Patti Plinko – Dada Noir

par Bandit|
À partir de cet instant faite donc le silence autour de vous et laissez-vous emporter par les images, les émotions, et les sentiments.

« There’s always silence when we first enter the stage, while they’re trying to digest the visuals. »

patti1Entre un nouvel album de Coldplay et l’arrivée imminente du très spécial et non moins sympathique album de Julien Doré .

Un coup de coeur et un coup de chapeau pour une artiste reconnue par les plus grands du genre, adulée par les Dresden Dolls, qui nous propose un moment de poésie pur entre deux images de séisme et de chute de l’empire discographique.

La musique est sans doute l’un des arts les plus complets, entre écriture et mélodie, entre visuel et ressenti. C’est une alchimie qui ne se créée souvent que dans les plus petits comités, les plus petites réunions, là où la musique est encore expérimentale et où elle mijote doucement sur le feu des multiples talents. Une musique faite par ces artistes encore peu connus et qui, loin des autoroutes médiatiques et des maisons de disque , continuent de produire une alternative à la commercialité de la soupe si souvent proposée.

Patti Plinko fait sans doute partie de cette catégorie, de cette génération qui tente, qui essaye et qui fait encore de la musique comme on fait un bon plat : avec des ingrédients d’aujourd’hui mais avec des vieilles recettes qui ont fait leurs preuves. À ceux qui croient que la musique n’est qu’un éternel recommencement, posez donc vos stylos, vos crayons, votre amertume et écoutez simplement cette artiste hors du commun.

pattie4Elle est née au Royaume-Uni, plus particulièrement en Écosse. Cette idée de la culture British qui a vu naître les plus grands dans ce pays où la pluie fait sourire et surtout se retrouve dans le rythme, dans les intonations, dans les influences de Patti . Une revisite totale sans flonflons, sans remontrances, sans vulgarité de cette mélodie des Années 30-40, celle des cabarets et des folles nuits à Broadway.

On se balade sur ce dernier Album Dada Noir comme dans les ruelles étroites de Broadway, de Pigalle ou même le Berlin des années 30. Tons Sépias, images saturées en noir et blanc, retour dans cette époque d’avant guerre où s’amuser était un devoir et où le temps s’arrêtait presque entre deux cabarets. Entre deux bouffées de cigarettes et un verre d’alcool, on s’asseyait doucement pour voir, écouter, rêver en écoutant chanter ces femmes habillées de rouge et de noir. Patti, à la manière d’une Marlene Dietrich, nous emmène, nous prends par la main et sans nous lâcher, nous berce et nous enchante sur des thèmes qu’un Brel, qu’elle adore, aurait aimé voir repris avec tant de passion et d’émotions par cette voix exceptionnelle et ce personnage haut en couleur.

Admirant entre autres Edith Piaf, Bjork, Billie Holliday ou encore Kate Bush, elle nous transmet son amour de la musique et de l’échange culturel à travers ses idées, ses évocations, ses références, ses nouveautés. Sans cesse à la quête d’un rythme différent, d’une mélodie déconcertante, elle joue avec sa voie presque suave et éraillée comme d’un instrument aux multiples talents, tantôt percussion, tantôt instrument à vent. Elle s’amuse et nous avec, elle n’est pas admirable, mais elle est divine, d’une poésie vocale incomparable.

pattie2 Dada Noir fait référence au mouvement artistique du même nom, qui dans son éclectisme apportait l’absurde, l’inconvenant, le différent ou le dérangeant mais qui par cet aspect de différence aux autres nous faisait rire ou réfléchir, penser ou rêver. Il rend également un hommage au livre de James Ellroy le Dalhia Noir, qui est un très bon résumé de l’histoire et la finalité de cet album : la vie, l’amour, la traque et la mort, comme un éternel recommencement poétique et mélodieux qui d’une acoustique sobre et éphémère nous ramène aux rêves des temps perdus. À ces minutes que l’on ne rattrapera jamais, aux instants de notre enfance passés à vouloir attraper les papillons comme Patti attrape les notes et les mots pour en faire un champ d’émotions, un véritable jeu sensoriel.

Avec cet album, cette femme fera peut-être partie d’un petit bout de votre vie. Un album qui invite au voyage et au rêve au fil de ces textes poétiques et envoûtants. Écoutez le, parcourez le et laissez-vous emporter par cette voix si unique.

Partager !

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article