Mokaiesh – Glaz’art

par Kyra|
Plusieurs mois se sont déjà écoulés depuis cette fameuse date au Glaz’art. Et pourtant. L’émotion est toujours là, palpitante, intacte. Prête à ressurgir sans crier gare, au détour de l’un de ces chemins inconscients que l’on emprunte pour y enfouir ses souvenirs les plus précieux.

Puisqu’il n’est jamais trop tard pour laisser couler librement son ressenti sur le papier. Parce que certains concerts vous laissent une empreinte indélébile, en tatouant votre âme pour un instant d’éternité. Et ce fut le cas, ce soir-là, avec Mokaiesh . Plus qu’une révélation, une certitude. Oui. Définitivement.

Paris le 29.11.06

mokaieshTrois groupes à l’affiche, mais je ne m’étendrai pas sur les deux premiers. Juste quelques lignes, histoire de planter le décor, avant de trancher dans le vif du sujet. J’en profite pour souligner l’excellente acoustique du Glaz’art, une salle parisienne bien sympathique, que je vous recommande au passage.

MOKSHA : un groupe hyper stylé ne faisant pas dans la dentelle, et dégageant pas mal d’énergie sur scène. Mais j’ai eu beaucoup de mal à accrocher sur certains passages, notamment lorsque le chanteur flirtait avec les aigus… Une sorte de hululement un peu castrateur pour mes oreilles, surtout en début de soirée. Mais l’accueil du public a été très favorable.

KOBOLD : Agréable surprise que ce groupe, dont la puissance sonore (et capillaire) rappelle RATM et les Red Hot Chili Peppers . Des titres indubitablement taillés pour la scène, incisifs, ravageurs et mélodiques, s’étirant parfois en longueur pour notre plus grand plaisir, et faisant monter la température progressivement dans la salle.

Puis est arrivé Cyril MOKAIESH . Autour de lui : Jan Pham Huu Tri (guitare), Alban Seillé (basse) et Eric Langlois (batterie). Un quatuor explosif ayant fait ses premières armes sur scène en 2005 en partageant les plateaux de Luke, Superbus, Sum 41 .. et n’ayant de leçon à recevoir de personne.

Quand on écoute Mokaiesh, on est saisis par un tsunami d’émotions qui déferle au-dessus de nos têtes et nous entraîne dans une ascension vertigineuse où l’authenticité est seule maîtresse à bord. On ne peut qu’être profondément impressionnés par la maturité, le professionnalisme, la rigueur, la sincérité, l’humilité et surtout par la grâce innée de Cyril, dont l’interprétation à fleur de peau impose un respect sans faille. Une voix qui se déchire dans le noir et transperce de ses flèches acérées les coeurs sensibles. Des guitares, et une batterie dont l’énergie gifle les oreilles, et sonne définitivement rock. Et ça fait du bien.

Des textes écrits à l’encre de la passion dévorante, de la rage et du désespoir, et dont la beauté et la qualité sont remarquablement mises en valeur par des arrangements fougueux, impeccables. Des textes littéralement habités, brûlants, torturés, qui tantôt nous caressent, tantôt nous écorchent la pulpe de l’âme, et qui ne sont pas sans rappeler ceux de Léo Ferré ou de Jacques Brel, deux grands artistes faisant intimement partie de la culture musicale de Cyril. Une mention toute particulière pour certains titres, dont la puissance et la coloration affective me touchent plus que les autres : J’écris, Mon ciel pleure, Va savoir, Qui est là? .

La griffe Mokaiesh ? Une claque qui nous retourne sans concession et nous marque la peau au fer rouge, celui de la passion. Un clair de lune, servi sur un plateau d’argent, qui joue à cache-cache avec son soleil noir. Un millier d’étoiles qui brillent au fond des yeux, de cette intensité sauvage et indescriptible qui nous maintient en vie. Une étincelle rougeoyante, et palpitante au creux des mains, dont les pulsations traversent le temps et l’espace. Un hurlement qui s’échappe entre les lignes pour repousser l’ombre de la Mort. Un souffle qui devient presque nécessaire, teinté d’espoir.

J’ai tout simplement adoré. Depuis l’attente parfumée d’adrénaline avant que le groupe n’entre en scène, jusqu’à la poignée de mains furtive, avant de repartir en courant pour m’engouffrer dans la bouche du métro, des étoiles plein les yeux. Un coup de coeur artistique qui n’a fait que se confirmer « en live », je n’en avais jamais douté.

Ce groupe ira loin .. simple question de timing.

Set-list :

1. Plus je le sais

2. Comme elle est belle

3. On t’offre une vie

4. Mon ciel pleure

5. Va savoir

6. Le trait d’union

7. Si rien ne change

8. Pars

9. Tes états d’âme

10. Gilet pare-balles

11. Qui est là ?

12. J’écris

En savoir + :

Myspace : http://www.myspace.com/mokaiesh

Partager !

6 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Dimanche 27 juillet 2008
    roux a écrit :

    ne ratez pas le concert le 19/09/2008 à 20 h Le Raincy Salle Le Luron 3 mn du RER E Avec pauline Croze, Klim, Hugues coltman au profit d’amnesty Internaional

  2. 2
    le Mardi 24 avril 2007
    Johanna a écrit :

    Mokaiesh est un groupe prometteur de la scène rock française. La voix puissante de Cyril est mise au service de textes magnifiques oscillant entre Noir désir et Léo Ferré.

    Et que dire des musiciens! Jan Pham Huu Tri (guitare), Alban Seillé (basse) et Eric Langlois (batterie) nous offrent un spectacle magique!

    Mokaiesh sera en concert le 28 juin 2007 à la Maroquinerie.

    Je vous donne rendez-vous sur le tout premier forum de discussion consacré à Mokaiesh:
    http://mokaiesh-le-forum.forumactif.com!

  3. 3
    le Mardi 24 avril 2007
    kyra a écrit :

    Merci pour les infos, Johanna. Bonne soirée.

  4. 4
    Stedim
    le Mercredi 20 juin 2007
    Stedim a écrit :

    Amusant.
    J’y étais.

    Je suis d’accord avec chaque mot et chaque phrase de cette review.

    D’une façon ou d’une autre, Mokaiesh obtiendra sa place éminente et méritée. Juste une question de temps, pourvu que les étapes ne soient pas brûlées. « Question de timing » comme dirait Kyra (notion qui lui semble chère – Héhé). ;-)

  5. 5
    le Mercredi 20 juin 2007
    kyra a écrit :

    Décidément … :)

    Au plaisir de te lire sur E-Zic, ici ou ailleurs, Stedim.

  6. 6
    le Mardi 29 janvier 2008
    Anonyme a écrit :

    c un groupe genial ke j’ai decouvert l’an dernier en premiere partie du concert de pascal obispo , et depuis je suis totalmnt fan , leurs textes leurs chanson sont magnifiques j’aime beaucoup leur style pour tous ceux qui les aiment rendez vous sur mon blog : mokaiesh299.skyblog.com !!

Réagissez à cet article