Mylène Farmer – Dégénération

par Arno Mothra|
Il est des indices très simples consistant à repérer rapidement une chronique minable sur Mylène Farmer : cherchez les mots « icône », « gay », « variété française », « pop », « commercial », « libertine », « fric », et, pis encore, telle une cerise pourrie apportant misérablement un peu de couleurs au gâteau de l’infâme, le nom de l’insupportable « Madonna », aussi cupide et charismatique qu’un parcmètre.

Sexy coma. Sexy trauma.

mf_degeneration_clip_capture_003minAccompagnée de Laurent Boutonnat, jeune réalisateur de courts-métrages et du (très) subversif La ballade de la féconductrice, Mylène Farmer jette un énorme pavé dans la mare en sortant Cendres de lune, son premier album, en 1986. Ouvre sombre, novatrice et atypique où s’entremêlent la cold-wave et la new-wave sous un format complètement inédit, une espèce de pop-goth. Aberration, paradoxe ou légitimité : la dame atteindra des records de vente incommensurables à compter de ce premier essai ; précisons qu’en 2008, la plus détestée des plus adulées réussit le coup de grâce de remplir deux Stade de France en 3 heures (en cumul) et vendre 100 000 places pour sa tournée 2009 en une journée. Comme d’habitude depuis 5 ans maintenant, sans aucune publicité ni annonce évènementielle. Certains couillons croiront encore à une stratégie du mystère vicieusement entretenue ; vous direz ça à Rose et Noir, Björk, Brigitte Fontaine et RoBERT, qui seront heureuses d’apprendre qu’elles vendent potentiellement des millions de disques grâce à cette technique infaillible.

Depuis l’apogée d’ Ainsi soit Je. en 1988, Farmer a su s’attiser la haine des médias et d’un grand nombre de frustrés pseudo créatifs, essentiellement par le doigt d’honneur qu’elle a lancé à ces derniers ; parce que Mylène Farmer s’affuble de différents maquillages sans jamais annihiler les lignes de son masque, aussi pudique qu’exhibitionniste, sans jamais s’engouffrer dans le ridicule, et sans jamais quémander quoi que ce soit dans cette boue populiste qui tergiverse pourtant sur sa personne – et non sur son art, mais peu importe.

farmer Mylène Farmer est devenue la première – et à ce jour la seule – chanteuse littéraire. De Désenchantée en 1991 à L’Amour n’est rien. en 2005, le public aura pu se délecter des clins d’oeil récursifs à Cioran, philosophe sans égal dont le nihilisme et le cynisme côtoyaient sans timidité un humour et une poésie maîtrisés. Ne parlons pas non plus du Marquis de Sade, Georges Bataille, Boris Vian, Sogial Rynpoché, Virginia Woolf ou Apollinaire, occupant également une place de choix parmi les influences les plus visibles. Mylène se moque délibérément de la masse, et l’a toujours fait comprendre avec une très grande classe ; comme de faire chanter à cette dernière, sur les ondes FM, les plaisirs sodomites, la folie hérétique, le trouble psychiatrique, l’obsession clinique, les vagues mélancoliques ou les perpétuels questionnements en rapport à une force supérieure sur l’Homme.

Les gens classant Mylène Farmer au milieu de toutes les conneries fades et mercantiles abondant les radios et les chaînes télévisées sont des ignares sans lueur de culture. D’un état paroxystique, il est aussi jouissif de constater avec quelle hargne (et quelles contradictions pathétiques) l’intelligentsia jus-de-pet s’acharne à lui cracher dessus depuis 25 ans, tout en plébiscitant en aparté nombre de ses clones préfabriqués, sans saveur et sans talent (et sans carrière non plus d’ailleurs).

Sexy coma. Sexy trauma.

virginmega02Après Fuck them all en 2005 – titre dans lequel la prose ambiguë nous renvoyait à l’hérésie, au féminisme, et aux guerres de religions – qui ouvrait l’excellent album Avant que l’ombre., teinté de trip-hop old school, Dégénération annonce le grand retour de la belle pour septembre 2008. Comme souvent, ce nouveau morceau risque fort de diviser le (voire son) public.

Là où l’artiste trempait sa plume dans l’encre de la rhétorique la plus riche, cette nouvelle chanson s’assimile très rapidement à Psychiatric, Effets secondaires, Porno graphique ou You (en duo avec Good Sex Valdes ) de par un texte court et une musique plutôt dub. Dégénération se résume à un couplet répété en boucle, un pont parlé, et beaucoup de choeurs (ou d’échos, c’est selon). Dégénération rime avec Ma génération, Sexy coma à Sexy trauma, et T’es statique à Extatique / Esthétique . Le peu de texte, fort de son asyndète, reste partiellement incompréhensible sans la lecture des paroles officielles (indisponibles à l’heure actuelle). Apologie d’ataxie. Tout laisse place à la spéculation et au mystère qui caractérisent parfaitement l’univers tourmenté de la rouquine, de retour à la sauvagerie. En ce sens, on appréciera la dichotomie entre l’immobilisme (le coma, le trauma, le statisme), et le désir d’un nouveau mouvement rapportant un peu de souffle aux poumons (il faut que ça bouge) ; au conditionnel, l’auteur pourrait se prêter spectatrice à un déséquilibre générationnel, construit de caillots de monotonie, de tiédeur, d’absence de vie, d’absence de dilection, de confusion des genres.

Un peu ampélopsis en ascension continue, Mylène Farmer n’a jamais suivi les modes musicales, et ce titre n’y fait pas exception, même si le son électronique caresse une expérimentation artistique remarquable. Beaucoup de son auditoire aura pu apprécier un retour à une électro froide, comportant cependant une rythmique plus métallique et barrée qu’auparavant.

Sexy coma. Sexy trauma.

album-pointdesuture Dégénération est un titre déstructuré, pas un tube d’été à l’approche facile. Plusieurs écoutes sont nécessaires afin d’en savourer le mélange de sel et de sucre, voire d’essence et de sirop, peu familier. La musique, en crescendo, hypnotique, incite l’auditeur à la claustrophobie, à des coups de tête contre le carrelage, jusqu’à l’apothéose pendant la dernière minute. Comment ne pas écouter Dégénération en boucle ? L’énigmatique pochette du single accentue davantage un certain côté tribal et mystique à la chanson, tout en restant évasive.

Comme d’habitude, Mylène Farmer réussira là où tous échouent : imposer à la masse un titre fort, intègre, ultra créatif et hors normes. Nous nous régalerons également des corbeaux sans plumes et des chauves-souris sans ailes qui, à défaut de l’encre de Chine, baigneront leur critique faiblarde dans le fiel le plus risible, étriqué, vulgaire et obsédé – c’est qu’elle en a de la chance la Madame, que d’être proscrite par des huîtres sans coquille ! Elle en irradie d’autant plus fort.

Pas besoin d’être un aficionado de la belle rousse. Découvrez, prenez le temps, et laissez-vous tournoyer dans cet élan noir de danse sépulcrale ; et surtout, contournez les clichés !

Sexy coma. Sexy trauma.

Une magnifique porte d’un dédale qui s’annonce exceptionnel, à la rentrée. Pas d’amylène, juste Farmer, [mode Frances]. Essaim d’assonances, exquise esquisse sans discordance. Vivement la mort subite !

Partager !

En savoir +

Mylène Farmer, Dégénération, premier extrait du 7e album à sortir le 25 août, disponible en téléchargement légal et sur support physique le 18 août. Chez Stuffed Monkey .

Site non-officiel: http://www.mylene.net

51 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Vendredi 11 juillet 2008
    AURELIE a écrit :

    BIEN OUI TOUT SA TU FAIT PARTI DES GENS QUIS FONS DANS LEURS FROKE A LIDé DE DIR DU MAL DE FARMER ELLE TE TIEN TOI AUSSI PAR TES COUILLES SI TU EN AT FARMER C DE LA VARIERTIER A DEUX BAL C PA PAR CE QUE ELLE vent clace de cocert et c cd que sa en fait UNE ARTISTE DE TALENT C CLIP C BOUTENNAT SA SIK CBOUTENNAT ALORT TU NI CONAIT RIEN ET POURE LA BELLE ROUSE VA TACHETER DES LUNEITES ELLE AT UN PIF DE LA MORT ET UN SOURIRE SAUVE KI PEUT JE TE DIT TU NI CONAIT RIEN EN RIEN

  2. 2
    le Vendredi 11 juillet 2008
    kyra a écrit :

    Délicieux ce délit d’écriture. Merci Arno. Point de suture… comme un écho familier. Il est temps que je replonge dans cet univers. Ca faisait longtemps. Trop longtemps.

  3. 3
    le Vendredi 11 juillet 2008
    Arno Mothra a écrit :

    Oh, une philosophe :) Enchanté Aurélie ! Achète-toi un dico, ça fera du bien à ton cervelet de poule morte (et au mien, car je n’ai rien compris à ton message: je parle français).

    Edit : Merci kyra. Je comprends l’écho effectivement. Le clip est en ligne sur divers sites… je suis persuadé que ça te ferait marrer… ;)

  4. 4
    le Vendredi 11 juillet 2008
    kyra a écrit :

    J’irai jeter un oeil, merci Arno ;)

    k.

  5. 5
    le Vendredi 11 juillet 2008
    Dahlia a écrit :

    Oh la vache… Ca mérite modération ces com’ non?

  6. 6
    Philippe Barbosa
    le Vendredi 11 juillet 2008
    phiL a écrit :

    Ouh là, mais que se passe t-il par ici ?!! C’est rare de rencontrer cette espèce archéologique sur ces pages. Non mais, un peu de respect s’il vous plait :)
    Google responsable ?!!

  7. 7
    le Vendredi 11 juillet 2008
    FarmerFan a écrit :

    Ton article me déplait Arno! Je ne vois pas ce que ta rancoeur envers Madonna fait en intro. Cette rancoeur n’a pas sa place dans l’article! Tes lignes sont dignes d’un message sur un forum et en aucun cas d’un article. En bref, en tant que fan de Mylène, je ne te soutiens pas par rapport à ton article, c’est dommage!

  8. 8
    le Samedi 12 juillet 2008
    Dahlia a écrit :

    Mais qu’est-ce qu’ils ont tous à écrire en majuscules ces fans hystériques… On vous entend les enfants, pas la peine de hurler.

  9. 9
    Pascal
    le Samedi 12 juillet 2008
    Pascal a écrit :

    Bon, m’en voulez pas mais je vais faire un peu de ménage (censurer) certains trucs parce que là c’est n’importe quoi..

  10. 10
    Pascal
    le Samedi 12 juillet 2008
    Pascal a écrit :

    Après vérification, tous ces commentaires venaient d’une seule et même personne. Le forum de cet article est désormais modéré et la trentaine de message injurieux effacés.

  11. 11
    le Samedi 12 juillet 2008
    Dimitri a écrit :

    Qu’on supporte pas Farmer, je veux bien, moi même j’aime pas du tout. Mais bon faut arrêter de délirer comme ça… Ceux qui laissent des messages comme sous le pseudo d’Aurélie non rien à faire ici. Dehors.
    Chacun ses goûts, faut apprendre à respecter. C’est c’qui fait la diversité d’un webzine, il y en a pour tous les styles.

    C’est quand même pitoyable qu’on soit obligé de « modérer » un forum face à la connerie des uns et des autres.

    Sur ce bon weekend :)

  12. 12
    le Dimanche 13 juillet 2008
    Louloute a écrit :

    Hé bien, pour une fois que je lis un commentaire construit et surtout un tant soit peu réfléchi sur Mylène Farmer, ça fait plaisir. On est pas dans l’hystérie « fanesque » (pardon pour le néologisme), ni dans l’insulte journalistique moyenne, mais dans le commentaire d’une personne qui a pris la peine de se pencher sur la carrière et les textes de Mylène, au-delà des clichés habituels. Rien que pour cela, merci. Et pour le reste aussi.

  13. 13
    le Dimanche 13 juillet 2008
    Sangfroid a écrit :

    Ah ah, quand même, c’est une bonne idée d’avoir laissé le 1er message, il est quand même mythique !!

    Non, tu vois, moi qui n’écoute pas Mylène Farmer, je me demande si je ne vais pas commencer ;)

    Bonne continuation !
    François

  14. 14
    le Dimanche 13 juillet 2008
    léon a écrit :

    Je lis et je consulte votre article (reçu par mail d’un ami en France) ! Dans l’ensemble , vous semblez plus tolérant et plus sérieux que d’autres : tant mieux ! Mais je vous laisse la responsabilité de votre interprétation sur le côté dit de « sodomie » , de « combat féministe » , « guerre » et autres . Mylène est difficile à comprendre , soit ! Mais par un effort de recherche assez approfondi , on peut parvenir à une vraie approche ; pour cela vous devez rejetter tout ce qui a été écrit sur Elle , à commencer par les pseudos « bios » , non reconnues pour ne pas dire rejettées !
    Mylène ayant dit « Tout ce qui est dit sur moi est faux » , vous vous devez de suivre son avis clairement exprimé , sans quoi vous tomberez aussi dans ce chemin d’erreurs que l’on rencontre dans tant et tant de forums qui censurent sans gêne les personnes en désaccord ! Avec Mylène , vous n’êtes certainement pas au bout de vos surprises , loin de là ! Son retour va être fracassant !
    Puissiez-vous bien entendre et bien voir !
    Merci de votre attention … A moins que la « censure » d’un Web. n’intervienne !
    léon … depuis la Belgique !

  15. 15
    le Dimanche 13 juillet 2008
    Arno Mothra a écrit :

    Mince alors, j’ai raté les messages puérils apparemment !

    Juste rajouter quelque chose par rapport à ces réactions : elles sont toutes à mon honneur et à celui de l’article car elles accentuent exactement ce qui est mentionné plus haut. Donc merci…

    A FarmerFan (quel pseudo !) : Madonna est digne, pour moi, d’un pot d’Actimel et j’assume mes propos. Et encore, toutes proportions gardées. Merci pour la contradiction dans ton message. Tu sauras également que la liberté d’expression et d’opinion existe, comme quoi je peux m’en servir, et toi aussi par la même occasion puisque tu me réponds.

    Merci Léon ;)

  16. 16
    le Dimanche 13 juillet 2008
    gwaihir a écrit :

    Interessant le commentaire d’aurelie , elle va me donner bientot une lecon de savoir qui fait la meilleure musique et les meilleurs clips dans une langue qui n’est meme pas la mienne ( ah pardon elle a ecrit en francais je n’avais pas fais gaffe )je savais pas qu’elle me tenait par les couilles en general c’est mon mec qui me tient par les couilles la ca change c’est une femme
    et a savoir si je n’y connais rien bah je suis quand meme parolier et chanteur amateur alors le talent je sais reconnaitre quand j’en vois un qui pointe le bout de son nez , la ca fait bientot 25 ans que le talent de mylene a pointe le bout de son nez et la elle n’a plus rien a prouver a qui que ce soit
    Continuez Melle Farmer ca fait 20 ans que je vous suit et ce n’est pas pret de cesser bien au contraire

  17. 17
    le Lundi 14 juillet 2008
    léon a écrit :

    … « Arno Mothra » …

    Merci également , mais :
    je répète ne pas être du tout d’accord avec cette idée affirmée de « sodomie » + idée de ce « combat féministe » de FTA ! Il faut se rendre compte d’une chose essentielle : pour commencer à comprendre Mylène , on doit oublier totalement ce qui est « dit » dans ces « bios » rejettées par l’Artiste ! Si vous vous fiez à ces mensonges dénoncés par Mylène elle-même , vous n’arriverez à rien !

  18. 18
    le Lundi 14 juillet 2008
    Hermès a écrit :

    Merci pour cet article, si juste et si agréable à lire. Enfin de la qualité littéraire pour parler de Mylène !

  19. 19
    le Lundi 14 juillet 2008
    J-ezu a écrit :

    Bonjour. Léon à raison pour FTA. Léon tu es le Léon du forum Mylene.net je suppose ? Ou alors je me trompe c’est probable…
    Merci pour cet article tres agréable j’aime Mylnène pour ce qu’elle fait si un jour ce qu’elle fait ne me plait plus voila c’est tout. Maintenant libre à chacun d’aimer ou pas.

  20. 20
    le Lundi 14 juillet 2008
    léon a écrit :

     » Léon » : Léon n’est pas du « Mylène.net » ; Léon est Léon tout simplement membre de plusieurs forums parlant de Mylène , dont celui présentement cité , avec ce but essentiel sans la moindre arrière-pensée : maintenir la Vraie image de cette Grande Artiste ( et non pas celle véhiculée par des « pseudos bios » + des articles dont certaines pages sont à tout le moins mensongères , même injurieuses et non reconnues par Elle) et la défendre si besoin ( l’excuse selon laquelle Mylène sait combattre seule ne peut tenir … il faut bien répondre à une fausseté possible écrite par un autre écrit contestant et démontant le mensonge ) !
    Je reçois en retour de certaines personnes (« téléguidées » ou non) des insultes , des moqueries , des attaques , des menaces ; le qualifié de « parano » par des inconscients est et reste motivé !
    Une personne le sait : elle peut continuer à s’en prendre à cette Grande et généreuse Artiste , ses écrits trouveront réponses à chaque instant !
    Dégénération est la première chanson du nouvel album en voie de parution ; Mylène « frappe » fort avec raison ; je lui adresse respectueusement mes félicitations et mes encouragements !
    En vous remerciant pour votre attention ,
    … Léon , depuis la Belgique

  21. 21
    le Mardi 15 juillet 2008
    Arno Mothra a écrit :

    Merci Hermès pour ce commentaire qui fait très plaisir ;)

    Léon, merci, mais je suis Mylène Farmer depuis 1988 et n’ai jamais lu ne serait-ce qu’une bio ou qu’importe à son effigie, écrite par des novices. Je n’ai pas parlé de sodomie pour « Fuck them all », je paraphrase: « hérésie, au féminisme, et aux guerres de religions » et c’est une conclusion personnelle, pas de souci. De plus, et c’est ça que j’aime chez Mylène depuis toujours étant féru de littérature et d’aphorisme: l’ambiguïté des paroles, qui me semble délibérée, afin justement de laisser libre cours aux interprétations de chacun. Ici, il s’agit de la mienne, rien de plus ;)

  22. 22
    le Mercredi 16 juillet 2008
    Souf a écrit :

    Léon, c’est des fan comme toi qui déservent Mylène Farmer et non l’inverse.
    Entre les érotomanes et les fous furieux dans ton style, ça devient très gênant! Heureusement vous n’êtes pas si nombreux…

    allez va voir un peu chez ton avocat si elle y est… mdr

  23. 23
    le Mercredi 16 juillet 2008
    léon a écrit :

    Avant que ne soit éventuellement publié ( si elle l’est vu son contenu) ma dernière réflexion écrite la nuit dernière , je prends connaissance sans le moindre étonnement de la « pensée » d’un(e) certain(e) « Souf » me concernant !
    Outre le fait que cette personne poste , sous un pseudo « bidon » (c’est plus facile de se cacher avec une certaine lacheté et derrière un clavier , que d’oser signer de son prénom ou de son nom) , vous avez là un infime exemple de certaines de ces attaques personnelles que je subis depuis des mois !
    Inutile de vous dire que cela m’indiffère , que je m’en fous ; regrets que Mylène ait affaire à de telles personnes au sein de ses soi-disant « fans » (heureusement le nombre des personnes honnêtes , correctes , polies est plus élevé) !
    Et quant à cette personne dite « Souf » , je lui dirai simplement ceci :
     » Je secoue sur votre seuil la poussière de mon mépris » !!!

    Attention aux modérateurs : c’est un premier message de ce genre de « triste personne » ; cela risque fort de ne pas être le dernier et votre forum pourrait tourner à des pages de discussions insultantes comme on en rencontre dans certains lieux où ces gens planifient leur « propos haineux » !

    Merci de votre attention … et signe sans hésiter
    léon , depuis la Belgique …

  24. 24
    le Jeudi 17 juillet 2008
    Spoon a écrit :

    Décidemment , Mylène Farmer continue à faire débat , comme à chaque fois … personellement , je salue un bon article même si je n’aime pas sa musique .

    Les fans continueront d’écouter et d’acheter , et c’est tout ce qu’ils devraient faire , au lieu de venir défendre un artiste avec ce radicalisme qui leurs est propre .

  25. 25
    le Vendredi 18 juillet 2008
    Loïc a écrit :

    Je ne sais jamais si on a affaire à des fans ou à des disciples lorsque l’on parle de Mylène Farmer. J’ai toujours l’impression d’être face à un véritable culte de la personnalité et je trouve ça assez dérangeant.

  26. 26
    le Vendredi 18 juillet 2008
    nat a écrit :

    J’ai oublié, est-il possible de savoir ou je pourrais me procurer « amylène analgesique » prévu pour septembre.merci

  27. 27
    le Vendredi 18 juillet 2008
    prince de rien a écrit :

    Tiens, c’est drôle ici aussi les commentaires… ;) J’ai l’impression de percevoir un peu d’ironie au détour de certaines phrases dans cet article, mais en tout cas, ça fait bien plaisir à lire. C’est différent, c’est frais, c’est rigolo… alors bravo ! :)

  28. 28
    le Vendredi 18 juillet 2008
    lulucrouz a écrit :

    I had a dream (permettez)! Il ne serait plus donner a chacun de reagir aux interrogations et autres introspections soulevees par Miss Farmer que par des propos structures, motives (dans son sens le plus noble) et pour le moins coherent. Le vehicule musical, le plus accessible et le plus populaire aux jours d’aujourd’hui (pas une fin en soi – ainsi soit nos vies) ne doit en aucun cas justifier les reactions les plus vaines (peut-etre un anglicisme, comprenez-moi). Les supports, autant sujets a la critique soient-ils, ne doivent pas occulter ni le discours, ni l’argument. Une question n’a pas a se justifier, quand un commentaire le doit, quand une reponse doit poser une autre question, alimenter le dialogue, vers une verite, s’il en est.

    I had a dream. Miss Farmer aurait eleve le debat. C’etait sans compter sur une totale meprise de son auditoire. Lequel aurait ecoute pour le moins, et tente de comprendre pour le plus.

    Merci de votre contribution. Merci d’apporter cette dimension. Merci de tenter de repondre. Merci de la pertinence de vos doutes. Merci Mylene. A tous les autres… les mots me manquent!

    Should we or should we not fuck them all?

    Regards from London

  29. 29
    le Vendredi 18 juillet 2008
    Angeldust a écrit :

    Loin de ne pas avoir aimé Mylène fut un temps, je ne la plébicite plus. Tu pourras m’insulter si bon te semble, Arno (allez, on se tutoie ??), mais je persiste à penser que Mylène est devenue une snob, et une femme d’un âge avancé qui n’a plus rien à faire à moitié nue à chanter la sodomie, que rassure toi, je pratique aussi volontiers. Oui, Madame fait (avec suffisamment de finesse pour charmer les mystiques …) dans le commercial, le sulfureux et le faussement cultivé. Madame connait Apollinaire ? Mais ce n’est pas le privilège de la crème du dessus du peau mon ami …
    Tandis que Madonna se prend pour la culture réincarnée depuis qu’elle trempe sa quenouille dans la Kabbale, ou plutôt, ce qui s’en réclame, Mylène surenchérit avec une pochette d’album mettant en avant son appartenance religieuse (et son clan). On ne peut pas dire que ce soit créatif , c’est même plus banal, autant que pour un protestant de chanter … erf et non, les protestans ne mettent pas en avant la Saint Barthélemy, merde, mauvais exemple …
    Tu veux de la musique créative ??? Mais écoute autre chose !! Je ne sais pas moi, essaie les derniers Jeanne Mas, ça c’est culotté ! Et loin d’être commercial . Les moins curieux parleront d’office de ringardise, les plus « branchés » des snobs, de tout sauf de la musique, mais les mélomanes souligneront la prouesse. Qu’on aime ou pas. Tu veux du dépaysement ? Ecoute de la musique japonnaise médiévale, mais vient pas crier au secours après MF pour éduquer tes oreilles !
    Tu dis qu’on attaque Mylène que sur elle et non sa musique ?? Mais je me fous de qui elle est. Probablement une humaine comme les autres, avec ses failles et ses forces. Mais sa musique, parlons en ! Du distillé gnangnan de Boutonnat aux rythmiques basiques mais bien réglées pour faire de bons remix bien commerciaux et facilement distribuables, excuse du peu, mais il n’y a rien de sensas. Ca va le temps de l’adolescence ! J’adore « Avant que l’ombre », mais ce n’est que du Mylène Farmer, un style rodé depuis 20 ans, une variation sur le même temps sans renouveau. Et je m’emmerde violemment sur Dégénération. Où elle montre encore son cul, ou celui des autres, fais des rappels sur ces vieux tubes, comme pour s’assurer de ne pas trop dérouter.
    Mais non Mylène, tu ne déroutes pas !!! Tu es égale à toi même, c’est gentil, mignon, un peu rythmée, langoureux, sexy à souhait, mais ce n’est plus ni de ton âge, ni créatif. Vulgaire, peut-être, illustrant ta peur de vieillir surement. Commercial, sans le moindre doute.

  30. 30
    le Vendredi 18 juillet 2008
    MisterK a écrit :

    Aurélie, va apprendre à écrire avant de venir poster des commentaires…
    Sinon très bel article peut-être un peu trop « flatteur » dans le sens où Dégénération n’est quand même pas d’une grande qualité. De toute façon la meilleure époque pour Mylène fut ses débuts et les années 80 là elle tout chambouler. La suite est disons moins inventive…Mais bon elle reste tout de meme une grande artiste…de variètés!Et il n’y à pas de mal a cela…A bon entendeur!

  31. 31
    le Vendredi 18 juillet 2008
    Nicolas a écrit :

    Bravo pour ce merveilleux article, c’est à la fois excellemment bien écrit et très juste. Tu exprimes, Arno, ce que je pense à propos de Mylène Farmer. Je crois que tu as tout très bien exprimé, je ne saurais en dire mieux, si ce n’est que ceux qui pensent qu’elle est une snob suffisamment intelligente pour faire du commercial se trompent souvent. Mylène, ce n’est pas qu’Apollinaire, c’est aussi Reverdy, Dickinson, Baudelaire,… des références souvent subtiles mais indéniables une fois qu’elles ont été repérées. Enfin, l’argument de l’âge est très cliché, elle fait ce qu’elle veut, même à son âge, et si certains pensent qu’on ne peut réserver certaines choses qu’aux jeunes, ils font preuve d’une étroitesse d’esprit bien écoeurante. Encore une fois, bravo Arno !

  32. 32
    le Vendredi 18 juillet 2008
    nykolah a écrit :

    Qu’il est rare et délicieux de lire un article construit et intelligent et pas une énième reprise paraphrasée et décousue.Bel éloge à notre ange roux un peu trop amer et surement trop direct pour que tous puisse le lire et le comprendre de suite.
    Merci Arno d’avoir pris le temps de créer ce petit chef d’oeuvre
    Sexy coma sexy trauma….

  33. 33
    le Samedi 19 juillet 2008
    kyra a écrit :

    Il est vrai que la belle rousse surfe allègrement sur une vague de mystères qu’elle a su cultiver au fil du temps, teintée de provocation et d’érotisme savamment orchestrés. Oui c’est le mot, et c’est un peu dommage quelque part. Je ne sais pas si la créativité s’étiole à partir d’un certain âge, ou si c’est une certaine vision de la société qui veut ça. Son public est acquis, elle n’a plus rien à prouver, si ce n’est se faire plaisir, et explorer d’autres horizons. Elle détient un certain aura sur les foules, a autant de fans hystériques que de détracteurs toxiques, suscite toujours autant la curiosité, le respect malgré tout. Là où certains ne voient qu’une démarche purement commerciale, j’y vois une certaine intelligence, aussi bien au niveau artistique que marketing. Mais bon… son aura s’effrite en ce qui me concerne, depuis Innamoramento, et quelques soubresauts remarquables, il y a comme un arrière-goût de déjà vu/entendu/malaxé. Les remixes ont comme un goût de guimauve qui donne la gerbe. Elle était à l’avant-garde à l’époque, surprenait de part ses textes, ses clips, son univers. Maintenant, j’ai l’impression qu’elle sombre un peu dans la facilité. Sexy coma, sexy trauma, oui bof. Le traumatisme n’est que trop superficiel, la sexualité, un artifice aux allures pachydermiques, et le coma, une sédation sous hypnose dont on ne retient qu’une amertume au creux des veines. J’espère me tromper… sinon tant pis.
    Cheers.
    k.

  34. 34
    le Samedi 19 juillet 2008
    léon a écrit :

    Comme déjà dit et signalé : merci pour la « censure » !
    – années 80 : possible , mais nous sommes en 2008
    et Mylène comme tout le monde évolue !
    – inventive : peu d’Artistes actuels sont capa-
    bles d’imaginer ce qu’Elle a créé et ce de mê-
    me encore actuellement
    (pensez déjà aux entrées concerts !)
    – commercial : ce serait bien son droit de le
    faire ; mais a-t-elle encore besoin de
    cela pour être connue ?
    – le clip : bien regarder les images + liai-
    son avec clip + textes … Tout est lié !

    C’est superbe , monumental et pas terminé !

  35. 35
    le Dimanche 20 juillet 2008
    Tiechen a écrit :

    Ton article est bien mais deux-trois reproches tout de même :
    - il ne faut pas partir dans les extrêmes : la musique qui passe en FM n’est pas de la « merde ». Ca peut ne peut te correspondre en terme de gout, en terme de procédés de création, ca peut ne pas te toucher, tu peux ne pas y trouver ce que tu cherches, ca peut exprimer des émotions, sensations ou messages qui ne te touchent pas, la forme de ces messages peut te déplaire, et la fonction de ces styles de musique n’est tout la même (faire réfléchir, faire ressentir, faire se trémousser, etc.)
    - la presse : il est important de noter que MF aime l’auditeur et la relation directe avec lui (concerts, etc.) et donc peu les médias dans leur essence même, qui sont un chainon supplémentaire intermédiaire entre l’artiste et le public. MF n’aime pas non plus les critiques infondées, les mensonges, etc. qui naissent pourtant de son silence. Mais dire que l’intelligentsia (de qui tu parles au juste ?) et le monde médiatiques sont paradoxaux, cd’est bidon, puisqu’il s’agit de personnes différentes, qui ont toutes un avis différents (exemple : les journalistes).
    - enfin, le lexique est parfois trop soutenu. N’oublie pas que par le vbiais de ce site et du net, tu t’adresses à un public large et que si ton objectif est d’être lu (comme tous rédacteur) il faut que ça se ressente dans tes textes, qu’ils soient accessibles et non elitistes ou en fermoir. Ca pourrait passer pour de la prétention ! Il est bien de vouloir ouvrir les esprits et susciter de la curiosité, même au niveau du vocabulaire, mais il faut dans ce cas équilibrer le lexique.

    Pour faire apprécier Mylène il faut être tolérant, accepter les comportements de ses détracteurs, les comprendre, accepter que d’autres puissent ne pas aimer, se mettre à la place des autres, faire preuve de plus de recul et d’objectivité. Ca n’en reforcera que plus l’argumentation

  36. 36
    le Dimanche 20 juillet 2008
    Oceania a écrit :

    Merci Arno, qu’il est bien rare de lire un article de cette qualité sur Mylène, tant les chiures jalouses se déchainent nerveusement depuis tant d’années sur cette artiste, certains commentaires en témoignent d’ailleurs. C’est un excellent papier BRAVO !

  37. 37
    le Lundi 21 juillet 2008
    Roland a écrit :

    Et bien en ce qui me concerne, je me fous bien pas mal du sujet. Mylene, ou pas… Mais je dis un grand merci à l’auteur du texte. Quel bel article, quelle plume… Je suis jaloux. Je trouve l’article assez juste. Je reconnais une chose à cette drôle de rousse, la fidelité à contre courant de tout. Cela fait 25 ans qu’elle travaille avec la même personne. Fidelité aussi à ses thèmes, ses lectures…Elle garde la même ligne depuis tout ce temps… Là ou d’autres ont changé de visage 1 millions de fois, pour continuer à vendre des millions de disques… Ben je trouve ça couillu. On aime ou pas… Moi perso, dégénération, je trouvais ça ringuard à souhait. Finalement, je trouve ça cool. Un pavé dans la mare. Evidemment tout le monde aura un truc à dire… C’est vrai qu’elle fait son truc depuis 25 ans en faisant la nique à tout le monde…. Trop cool cette fille!

  38. 38
    le Lundi 21 juillet 2008
    Abkare a écrit :

    Bonjour,

    moi je le trouve bien cet article. Pertinent. Le seul reproche que je lui fais c’est que justement tout y est rose. On a pas l’envers du décor, ce moins qui donne au plus tout son sens.

    MF n’a plus rien à prouver cela va de soit. Elle peut faire comme bon lui semble. Même se taire pendant 6 ans. N’oublions qu’un standardiste est mort tué par un fan psychopate, justement à cause de ce silence. Cela n’enlève rien à la grâce et aux qualités de MF mais ça constitue déjà une limite au silence légendaire.

    L’autre défaut qu’on peut lui trouver, c’est un culte de son image qu’elle met en avant dans l’interwiew. Très honnètement je ne crois qu’elle déteste son image – comme elle le dit elle même – mais qu’elle souhaite tout contrôller, toujours donner une image parfaite de sa personne. Et là j’avoue que c’est malsain. On ne peut pas dire qu’on se fou de la critique et attaquer sans relâche la pourriture de presse à scandale dès que sa photo apparaît. Si elle choisie le silence, elle doit aussi accepter la curiosité. La vie privée? Mais que peut on quémander une vie privée lorqu’on est un personnage de scène. C’est un choix à faire, d’autant plus quand on ne laisse rien filtrer de soit. Je ne pense pas qu’il sagisse d’un manque de confiance en soit. On en monte pas des spectacles faramineux, on ne passe pas outre les codes déontologiques dans ses clips lorsqu’on a pas confiance en soit.

    Voila les aspects que j’aurais aimé lire. Je précise que j’adore son travail, j’adore la sensibilité de l’artiste et j’adore le peu que je connais de l’artiste en question.

    Bien à vous.

  39. 39
    le Mercredi 23 juillet 2008
    Max a écrit :

    Cet article est très bien construit, très bien écrit et « raconte » en quelque sorte l’histoire de Mylène Farmer depuis ses débuts.

    Cependant, il ne faut pas oublier que la plupart des médias utilisent les propres communiqués de presse envoyés par Polydor (reprenant toujours les mêmes informations).

    Ensuite, on ne peut pas nier le talent de « business woman » de la chanteuse (c’est d’ailleurs en ce sens qu’elle est souvent comparée à Madonna): sortie de multiples supports (parfois une dizaine pour le même titre!), promotion assurée par les fans, produits dérivés en pagaille (la nouvelle marque « Lonely Lisa » sortira dans quelques mois), nombreuses sociétés à son nom ou inter-dépendantes (Requiem Publishing, Stuffed Monkey, Toutankhamon, fermée en 2002, Calliphora et bien d’autres).

    Il est donc réducteur d’énoncer uniquement cette « stratégie du silence », payante pour Mylène Farmer mais pas pour tous les artistes effectivement.

    Dans Mylène Farmer il y a: art (sous toutes ses formes), création, communication et marketing.

    D’ailleurs, je ne vois pas pourquoi on ne peut pas en parler sans avoir l’impression de dénigrer l’artiste.

    Le jour où on sera enfin honnête en arrêtant de dissocier systématiquement art et commerce de nombreux artistes seront appréciés à leur juste valeur.

  40. 40
    le Jeudi 24 juillet 2008
    Davdz a écrit :

    J’ai toujours plus ou moins suivi Mylène avec intérêt…
    Mais personnellement, je trouve que les arrangements musicaux de Dégénération sont risibles et sans aucune finesse, ni créativité.
    Ce n’est pas parcequ’elle veut faire une chanson percutante qu’il faut servir une soupe électro insipide.
    Pour le coup, elle aurait dû, peut-être s’inspirer un peu plus de Madonna (la cupide…) (et de sa collaboration avec le français Mirwais , et William Orbit, notamment), afin d’avoir de la musique électro/pop de qualité (les chansons « Nobody knows me », »Sky fits Heaven » par exemple, étaient percutantes, violentes et réellement subtiles).
    Boutonnat ne vaut plus grand chose dorénavant, et ne sert pas l’artiste qu’est Mylène farmer.

  41. 41
    le Jeudi 24 juillet 2008
    Dahlia a écrit :

    Dans le style article qui veut tout contrôler, il y a le prétentieux Mana Sama, ex-Malice Mizer et qui tourne désormais avec son groupe Moi Dix Mois. Lui il est hallucinant. Ceux qui ont assisté à sa conférence à la Japan Expo il y a quelques années pourront en témoigner: interdiction de pénétrer avec un appareil photo dans la salle, obligation d’éteindre les portables, c’est limite s’il n’était pas interdit de le regarder dans les yeux!

  42. 42
    le Jeudi 24 juillet 2008
    Arno Mothra a écrit :

    Max, Mylène Farmer n’a jamais sorti 10 supports pour un titre, c’est une spéculation et une bêtise que certains médias s’entêtent à rabâcher depuis des années.

    Elle n’a jamais sorti plus d’un cd 2 titres, un maxi vinyle, un maxi cd (comme la majorité des artistes vendeurs aujourd’hui). Ca fait trois supports. Et c’est toujours comme ça (beaucoup d’artistes du milieu électro sortent plusieurs supports pour un même titre, à chaque fois, ainsi que d’autres plus indus ou rock’n'roll). D’ailleurs Marilyn Manson, entre autres, propose plusieurs maxi pour ses simples. M. Farmer sort aussi beaucoup ses singles sous un seul voire deux formats, pour l’anecdote.

    L’unique single à avoir bénéficié de plus de supports est « Optimistique-moi » en 2000, avec deux maxi-cd. Le reste, non.

    Les journalistes (??? terme galvaudé) véreux de TF1 confondent les supports commerce et les supports promo : en ce sens, oui, certains singles de Mylène Farmer sont disponibles sous 7 ou 8 supports, mais en comptabilisant les articles promotionnels et donc non autorisés à la vente.

    Max tu as tout à fait raison quant aux communiqués de presse. En revanche, un journaliste doit se tenir informé de son sujet. Dans le même esprit, demain j’écris un bouquin sur Kubilay Khan uniquement par les nobles infos qu’on trouve sur des forums. Etre journaliste, c’est fouiller, et surtout, (s’)INFORMER.

    Pour le reste, chacun son avis. Pas de souci.

    Pour revenir à ce qu’écrivait Loïc, je suis consterné (désolé mais bon) qu’on assimile de tradition les fans de Mylène Farmer à des abrutis hébétés disant amen à tout. Arrêtons avec ce « culte de la personnalité », c’est n’importe quoi. C’est une exclu à Farmer ? Parce que, que je sache, lorsque des hystériques dans mon genre se ruent sur chaque nouvelle sortie de groupes comme The Cure, achètent tout là dessus, etc, nous ne sommes pas perçus comme des dégénérés. Marrant non ? Ceci s’appelle du fascisme élitiste, et ça, ça me dérange. Les écervelés gueulant à pleins poumons, 24h/24, l’ENORME passion qu’ils vouent à Metallica, ACDC, les Guns ou autres, ne sont pas des fanatiques criant au culte de la personnalité ? Le fanatisme : il s’agit d’une denrée de luxe vendue exclusivement à la Farmer Boutique ! Merci !

    Sur ce… :) )

  43. 43
    le Samedi 2 août 2008
    Jul a écrit :

    Excellent article. C’est assez rare de lire quelque chose de réfléchi au sujet de Mylène Farmer pour le souligner encore une fois. C’est subtil, pointu, recherché et profond (sauf peut être Madonna, c’était facile, m’enfin…)
    …Mais, c’est tout blanc! Tout n’est pas parfait dans le travail de MF et un petit peu de critique négative aussi intelligente que le reste de l’article m’aurait fait passer, à la lecture de cet article, un moment presque inoubliable.

    Tellement bien écrit cet article, qu’il m’a fait douter: je me suis empressé de retourner écouter Dégénération et… non, décidément, je ne change pas d’avis: elle passe à coté. L’idée est bonne, la direction est bonne, on a envie de lui crier « oui vas y, tu peux le faire! » et puis splaf, c’est le drame, ça ne prend pas, ça ne prend plus. Même avec tous les efforts possibles d’originalité, de surprise et d’audace, ça sent le réchauffé, ça manque d’épices ou… d’inspiration! Et on peut balancer tout ce qu’on veut dans la mare, sans inspiration, ça n’aura jamais l’effet d’un pavé!

    J’avais un mauvais préssentiment mais quand même un peu d’espoir, mais rien n’y fit, depuis Avant que l’ombre, ma conclusion reste la même: Mylène Farmer manque désormais cruellement d’inspiration.

  44. 44
    le Dimanche 3 août 2008
    Max a écrit :

    Arno, je suis d’accord avec toi il n’y a aucun souci (mon expression « dizaine de supports » n’était qu’une manière d’exagérer un peu les choses).

    Seulement, j’ai beau chercher, je ne vois rien dans ce titre qui puisse s’assimiler à la moindre création… Ça sent le « Cindy Sander » à plein nez (pardon d’utiliser ce terme à la mode). Car, si je salue son talent indéniable de femme d’affaire, cela va de paire avec son style unique et personnel: je ne suis pas prêt à accepter n’importe quoi.

    D’ailleurs, on peut se demander ce qu’il se serait passé si Mylène Farmer avait chanté Papillon de lumière et si Dégénération était une « oeuvre » Cindy Sander… Tout le monde se serait moqué de cette dernière, à raison, et tout le monde aurait applaudi « l’audace » de Farmer, à tort.

    Je rêvais d’une mort artistique Farmerienne au sommet de son art, à la Molière.

    Je crois cependant que ça ne risque pas d’arriver… Il faut parfois savoir s’arrêter, avouer son manque d’inspiration et laisser le rideau tomber définitivement (ce que Madonna et Mickael Jackson, par exemple, auraient dû faire depuis longtemps).

    Si Mylène Farmer veut s’assurer une retraite convenable sans trop se prendre la tête, elle réussit à merveille. Si elle souhaite sincèrement renouveler son univers et continuer dans la chanson, elle n’emprunte pas le bon chemin.

    Cependant, ne jugeons pas trop vite: l’album n’est pas encore sorti… Et nous sommes habitués aux surprises avec la rousse mystérieuse.

    Pour reprendre le débat sur les icônes et le culte de personnalité qu’on leur associe… Je crois qu’une minorité de fans n’a réellement aucun esprit critique et indépendant face à la star. Cependant, puisque c’est ceux-ci que les médias aiment mettre en avant, l’opinion publique pense que nous sommes tous ainsi.

    Personnellement, je me suis toujours fais ma propre opinion sur son travail, saluant ce qui devait l’être, regrettant ce qui me parlait moins (tout en étant conscient qu’en musique comme ailleurs, tout est une question de perception).

    Arrêtons de la voir comme une déesse vivante et attardons nous à redécouvrir perpétuellement son univers.

    Ainsi soit-elle.

  45. 45
    le Lundi 11 août 2008
    Max a écrit :

    Pour ceux que ça intéresse, des extraits de l’album Point de Suture sont diffusés en ce moment sur Internet…

    http://farmeraddict.mabulle.biz/index.php/2008/08/10/152327-point-de-suture-extraits-de-l-album

    Ceux-ci confirment que Dégénération restera un ovni dans l’univers musicale de Mylène Farmer. Une création originale qui ne révolutionne pas totalement le style farmerien.

  46. 46
    le Lundi 11 août 2008
    Max a écrit :

    Arno, comment pourrai-je me procurer ton livre lors de sa sortie?

  47. 47
    le Dimanche 31 août 2008
    Fred a écrit :

    Arno, ton article est de qualité:
    travail sérieux, approfondi et novateur qui ne s’enferme pas dans les lieux communs et les clichés, une vue de MF qui n’est pas réductrice.
    J’aime ton approche du monde farmérien, l’étude que tu en as faite a été très enrichissante: MERCI!

    En revanche, Aurélie, tu m’as fait mal à la tête…que c’est violent la jalousie. Vu ton orthographe, tu disfonctionnes, un accident vasculaire cérébral récemment? De plus, faut pas parler de choses que tu ne connais pas: tu te ridiculises en plus de te discréditer.

    Cette parenthèse étant fermée, je m’autorise à inviter les déçus du dernier opus de MF à l’écouter plusieurs fois pour en découvrir au fur et à mesure toutes les subtilités, meme si pour moi, les albums AVANT QUE L’OMBRE et POINT DE SUTURE n’ont pas l’intensité de leurs prédecesseurs.
    Malgré tout, la magie opère encore… J’espère vous voir au concert. Soyez heureux,amicalement. Fred.

    Arno, continue à écrire mec, évidemment!!!!

  48. 48
    le Mardi 17 février 2009
    guillaume a écrit :

    Etant absolument indifferent à mylene farmer, je trouve le nombre de commentaires absolument impressionant.
    Les fans absolus de mylène Farmer je croyais que ca n’existait que dans les emissions a la TF1 genre confessions intimes ou vis ma vie

  49. 49
    le Mardi 7 avril 2009
    sébastien a écrit :

    Mylène et ses fans mdr

    elle vous démoralise avec ses chansons et en plus vous la payez en achetant ses cds vous êtes des faibles d’esprit!

    bien à vous.

  50. 50
    le Vendredi 14 août 2009
    Ray of light a écrit :

    Sébastien, malheureusement, ton avis non argumenté et fondé sur de purs clichés jamais vérifiés décrédibilise la quasi totalité de ses détracteurs. Dommage pour toi…
    En attendant, il semblerait que le grand public ait tranché une fois de plus : 650 000 albums vendus, 4 singles tous numéros un (et donc un nouveau record pour Farmer à l’heure où les ventes baissent cruellement), une tournée triomphale, des stades pleins à craquer… « La » Farmer est toujours là :)

  51. 51
    le Dimanche 14 février 2010
    Zoltan a écrit :

    C’est par un dimanche grisâtre que je me glisse ici, à quelques années de la sortie de DG. Je pense que Farmer a voulu provoquer un ELECTRO choc à son public, et c’est plutôt réussi! Plutôt qu’une chanson gentiment commerciale cadrée à 3’30, elle nous balance un truc hybride digne d’un ovni où même l’oreille la plus avertie remarquera des cuts samplés « faussement (et savamment) mal mixés…La preuve, 2 ans plus tard ça me monte au cerveau. Donc… ce titre tant décrié, était certainement l’éclair bleu qui se faufile sous la peau et va, fulgurant, frapper un grand coup dans votre cortex où se bousculent tant d’idées préconçues formatées… Comme une montée d’adré ou d’amphets (et la question suit le mouvement : « mais qu’est ce qui lui a pris? C’est quoi ce truc? Où sont les couplets? C’est quoi ce refrain? )… De quoi parle cette chanson? D’une dégénération, de quelquechose qui, cadré carré bien retenu aux entournures (lisse?) va d’un seul coup disjoncter… et dégénérer… Mais il y a ici deux jeux de mots, le premier en réponse à une chanson des années 90 « Génération D – enchantée »…que tout l emonde a déjà compris mais aussi le mot à prendre d’une façon littérale : quelque chose qui se transforme en mal, qui s’affaiblit, perd consistance jusqu’à s’annihiler. D’où le « COMA »… Farmer a souvent écrit cela me semble t il dans ses chansons, cette idée que du confort il ne nait rien, de nos vies aseptisées nous ne gardons trace de rien et surtout nous ne vivons pas pleinement, dans la violence où les évènements nous projettent parfois (amour physique, haine, chagrin fou…). Je crois que sa Dégénération serait une génération Enchantée et endormie dans ses petites joies, qui ne rêve plus à rien, ou du moins plus grand chose, qui se contente d’un rien, une génération qui s’empiffre de pizzas hut devant le prochain desperate housewives… ou un truc du style, ou qui va balancer du croupion sur du « Toi +moi » ça fait…2,3 millions d’euros et un mec trés heureux (ex attaché de presse de chez qui?? de chez… warner…).. Donc voilà…Farmer, mon Astre adoré que j’aurai tant aimé et écouté ici bas (et quelle joie d’avoir été de ce siècle pour avoir pu la « connaître…), nous met musicalement (merci m’sieur Boutonnat!) une bonne claque dans la tronche, demande à ceux qui écoutent…d’aussi ENTENDRE… L’extase est à quel prix et nous mène où? A soi ou son juste évitement? L’ataraxie est elle enviable (endormis sans envies)? A quoi peut on rêver quand on a déjà tout, tout avalés les couleuvres de la vie, les sabres et j’en passe…?Aurions nous oubliés d’être Vivants… VIE VENT…une ombre dansante sous la lune… »Dessinne moi un mouton »…Vous comprenez? Oui? Aurait on oublié de déplaire pour se conformer aux désirs de l’autre ? Aurait on oublié qu’il existe un monde impatient de naitre à chaque félûre qui signe nos chemins? Alors voilà, Dégénération ne fait pas forcément l’unanimité mais peut être un cliché quelque peu triste de l’humanité, ce qu’il nous reste d’elle, planqué sous oreillers rose fuchsia XXL de chez IKEA (quoi je fais des entrées google…! et alors!). Cette chanson je l’ai longtemps regardée de loin, comme un légèr égarement de l’Astre; où étaient passées les sublimes mélodies de Boutonnat, et cette verve (attention pas de G) que seule à mes yeux Farmer sait diriger et faire exploser… Et ouis tout à coup, en 2010… j’me rends compte qu etout est là, tellement là que je l’avais pas vu (un peu comme l’amour?): les paroles, dignes d’un slogan, les cuts, le mixage, la srtucture même de la chanson n’étaient qu’une façon élégante de nous prendre la main, nous surprendre et nous suspendre à son étoile… fêlée filante mais toujours d’un noir aussi brillant! Merci l’Astre… 2 ans plus tard…certes…

Réagissez à cet article