Phoebe Killdeer & The Short Straws

par |
Découverte sur la compilation Nouvelle vague II : Bande à part, Phoebe Killdeer prend enfin son envol avec un premier disque aux influences lointaines et variées, Weather’s coming.

phoebe-killdeer_coverElle a beau venir de la Nouvelle vague, Phoebe Killdeer est résolument ancrée dans le passé. Sous couvert de musique  » alternative « , la chanteuse australienne revisite avec brio des répertoires lointains et variés. Blues, jazz, slow rock, soul, ce disque est à lui seul une mini rétrospective de l’histoire de la musique. Mais il n’est pour autant obsolète, le groupe incorporant habilement une pincée de musique  » moderne  » – du rock la plupart du temps. Le mélange est cohérent et desservi par une production impeccable. La qualité du chant est telle, que le groupe peut de toute façon tout se permettre.

À l’écoute de Weather’s coming, on ne s’étonne plus d’avoir découvert Phoebe via Nouvelle Vague . Cette compilation de titres rock/punk, chantée par des voix féminines -et toute la douceur qui va avec- colle tout à fait à l’ouverture d’esprit de la chanteuse.

Les instrumentations sont aussi éparpillées que le chant. La variété de sons et d’ambiances est très large, sans être fourre-tout. Tantôt ce sont des guitares dégoulinantes sur une montagne d’écho ou des solos tordus, parfois une mélodie bien droite, qui se répète à l’infini pour laisser Phoebe Killdeer faire son show.

À la fin de ce disque, le constat est indéniable : Les Short straws méritent tout autant que Phoebe . Tous deux agissent d’ailleurs dans une parfaite alchimie. Les couches de sons se superposent sans se gêner, donnant aux titres de Weather’s coming un aspect de bordel organisé.

Même si les thèmes ont déjà été souvent entendus, il sera difficile de mettre un nom sur tout, tant ce disque est varié. Il y a des ballades, du rock endiablé, des breaks psychédéliques sans fin et même un titre joué A Capella . Les jeunes n’y reconnaîtront qu’une partie des styles abordés, les vieux, le reste.

Avec ce si sympathique disque entre les mains, il ne reste plus qu’une chose : remercier Marc Collin, qui nous a fait découvrir Phoebe Killdeer . Faites autant de vagues que vous voudrez, Mr Collin !

En savoir +

Site officiel: http://phoebekilldeer.com/

Myspace: http://www.myspace.com/phoebekilldeer

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Yves Tradoff s'intéresse à beaucoup de choses : http://yvestradoff.over-blog.com (work in progress)

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article