MP3 Experiment

par |
Retour sur le Mp3 Experiment du samedi 8 mai 2010 organisé par le festival Agitato, sur l'idée d'agitateurs de foules américains.

Les flash mobs, ce sont ces rassemblements publics, des « mobilisations éclair » organisées par Internet et à caractère potache (à l’image de la journée mondiale de la bataille d’oreillers) ou, comme c’est de plus en plus le cas, publicitaire.

Le mp3 experiment enrichit l’expérience en proposant aux participants de télécharger un fichier audio qu’ils découvriront tous en même temps lors du flash mob, et dont ils devront suivre les instructions. Créé à New York par les américains Improv Everywhere, organisateurs de flash mobs depuis 2001, le concept a été testé pour la première fois à Rennes le 8 mai dernier (et seulement pour la seconde fois en France) , dans le cadre du festival Agitato, sous-titré « festival de danse et d’arts agités ».

Pour composer la partition de ce ballet urbain d’un nouveau genre, l’organisation du festival s’est associée au chorégraphe David Rolland, un habitué des chorégraphies participatives. Les écouteurs bien en place, les apprentis danseurs se font donc dicter leurs actions par des personnages, et pas n’importe lesquels : David Rolland a en effet inclus des personnages de cinéma célèbres et des extraits de films qui pimentent l’expérience.

Une fois la partition réalisée, il reste à réunir les participants…c’est le travail qu’a réalisé Nadia Elhadi, chargée de communication, en passant par plusieurs intermédiaires. « On a bien sûr utilisé les réseaux sociaux tels Facebook, Twitter, Viadéo…mais nous tenions également beaucoup à travailler le relationnel. Nous avons donc mis en place un système d’ambassadeurs, dont la mission était de relayer l’info via des cartes de visites. On en a recruté dans différents lieux : étudiants puisque c’est la cible, mais aussi des gens fédérateurs dans des groupes à Rennes, des réseaux de danse, des journalistes, des gens qui sortent beaucoup. »

Une fois l’info passée, tous ceux qui souhaitaient participer étaient invités à télécharger un mp3 sur un site dédié, à le transférer sur un lecteur mp3 en résistant à la tentation de l’écouter, à se munir d’un ticket de métro, de lunettes de soleil et à rejoindre la foule d’expérimentateurs sur la place de la Mairie. On croit assister à un nouvel an en mai quand les participants décomptent « 3…2…1… » à l’approche de l’heure fatidique. Va-t-on leur demander de se rouler à terre ? De ramper ?

Dans le mp3, une voix veloutée invite à suivre ses indications. La manipulation des foules commence.

A partir de là on compte plusieurs catégories de personnes : ceux qui participent, ceux qui sont venus pour regarder, les passants qui connaissent les flash mobs, les curieux qui essaient de comprendre, et enfin ceux qui s’en foutent royalement, devant se forcer un peu pour ignorer une foule muette qui lève son poing au ciel ou s’accroupit au milieu d’une place !

Organisé par le centre culturel Le Triangle où le parcours du mp3 experiment se terminait, le festival Agitato mettait également à l’honneur les différentes activités proposées par le centre tout au long de l’année : danse, théâtre, arts plastiques, les ateliers et spectacles comptaient quelques invités de renom (Adrien Mondot et sa Cinématique, le chorégraphe Olivier Dubois Pour tout l’or du monde…). Et, parce qu’Agitato n’aime pas faire comme tout le monde mais aime bien poser des questions, le prix de tous ces spectacles était à l’appréciation du public sous forme d’un tarif libre.

Partager !

En savoir +

Le site de David Rolland : http://www.davidrolland.com/

A propos de l'auteur

Image de : Depuis 2004, Julia parcourt les festivals et les salles de concerts en quête de sensations musicales fortes et affiche un net penchant pour la scène indépendante montréalaise, le folk, l'électro et le rock. Malgré une enfance biberonnée à la culture populaire des années 90, sa bibliothèque ITunes n'affiche presque rien entre 1985 et 2000. Repêchée trois fois par le vote du public, Julia anime désormais la rubrique Musique avec Pascal et Laura. "Discordance m'a sauvée". Mon blog / Twitter

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article