Rammstein à Bercy

par |
Ils sont nombreux à avoir sagement attendu ce moment depuis très longtemps. Et c’est un Bercy surexcité qui se prépare à accueillir le retour de la Légende...

post-15041-1252483980_88Avant même que la première partie n’ait commencé ( Combichrist ), les holàs se succèdent à un rythme effréné, et l’impatience devient palpable. C’est que Rammstein se fait rare et que leur réputation de shows grandioses est solidement ancrée dans l’inconscient collectif. Liebe ist für alle da, leur premier « vrai » album depuis 5 ans est sorti depuis près de 3 mois et la tournée européenne qui a débuté mi-novembre est à guichets fermés depuis des mois. Un convoi de plus d’un kilomètre de long et un crew de 111 personnes pour 1h40 de show dantesque, précis et minutieux. Aucune improvisation. Un set réglé à la seconde prêt. Une rigueur obligatoire au vu des mises en scène et des moyens pyrotechniques mis en oeuvre. Un spectacle total et une immersion garantie dans l’univers post-industriel d’un groupe beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord.

Car Rammstein reste une énigme. Un concentré de fascinantes contradictions. Un chanteur au physique de brute épaisse, fils d’un célèbre auteur de livres pour enfants de l’ex-RDA, lui-même poète à ses heures ( Messer, 2002) et qui n’a pas son pareil pour écrire des textes d’un simplisme parfois caricatural, mais derrière lesquels se cachent souvent de nombreux jeux de mots, allégories, et références littéraires. Une attirance pour les faits divers les plus glauques de ces dernières années (la catastrophe aérienne de Ramstein, le cannibale de Rotenburg, l’affaire Fritzl, le désastre écologique de Baia-Mare en Roumanie). De très nombreuses allusions aux pratiques sexuelles parfois les plus extrêmes allant jusqu’à la nécrophilie ( Heirate mich ). Une image très martiale qui forcément attise les ambigüités de par leur nationalité et qui les a forcés à prendre une position on ne peut plus claire sur leurs orientations politiques ( Links 2, 3, 4 ). Une propension certaine à s’attirer les foudres de la censure, le plus souvent américaine et allemande. La capacité dans un seul et même album de faire se côtoyer l’une des chansons les plus stupides de leur carrière ( Pussy ) à l’une de leur plus belle ( Donaukinder ). Et toujours, malgré tout, ce talent pour créer un univers cohérent, dans lequel – derrière la lourdeur du son et le Grand Guignol de la mise en scène – se cache parfois un onirisme et une poésie inattendue.

Un lyrisme palpable tout au long du show, des premiers coups de pioches dans le mur qui masquait la scène de Bercy avant que Till Lindemann ne fasse son apparition tout en muscles, cuir et plumes pour entamer le concert à la manière d’une liturgie, au final époustouflant où c’est en ange flamboyant qu’il achèvera la grande messe en déployant ses ailes de feu.

04-5Entre ces deux moments, une quinzaine de titres principalement issus du dernier album avec un rapide tour de chaque période de leur discographie, composée essentiellement des singles sortis à l’époque. Fatalement beaucoup d’anciennes chansons manquent à l’appel, mais d’un autre côté ne pas revoir une énième fois la chorégraphie de Bück dich apporte une certaine fraîcheur à ce nouveau spectacle. Que l’on se rassure cependant, les fondamentaux sont toujours là. Si Flake souffre moins que par le passé, il aura à nouveau droit à son tour de bateau dans la foule ( Haifisch ) et se verra puni comme il se doit sur Ich tu dir weh . Et si le tuyau d’arrosage placé dans le pantalon de Till ne gratifie plus les premiers rangs d’un simulacre d’éjaculation, c’est pour faire place à un gigantesque godemiché gonflable et à un lâché de flocons sur tout le public ( Pussy ).

Bien sûr la débauche pyrotechnique est magistrale et on en prend plein les yeux, entre les murs de feu et les lance-flammes en tous genres, mais l’un des passages le plus creepy et le plus fort visuellement sera peut-être sur Wiener Blut . En situation : un vieux gramophone duquel sortent quelques notes d’une valse autrichienne, avant que ne se mette en place un décor fait de poupées mutilées, allégorie d’une enfance brisée par la monstruosité d’un père dégénéré. Sans aucun doute l’un des climax de ce concert.

Point de live report, sans le très célèbre « et les lumières se sont rallumées beaucoup trop vite ». Quelques chansons de plus n’auraient pas été de trop, avec une setlist qui restera assez courte au final. Au niveau du son, Bercy nous avait habitués à pire, et même si on est encore en début de tournée tout a l’air assez en place au niveau du groupe.

Sans atteindre la démesure du tour précédent, difficile de ne pas sortir de ce concert profondément enthousiasmé par ce grand barnum avec comme seule phrase en tête « Ich will noch mehr. »

Crédits photo : P.R. Brown

Partager !

En savoir +

Site officiel : http://www.rammstein.de
Photos du concert : http://www.flickr.com/photos/a-k-photography/sets/72157622963380720/ » href= »http://www.flickr.com/photos/a-k-photography/sets/72157622963380720/ »>Nicolas Patault->http://www.flickr.com/photos/nicop/sets/72157622845687387/] / [Robert Gil->http://www.photosconcerts.com/index.php?image=rammstein-paris-bercy-2009-12-09&cid=3906] / [Agathe Kipienne

A propos de l'auteur

Image de : Fondateur de Discordance.

14 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Jeudi 10 décembre 2009
    Alex a écrit :

    J’aurais été incapable de restituer aussi bien ce que j’ai vu hier soir.
    Un grand bravo pour la review, et un grand merci à Rammstein pour ce moment exceptionnel !

  2. 2
    le Jeudi 10 décembre 2009
    Morgane Matsuki a écrit :

    C’etait geniale , magique , le meilleur concert de toute ma vie, inoubliable , Merci RAMMSTEIN

  3. 3
    le Jeudi 10 décembre 2009
    Niko a écrit :

    Dingue hier !!! ouffissime !!! que du bonheur et encore une fois bonne annif fleck ^^

  4. 4
    le Jeudi 10 décembre 2009
    Bartholomew a écrit :

    J’en suis encore tout retourné. Le résumé est à l’image du concert.

  5. 5
    le Jeudi 10 décembre 2009
    Stef a écrit :

    J’y étais ! j’ai 40 balais, et ce que j’ai vu hier soir place le concert parmi les 4 meilleurs concerts auxquels j’ai assisté (la 1ère place revient à The Cure pour un bercy exceptionnel en 2008 de près de 4 heures !). Juste un bémol pour la sono de bercy qui malheureusement n’est pas (plus) à la hauteur des monstres sacrés dont Rammstein fait partie !!!!!!!! Vive eux !

  6. 6
    le Vendredi 11 décembre 2009
    Jul a écrit :

    Un concert mémorable que la review retranscrit à la perfection. Dommage qu’il se soit déroulé à Bercy pour le son et la fosse divisée en deux, ils ne m’y reverrons que très exeptionnellement.
    Vive Rammstein

  7. 7
    le Vendredi 11 décembre 2009
    Sylviane a écrit :

    C’était SUPER ! c’était puissant, rythmé, visuel, on s’est senti bien. on a eu des nouveaux titres, quelques anciens qu’on attendait aussi. La salle embrasée. des milliers de mains tendues. On en veut encore. bémol : la sono très moyenne, surtout au début, rendait parfois inaudible les paroles. Heureusement qu’on les connait par coeur ! Et bravo pour la mixité d’age du public !

  8. 8
    le Vendredi 11 décembre 2009
    JC a écrit :

    J’ai fais les deux dates perso, j’ai préféré la seconde (plus d’ambiance). Mais ma référence restera leur précédent Bercy en 2005.

  9. 9
    le Vendredi 11 décembre 2009
    Lucien a écrit :

    cela fait la 3 eme fois que je les vois , la premiere tres intimiste a l’elisée montmartre environ 200 la deuxieme au zenit paris et la c’est le bouquet vraiment genial merci encore a la prochaine un fan de la premiere heure

  10. 10
    le Vendredi 11 décembre 2009
    claude a écrit :

    de toute ma vie c est le 3 eme concert que je vois (iron maiden et slipknot)
    c est le meilleurs concert que j ai vue je suis un grand fan de rammstein c etait mon reve de les voir en live , voila c est fait quel souvenir merci au groupe et a leurs super performence scenique et musicale

  11. 11
    le Samedi 12 décembre 2009
    guy.courtin79@orange.fr a écrit :

    j’etais au zenith de nantes meilleur concert de toute ma vie a bientot 50 balais
    formidable malgre la duree du concert a peu court
    guittou

  12. 12
    le Samedi 12 décembre 2009
    Lyk 91 a écrit :

    J’y crois pas! J’y étais! Super performance, jeu de scène immense, musique exceptionnelle (presque tout leur nouvel album + des grands classiques comme « Du Hast », « Link 2 3 4″, « Engel », « Keine Lust », « Sonne »…) enfin bref, concert exceptionnel. Les prochains concerts que je vais aller voir vont me paraître fade.

    Merci Rammstein pour les deux heures et quelques les plus belles de ma vie!!!!!!!!!!!!!!

  13. 13
    le Lundi 14 décembre 2009
    nat a écrit :

    super show,merci à vous les gars,c’était le cadeau anniv ‘ de mon frangin ,j’ai adorer,lui aussi

  14. 14
    le Vendredi 15 janvier 2010
    flo a écrit :

    excellent concert je vs aime rammstein.pi merci a combichrist je v saime oci

Réagissez à cet article