MyPollux – Contraires

par |
A peine connus il y a encore 2 ans, MYPOLLUX a explosé aux oreilles de toute la France en faisant notamment la première partie de Pleymo fin 2004. Depuis, grâce à leur image (et leur son) soigné, ils sont devenus sans conteste l’un des groupes les plus passionnants du moment.

Image de mypollux Marre des groupes de métal à chanteuse qui ne semblent faire que du copier-coller ? Pas de ça ici. MYPOLLUX fait partie de ceux qui pimentent la nouvelle scène alternative française.

Là où eths, et la brune Candice, sont la crème du métal hardcore ; là où Leiden et leur jolie Bérengère, s’appuient sur un chant masculin guttural et échappe aux clichés du métal symphonique ; là où Khundalini, emmené par la blonde Manoo, stimule un rock sublime en simulant électroniquement l’énergie des guitares, MYPOLLUX réinvente le genre en le teintant de power pop. Et de rouge….

La thématique générale de tous ces groupes hors du commun ? Une même exploration d’une enfance refoulée – des malheurs de petite fille aux malaises de femme. Chez MYPOLLUX, le retour sur le jeune âge et ses parts d’ombre (la paire Ego / Contre-ego ) se fait par la récréation. Boîte à musique, poupées, jouets, syndrome de Peter Pan ou de Fée Clochette, l’univers du groupe a tout d’un conte. Un conte un peu sombre, parsemé de roses rouges et de rouge sang.

La princesse de ce conte ? Lussi, rousse à l’extrême, lutine et incroyable, au chant à multiples facettes – tantôt grave et puissant, tantôt mutin et doux. Des mots qui sonnent juste et beau avant même qu’on ait réfléchi à leur sens, et qui explorent mine de rien pléthore de thèmes touchants ( Qui dort dîne, une allusion discrète aux troubles alimentaires ?). Ces textes ont tout pour plaire, car ils possèdent cette complexité, entre rage et ravissement, de la post-adolescence…

Et que dire de leur orchestration, calibrée à la seconde près pour conquérir, avec ce qu’il faut là où il le faut, sans aucun défaut ? Les guitares mènent le jeu ( Chrysalide, Paraffine ) et en un coup de baguette nous devenons leurs pantins, acquis à leur cause, entièrement et définitivement.

Innovant en matière de promo (possibilité de télécharger un EP avant la sortie de l’album, un titre offert pour toute inscription à la newsletter…) et ayant jeté son dévolu particulièrement sur le Net, MYPOLLUX est en passe de conquérir le monde !

Que peut-on souhaiter de plus à ce quatuor hypertalentueux ?

En savoir +

Site officiel: http://www.mypollux.fr.st/

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Miss Cinéma de Discordance et chroniqueuse hétéroclite since 2005. [Blog] [Twitter]

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article