Punish Yourself

par , |
Eurockéennes de Belfort. Jour 2. Quelques heures après le set explosif de Punish Yourself sous la loggia. Changement radical d'ambiance pour une rencontre sous un arbre au bord du lac de Malsaucy avec Vincent (VX 69) le chanteur du groupe, entièrement démaquillé et le sourire fatigué par l'after de la veille.

Alors bien dormi ?

py4 VX69 : Peu mais bien.

C’était ta première aux Eurocks ?

V : Oui.

Comment ça s’est fait ?

V : Oh ça fait longtemps qu’ils nous connaissent ici. On leur avait déjà envoyé des trucs, on a beaucoup croisé Kem, qui est à la programmation. Déjà l’année dernière il nous avait dit qu’il voulait organiser quelque chose avec nous, donc on n’a pas eu besoin de beaucoup réclamer.

Vous avez joué aux Artefacts à Strasbourg il y a quelques semaines, vous commencez à faire quelques gros festivals français…

V : Oui, cette année on rempli les salles régulièrement, mais c’est vrai que là on enchaîne les salles, les festivals…

Comment vous trouvez le public par rapport à un concert normal de Punish Yourself ?

V : Bien sûr dans un festival on tombe sur un public plus généraliste, des gens qui viennent nous voir un peu par curiosité, donc on sait que ce n’est pas un public aussi hardcore que quand on va jouer sur une petite scène où on a un public de fans, et où en général ça part en couille dès la moitié du premier morceau. On va dire que c’est un public « bon enfant » les publics de festival. Les gens se sautent un peu moins les uns sur les autres. ( rires )

Le concert d’hier, vous l’avez trouvé comment ?

V : Le public était peu réactif, mais on en a vu de beaucoup moins réactifs. De notre côté sur scène, on peut faire de meilleurs concerts. Mais on avait des invités donc bon c’était bien …

À ce propos, avec Candice d’ Eths, qui était l’autre invité sur scène ?

V : Il s’agit de monsieur Jean-Luc De Meyer qui est le chanteur de Front 242, un groupe Belge des années 80, qui fait un peu partie des 4 ou 5 groupes qui ont inventé la musique électro actuelle.

Comment vous en êtes arrivés à ce concept de maquillage, en vous inspirant d’autres groupes ?

V : Oh oui tout à fait, ça il y a d’autres groupes qui l’ont fait avant… Nous ne sommes jamais que les enfants d’ Alice Cooper

La peinture fluo c’est venu d’un coup ou ça a été progressif ?

V : Non on savait qu’on voulait faire un truc visuel, mais on n’arrivait pas à trouver la bonne idée, et puis un jour on a testé la lumière noire et là on a compris que c’était ça qu’on voulait. Donc au début on y allait de façon un peu plus light au niveau peinture, et on est très vite arrivé à ça.

Vous changez de motifs de peinture d’un concert à l’autre ?

py2 V : Eh bien disons que je ne peux pas parler pour les autres, parce que je ne fais pas tellement gaffe à comment ils se maquillent, vu qu’on se maquille tout seul dans notre coin. On est un peu dans notre bulle, donc on ne fait pas forcément attention à comment sont les autres. Sauf quand on remate les vidéos… Je sais que pour moi, quand je trouve une idée qui me plaît, je fais des séries de concerts avec.

Là par exemple en ce moment je fais plutôt un squelette, c’est depuis les Artefacts en fait. Avant j’avais autre chose. Généralement je le fais pendant quelques mois avant de trouver une autre idée, histoire de ne pas trop m’enfermer dans mon maquillage. Les autres, par exemple Pierre Laurent ( P.RLOX ) à la guitare, il fait toujours un peu le même, par contre Sandrine ( MissZ ) c’est toujours assez différent…

Le groupe en lui-même a-t-il beaucoup évolué ou y a-t-il un noyau dur qui a perduré ?

V : On a un noyau de trois personnes qui sont là depuis 1995, donc on peut dire que ça fait relativement longtemps. On est trois membres de base, et on est une équipe bien fixe maintenant. Avant ça on avait pas mal bougé, on a notamment eu beaucoup de bassistes qui se sont succédés, mais on s’est finalement rendu compte que la basse ça servait à rien. Et là le line-up est à priori définitif.

Jouer en même temps que Justice sur le festival, vous en dites quoi ?

V : Rien à foutre.

Vous avez une identité visuelle assez orientée BD, sur le dernier album, la pochette a été d’ailleurs réalisée par une dessinatrice de BD. Il existe également une BD qui met en scène le groupe. Il y aura-t-il une suite à ces aventures ? Avez-vous été impliqué dans la création ?

V : Au départ l’idée est plus ou moins venue d’un copain qui nous en a parlé. Ça nous paraissait complètement con, alors on lui a dit  » vas-y, fais-toi plaisir « , parce qu’on ne pensait pas du tout que ça donnerait quoi que ce soit, et finalement il y est arrivé. On n’a pas du tout participé, à aucun moment. La co-réalisatrice est venue nous voir pour nous demander quelques anecdotes croustillantes qui l’ont inspiré pour la BD mais on a refusé de lire le scénario. On a vu le produit fini qu’une fois imprimé et c’était bien. Mais non, il n’y aura probablement pas de suite, c’est tout de même un objet qui demande pas mal d’argent à produire et on ne l’a jamais vraiment rentabilisé, donc il n’y aura pas de deuxième BD.

Et vous n’avez jamais pensé à développer votre univers dans un film et mettre en scène vos personnages ?

V : Oui avec notre univers éventuellement. Mais pour les personnages, déjà on trouvait qu’avec la BD ça faisait beaucoup, alors en film ça serait vraiment too much . Mais après au niveau de notre univers on a de quoi faire et on est très branché cinéma. Cinéma Z de toutes façons. On travaille pas mal avec des gens qui sont dans le cinéma et parfois je me dis que si je passais moins de temps à faire de la musique, je crois que je commencerais à faire des films avec des bouts de ficelle, parce que j’adore ça en fait. D’ailleurs notre DVD a été presque entièrement réalisé par Sandrine notre guitariste et notre tour manager. Mais pour le moment on n’a pas le temps et les budgets pour s’occuper de ça. Disons que si on avait les budgets, on trouverait peut être le temps. Et puis il y a déjà Monsieur Rob Zombie qui fait de très bons films et de la très bonne musique et jamais nous n’arriverons à l’ongle du doigt de pieds de ce géant ( rires ).

The Devil’s Reject est assez terrible comme film…

V : Là il a mis la barre très très haut….

Le remake d’ Halloween bientôt…

V : Ouais mais là très franchement ça m’inquiète assez. Mais bon faudra voir….

Qu’est ce que vous n’avez jamais fait sur scène ?

py3 V : ( Silence ) Je crois qu’on n’a jamais tué d’animaux. ( rires ) J’allais dire on n’a jamais mangé sur scène mais si si, ça m’est arrivé à un concert d’emmener une corbeille de fruits. Je pense que c’était dû aux drogues psychédéliques qu’on avait consommé dans l’après midi ( rires ). A part ça je crois qu’on a déjà fait tout ce qui était imaginable de faire sur une scène y compris toutes les choses totalement réprimées par la loi et la morale.

Et vous n’avez jamais eu d’ennuis par rapport à ça ?

V : Non mais on aurait pu. On a eu une ou deux sanctions…

Il n’y a pas eu des pays d’Europe qui sont plus sensibles que d’autres ?

V : Non. Plus aux Etats Unis je pense… On n’y a jamais joué car c’est assez compliqué d’y aller sans perdre d’argent. Par contre ici en France, on peut finir à poil, il n’y a pas de soucis. Sauf à Nice où on a dû signer un papier comme quoi on ne finirait pas à poil. Mais aux États Unis si tu fais ça, tu finis directement en tôle.

Qu’est ce que vous aimeriez que les gens qui ne vous connaissent pas retiennent du concert de hier ?

V : Ce que j’aimerais que les gens retiennent ? Qu’ils s’en sont pris plein la gueule et qu’ils se sont bien éclatés… S’ils ne se souviennent que de ça, à la rigueur moi ça me va. Si un mec vient et me dit Je vous ai vu, je ne me rappelle de rien mais c’était génial, je préfère ça à quelqu’un qui vient m’analyser le truc….

Est ce que vous êtes des gros bosseurs ou vous improvisez beaucoup ?

V : Pour le show, musicalement c’est travaillé, on improvise très très peu. Comme il y a des machines on est tenu à une certaine rigueur. Après au niveau du comportement, de ce qui se passe sur scène, à part Klodia qui a un truc très préparé, très millimétré, rien n’est prévu. C’est n’importe quoi, il n’y a pas de chorégraphies, pas de mise en scène.

Quel est ton moment préféré ? Avant le concert ? Pendant ? A la fin ?

V : Alors avant c’est l’horreur. C’est le stress à chaque fois. La séance de maquillage est interminable. On regarde la montre tout le temps. Le moment que je préfère c’est vers les deux tiers quand on commence à être bien dedans. Que le public commence aussi à être réceptif. Le début c’est toujours un peu difficile. La fin, si le concert a été bien, c’est toujours un peu chiant car on aimerait que ça continue…

Vous allez encore tourner beaucoup ? Un nouvel album en prévision ?

V : On tourne tout le mois de juillet. En août, on fait une pause et en septembre on sort un nouvel album qui va surprendre une partie de notre public. C’est un album complètement axé musique de films avec assez peu de guitares.

À la Fantomas ?

V : Non. J’aime beaucoup ce que fait Mike Patton, mais là on va dire qu’on s’est fait un petit peu plaisir. C’est assez industriel, avec des morceaux assez ambiants, des trucs un peu progressifs à la Pink Floyd, du jazz bizarre… En tout cas c’est quelque chose qui n’a rien à voir avec ce qu’on fait habituellement. Je pense que ça ne plaira pas à tout le monde mais on s’est fait notre petit cadeau tout seul. Et après je pense qu’on va se remettre à bosser sur un nouvel album un peu plus normal avec des vrais morceaux.

Internet et tous ces nouveaux réseaux sociaux, du type Myspace, est- ce un truc qui te parle ?

py1 V : J’ai énormément utilisé Internet. Il se trouve que j’ai un problème d’addiction au net. Là j’ai coupé les ponts et je n’ai plus d’abonnement chez moi. Je passais mes journées à répondre à des mails, et finalement je ne faisais plus de musique.

Mais c’est vrai qu’il s’est développé beaucoup de choses autour de Punish à travers certains forums. C’est devenu un petit univers avec beaucoup de gens dessus qui ne se connaissaient pas avant. Beaucoup de couples se sont formés. Il y en a même qui ont eu des enfants. C’est devenu une espèce de club et quand sur certains concerts, l’ensemble des forumeurs débarquent des 4 coins de la France, c’est un petit peu l’Apocalypse. Surtout après les concerts…. Une fois ils ont pratiquement mis le feu à l’hôtel dans lequel ils passaient la nuit. Heureusement qu’on n’était pas dans le même, sinon on nous aurait encore accusé ( rires ).

Tes ambitions pour la suite ?

V : Tourner ailleurs qu’en France. On a déjà joué sur des dates en Europe de façon assez ponctuelle. Mais on aimerait bien se faire des petites tournées ailleurs. Voir un petit peu d’autres pays. Après une scène comme la loggia, je la trouve déjà un petit peu grande pour moi.

T’as trouvé le temps de voir des concerts depuis que vous êtes arrivés ?

V : Les Youngs Gods avec Dalek . Déjà je suis fan des deux à la base. Mais alors hier soir c’était vraiment énorme…

Vous repartez quand ?

V : Là on va jouer en Roumanie et on va en profiter pour prendre quelques jours de vacances en Croatie. Moi je voulais rester ici voir Hatebreed demain, mais il y a eu un vote au sein du groupe ( rires ).

Merci à VX 69 pour sa disponibilité ainsi qu’à Marina d’ Active pour avoir rendu cette interview possible

En savoir +

Site officiel: http://punishyourself.free.fr/

Myspace: www.myspace.com/punishyourself

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Fondateur de Discordance.

4 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Jeudi 2 août 2007
    kyra a écrit :

    Il me semblait avoir lu sur E-zic également qu’un nouvel album allait sortir … cool !!

    Très intéressante cette itw, de même que le personnage. Merci à vous deux. Ca valait le coup.

    Bonne journée !

  2. 2
    VIOLHAINE
    le Jeudi 2 août 2007
    VIOLHAINE a écrit :

    Ya des teasers pour le nouvel album visibles sur dailymotion (cf: click) !
    Je dois avouer que j’ai pas mal hâte.
    Et il me semble qu’on va se battre pour le chroniquer, ça va être l’anarchie !!
    ;]

    PS: bravo, messieurs-dame responsables de cette interview !

  3. 3
    Stephane
    le Jeudi 2 août 2007
    Emma a écrit :

    Bah, il me semble clair que ce sont les gens qui ont fait l’interview qui doivent aussi chroniquer l’album… hein ? hein ? prem’s !! :D

  4. 4
    VIOLHAINE
    le Jeudi 2 août 2007
    VIOLHAINE a écrit :

    Ben non justement, c’est à notre (mon ?) tour maintenant !!!!
    Mouahaha.

    ;)

Réagissez à cet article