Roadrunner United

par baboon666|
Le label Roadrunner a eu la bonne idée de naître la même année que moi (1980), la meilleure année depuis des siècles selon les plus grands spécialistes. Et pour fêter leurs 25 ans, quand moi je me propose de faire un simple barbecue entre potes, eux proposent de nous pondre un CD de 18 titres et une 1h15 de musique avec quelques-uns des meilleurs musiciens ayant été signés chez eux.

roadrunnerAlors, bien sur, si cela ne tenait qu’à moi j’aurais volontié invité les gens de Machine Head, Fear Factory, Coal Chamber, Obituary, Sepultura, Vision of Disorder, Killswitch Engage, Slipknot, Glassjaw, Type O Negative, Annihilator, Chimaira, Trivium, Death, Suffocation, Soulfly, et quelques autres à griller des saucisses, mais auraient-ils tous fais le déplacement ? Je ne le saurais sans doute jamais, et au lieu d’être déçu, j’ai préféré bloquer les cartons d’invitation et remettre ça à mes 50 ans.

Roadrunner Records, eux, ont sorti pour l’occasion un CD (accompagné d’un DVD) avec quelques chansons très bien, d’autres un peu moins, mais qui au final forment un ensemble plus que correct. Certes avec une telle brochette de stars, le produit final aurait pu être bien plus intéressant. Mais toutefois ne boudons pas notre plaisir et admettons que le batteur de Slipknot, les guitaristes de Trivium et Sepultura, les chanteurs de Chimaira et de Devildriver soient vraiment très forts.

Les morceaux oscillent entre le thrash, le death, le grunge, le punk, les ballades, le black et le power metal, en nous offrant une palette de styles plutôt intéressants et variés due à la diversité des groupes signés depuis ces 25 dernières années.

Les bonnes idées viennent du fait d’avoir contacté quelques anciens noms talentueux tels que Steve Digiorgio (ancien bassiste surdoué de feu- Death ), le batteur black de Suffocation, le chanteur de Deicide ou encore celui de Vision of Disorder . Déception toutefois de ne pas voir figurer des représentants de la frange Hardcore de Roadrunner . Mais où sont donc passés les gars de Madball et de Biohazard ? Au rayon des absents, notons également le chanteur d’ Obituary et son organe clairement reconnaissable dès le premier son émis par ses cordes vocales.

Le DVD offre une vision très intéressante des sessions de répétitions (mentions spéciales aux anciens trasheux de Malevolent Creation, Obituary et Chimaira qui ont l’air de bien s’éclater) et permet de se rendre compte du niveau impressionnant de Jeff Waters (guitariste d’ Annihilator ) ainsi que celui des gratteux de Trivium .

Au final, malgré le léger manque d’originalité voici un album fort sympathique pour son rapport qualité prix plus que satisfaisant et ses quelques très bonnes plages qui valent largement que l’on y prête l’oreille.

Partager !

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article