Monumental Kapoor

par |
Monumenta c’est ce rendez-vous annuel sous la nef du Grand Palais avec un artiste contemporain. Et après Boltanski et ses montagnes de vêtements, l’édition 2011 donne de la place à l’artiste britannique d’origine indienne Anish Kapoor.

L’art contemporain nous parle ou nous laisse froid. Tout est une question de ressenti. Ici, on ne peut qu’admirer les couleurs, la texture de cette sculpture hors norme. Des lignes simples, arrondies, qui apportent de la douceur. Un monstre de douceur.

À l’intérieur, on peut se sentir apaisé, on lève la tête, on admire le jeu de lumière et de transparence. Du point de vue extérieur, on prend conscience des proportions. Les 13 500 m² de la nef sont remplis. On se balade, on passe sous les boules, on grimpe les escaliers pour tenter d’avoir une vue d’ensemble.

J’avoue que l’art contemporain me laisse souvent perplexe. D’ailleurs dans ce cas précis, difficile de ne pas s’empêcher de penser à autre chose que : Comment un mec peut avoir l’idée de construire un truc pareil ? Et comment on monte/démonte une telle sculpture ?

Je suis bien trop cartésien. Et pourtant j’ai aimé.

Exposition Monumenta @ Grand Palais, Paris | 17.06.11Exposition Monumenta @ Grand Palais, Paris | 17.06.11Exposition Monumenta @ Grand Palais, Paris | 17.06.11Exposition Monumenta @ Grand Palais, Paris | 17.06.11Exposition Monumenta @ Grand Palais, Paris | 17.06.11Exposition Monumenta @ Grand Palais, Paris | 17.06.11Exposition Monumenta @ Grand Palais, Paris | 17.06.11Exposition Monumenta @ Grand Palais, Paris | 17.06.11

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Photographe indépendant représenté par l'agence Andia http://www.nicolasbrunet.fr

2 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    Clara Ortiz Marier
    le Vendredi 17 juin 2011
    Clara a écrit :

    Comme j’aimerais pouvoir y aller! Merci pour les photos!

  2. 2
    le Jeudi 23 juin 2011
    Coco Carré a écrit :

    Tu m’as donné envie d’y aller, sois-en remercié, c’est grandiose!!!
    C’est la première fois que j’éprouve une émotion (méta?)physique en « regardant » une oeuvre… et je suis affreusement cartésienne :) En tous cas, c’est, pour le moins, tout à fait saisissant!
    Encore merci ;)
    Coco (de Forget The Heroes)

Réagissez à cet article