Rodrigo y Gabriela

par Stedim|
Un homme et une femme + 2 guitares acoustiques + des influences surprenantes = un O.V.N.I. musical aussi charismatique que déroutant.

rodgab_170
Et je veux bien les croire, même si cela semble pourtant être un défi au bon sens, voire une vraie gageure. Gabriela se charge des rythmiques et percussions voire des rythmiques percussives pendant que Rodrigo sert gimmicks rapides et chorus infernaux. À eux deux, ils paraissent dix !

Le premier choc est bien sûr provoqué par leur virtuosité qui transpire de l’interprétation à chaque seconde. Rien n’est facile, simple, aisé pour le commun des guitaristes dans le répertoire de Rodrigo y Gabriela . On ne peut qu’être admiratif face à tant de dextérité et aussi d’ouverture d’esprit dans les styles mélangés (effectivement, du jazz latino, flamenco mais aussi, donc, du métal) et enfin d’inventivité dans l’utilisation de ces deux modestes guitares sèches ruisselantes de génie. Le résultat, c’est qu’on oublie très vite que seuls deux instruments non-amplifiés produisent ce déluge non seulement de notes mais d’énergie communicative. Oui, ça déferle ! Quand ce n’est pas un gimmick qui marque de suite les neurones, c’est une séquence de percussions qui frappe les tympans et fait sourire. C’est tour à tour intime, léger puis puissant, galvanisant, toujours subtil.

rodgab_live_170Bien qu’étant amateur de six-cordes, je ne pensais pas écouter ainsi un album à la fois instrumental et acoustique en boucles, sans jamais me lasser, comme cela avait pu être le cas avec le pourtant cultissime Saturday night in San Francisco ( McLaughlin, DiMeola, DeLucia ). Mais ce qui différencie Rodrigo y Gabriela, c’est très probablement leurs influences rock métal et cette fusion omniprésente des styles dans leurs compositions vraiment brillantes ! L’oreille tentée parfois d’être lasse de jazz latino se raccroche toujours très vite à un riff rock bien senti. Et, pour parfaire le tableau, pour mettre tout le monde d’accord, Rodrigo y Gabriela signent deux reprises totalement bluffantes : Stairway to heaven ( Led Zep ) et Orion ( Metallica ).

Après avoir découvert ces deux phénomènes dans la petite lucarne, puis sur leur Myspace, le clic sur iTunes n’aura pas pris longtemps et aura offert au passage, le visuel de l’album ainsi que, ô surprise, une vidéo-leçon de guitare des artistes eux-mêmes. Depuis, cela fait plusieurs jours que je ne m’en suis pas remis.

Partager !

3 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Samedi 21 juin 2008
    Spoon a écrit :

    Tout simplement sublime , sa fait b***** le guitariste amateur que je suis . Je vais les voir à l’occasion du rock dans tout ses Etats , à Evreux , j’ai hate ! leurs musique est envoutante .

    Grosse grosse impression !

  2. 2
    le Lundi 23 juin 2008
    TracyK a écrit :

    J’ai vu qu’ils seront en concert gratuit au Virgin Megastore Champs-Elysées jeudi 26 juin à 17h!! A ne pas manquer!!!

  3. 3
    le Dimanche 29 juin 2008
    Spoon a écrit :

    Ok , je reviens du Rock dans ses Etats , à Evreux , et j’ai vue RyG , et j’ai décider de me mettre au piano !

    Non sérieusement , ils ont mit l’ambiance comme personne tout les deux ! Seul Im from Barcelona à mit plus d’ambiance ! C’est un bon groupe , un putain de bon groupe !

Réagissez à cet article