Naja

par Stedim|
Naja, beauté froide et distante, a beaucoup de charisme. Mais Naja porte bien son pseudonyme. Naja est dangereuse.

naja_170Très dangereuse, même, puisque tueuse aussi efficace que fantômatique pour le compte d’un boss nommé Zéro. Naja n’éprouve aucun sentiment et ne ressent pas la douleur.

Alors que se passe-t-il dans la tête et le coeur d’une telle jeune femme qui ne sait vivre que pour exécuter implacablement ses contrats à travers le monde ? Peut-elle encore retrouver un semblant d’humanité ? Et, surtout, quand le tueur n°1 d’une organisation a un contrat sur le n°3, comment réagit le n°2 ?

C’est ce qu’on apprend dans cette nouvelle saga prévue en 5 tomes, oeuvre de Jean David Morvan et Bengal chez Dargaud . Assez éloignée du pur style manga, Naja possède pour autant un agréable raffinement asiatique dans le trait et les couleurs choisies. Style épuré, pastels en avant, lenteurs et intensités bien gérées, on pourrait presque savourer les planches de cette BD pour ce qu’elles sont en mettant de côté un instant le scénario. C’est d’ailleurs probablement la raison de l’achat initial.

Un seul regret cependant, la lecture trop rapide du premier tome, majoritairement raconté en voix-off, et qui ne fait finalement qu’introduire l’histoire. Mais le second tome n’est pas loin. Dargaud, éditeur expérimenté, sait que ce n’est qu’ainsi qu’il pourra espérer susciter l’engouement. Naja, BD stylée et hybride se présente d’une belle manière.

À suivre.

Partager !

3 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Lundi 4 mai 2009
    Coop Devil a écrit :

    Hey ! Tomes 2 et 3 dans les bacs !

  2. 2
    VIOLHAINE
    le Mardi 5 mai 2009
    VIOLHAINE a écrit :

    Hey ! Tomes 2 et 3 dans les bacs !

    …Et tous aussi excellents les uns que les autres !

Réagissez à cet article