Orchestre National de Barbès

par |
La World Music à l’honneur ! Et autant le dire : ça fait du bien ! Si tout le monde ne connaît peut être pas l’Orchestre National de Barbès (ONB), il était pourtant assez dur d’échapper aux affiches dans le métro parisien, des deux dates de l’Elysée Montmartre.

onbL’ Orchestre National de Barbès, c’est une bonne dizaine de membres, tous nord-africains, et venant pour la plupart du Maghreb. Un orchestre aux influences musicales aussi diverses que variées mais avec une prépondérance évidente pour le raï.

Et en ce vendredi soir, le public ne se sera pas trompé et se sera déplacé en masse. Un public qui semble venir de tous les horizons, à l’image de l’ouverture spirituelle du groupe. Une mixité bien agréable à voir. Il aura suffit que les musiciens entrent en scène pour que l’Elysée Montmartre se transforme en salle des fêtes. Loin des concerts de rock, où la foule est attentive, bouge, et au mieux pogote, ici c’est la danse qui est de rigueur ! La fosse est compacte et nombreux sont ceux qui sont venus en famille.

Belle surprise, le big band, habillé en costume traditionnel, est un vrai groupe de scène. Entre chants arabes et français, ces fiers représentants de Barbès mixent les genres et prennent un plaisir flagrant à jouer. Même si certains membres sont plus discrets que d’autres, cela n’entame en rien la connivence entre les artistes et son public. L’ ONB a visiblement de la générosité à revendre, cela tombe bien, la foule présente en a des tonnes à offrir. D’ailleurs, étonnement, il ferait presque plus chaud ce soir que lors d’un autre concert, c’est dire !

Le chanteur n’hésite pas à prendre la parole entre les titres pour féliciter l’audience ou pour raconter diverses histoires et paraboles, le tout sans la moindre once de prosélytisme. Un message simple, presque idyllique, de paix, de générosité et de fraternité. La démarche est salutaire, peut-être classique, mais dans cette ambiance populaire et festive, ces quelques mots ne peuvent que la rendre encore plus joyeuse.

onb3Un set de plus d’une heure trente sans le moindre faux pas avec notamment un rappel des plus sympathiques puisque les musiciens reviendront sur scène les bras chargés de roses rouges qu’ils lanceront jusqu’à la dernière dans la foule.

S’il ne faut retenir qu’une seule chose de ce concert, ce sera le bel humanisme de ce groupe venu jouer devant un parterre largement conquis d’avance. Comme quoi, la musique du monde a toujours autant sa place dans le paysage musical français (le groupe est signé chez Wagram). Un soir aux allures de fêtes et de voyages impossible à regretter, loin de là !

Sur sa lancée, l’ Orchestre National de Babès enchaînera à partir du mois de mars une quinzaine de dates à travers la France, afin de défendre ses origines, de communiquer sa joie de vivre à tout l’Hexagone et bien sûr de présenter son nouvel album, Alik, au plus grand nombre.

Merci à Loïc de Wagram.

Crédits Photos : phiL. B

En savoir +

Site officiel: http://www.orchestrenationaldebarbes.com/

Myspace: http://www.myspace.com/orchestrenationaldebarbes

—–

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Photographe professionnel & développeur front-end freelance à Paris. Site : philippebarbosa.com

2 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mardi 4 mars 2008
    Anonyme a écrit :

    J’y étais, c’était époustoufflant en live. Vivant, drôle, péchu, fin, curieux et rock’n'roll ! La grande claque !

    A voir absolument :) !!!

  2. 2
    Philippe Barbosa
    le Jeudi 28 février 2008
    phiL a écrit :

    Pour info, puisqu’il manque les dates sur l’article :

    ONB live le 15 février 2008 à l’Elysée Montmartre

    :)

Réagissez à cet article