Pas son genre : un film popcorn réussi

par |
Une fille rencontre un garçon, il ou elle n’est pas telle que l’autre l’attend, tout les oppose mais à la fin tout se termine bien.

pas son genre 1

La comédie romantique a déjà tout donné, on l’a connue traditionnelle, adolescente, gentiment trash, intellectuelle, indie, bollywoodienne, poétique. Le film de Lucas Belvaux ne nous promettait rien de nouveau. On y allait pour la pétillante Émilie Dequenne ou pour le beau Loïc Corbery, sorti tout spécialement de la Comédie Française pour l’occasion. En quelques mots, un philosophe parisien en mutation à Arras passe le temps en s’entichant d’une coiffeuse aux antipodes de ses relations antérieures. Sans avoir vraiment envie de déménager dans le nord, le film fait tout de même (re)découvrir des valeurs moins « capitales » mais plus essentielles, à travers des personnages secondaires subtiles et justes dans leurs caricatures (Anne Coesens et Sandra Nkake). On se réjouit surtout de la jolie claque fichue non seulement dans les conventions du genre (pas le premier happy end de ce style, mais cela reste plutôt bien vu), et surtout dans la face de ces dizaines de clichés du mâle sûr de lui mais si peu sûr de vous.

pas son genre 2

 

pas son genre 3

Partager !

En savoir +

Pas son genre, un film de Lucas Belvaux sorti le 30 avril 2014.

A propos de l'auteur

Image de : Mélissandre L. est une touche à tout, et c'est sous prétexte de s'essayer à tous les genres littéraires (romans pour enfants, nouvelles pour adultes, SF, chansons voire recettes de cuisine et plus encore) qu'elle se crée des avatars à tour de bras. En ce moment, elle se passionne pour la cuisine vegan et le crowdfunding, elle ne désespère pas de relier un jour les deux. Profile Facebook panoptique : http://www.facebook.com/Mlle.MelissandreL / Envie de participer à son dernier projet ? http://www.kisskissbankbank.com/marmelade

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article