Robert Mapplethorpe par Sofia Coppola

par Maxime|
Choisies par Sofia Coppola, une quarantaine de photographies retracent un pan méconnu de l’œuvre de Robert Mapplethorpe à la Galerie Thaddaeus Ropac à Paris.

Image de Marissa Berenson, 1983 Célèbre pour ses photographies qui transforment la nudité, les fleurs et le noir et blanc en art poétique et stylisé, Robert Mapplethorpe est honoré, pour une fois, et ce jusqu’au 7 janvier, pour son innocence et sa contemplation. On savait les penchants esthétiques de Sofia Coppola très prononcés, ici, ils s’affirment clairement dans l’œil attentif du photographe. Ce n’est plus le choix de Sophie, mais le choix de Sofia !

L’intérêt de la réalisatrice n’est pas d’offrir une énième lecture sexuelle et provocantes des œuvres érotiques du New-Yorkais, mais bien d’apposer un regard féminin sur celles-ci. Inutile donc d’hurler au coup médiatique, ce face-à-face dévoile avant tout une sensibilité naïve sur un monde pré-sida.

Peuplée de femmes (Lisa Lyon, Patti Smith, Marisa Berenson,…), d’enfants, de chevaux et de fleurs, l’exposition établit un lien indiscutable, pourtant peu évident au départ, entre les travaux de Coppola et ceux de Mapplethorpe. D’ailleurs, les photographies sont alignées comme une suite de séquences suggérant les prémices d’un film rétrospectif et troublant. Connaissant les deux artistes, le récit ne pouvait être que délicat et glamour.

Bien entendu, l’obsession personnelle du photographe pour la nudité n’est pas totalement écartée. On la retrouve dans l’imagerie gay de Cock And Jeans, où le toucher engendre l’érection, et dans les célèbres portraits de fleurs symbolisant le sexe féminin. Certes, les puritains auront de quoi jacter, mais ce qui restera de l’exposition, c’est principalement la capacité de Robert Mapplethorpe à saisir l’instant, comme s’il gelait une époque pour pouvoir s’en souvenir lorsqu’elle ne sera plus.

Ce charme troublant de natures mortes peut-il servir de story-board à un prochain de film de Sofia Coppola ? Dans une exposition qui dépasse le cadre de la photographie, l’Américaine dispose, toutefois, de l’œuvre d’un des plus grands photographes de son époque.

Partager !

En savoir +

Site officiel : http://www.mapplethorpe.org/exhibitions/2011-11-25_galerie-thaddaeus-ropac/

Robert Mapplethorpe par Sofia Coppola
Jusqu’au 7 janvier 2012
Galerie Thaddaeus Ropac
7, rue Debelleyme – 75004 Paris
Tél. : 01 42 72 99 00
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article