Miss Duckin – We are F*cking disturbed

par Arno Mothra|
Alors que « Wäkshing machine » (véritable tuerie de métal-pop-indus, qui nous remplacerait volontiers une addiction aux vitamines les plus efficaces) de Wäks sortait il y a peine six mois, Soph’, voix lead du groupe, nous revient avec son projet solo, sous le nom de Miss Duckin’.

m_9c1d26d28f09b56cf1b390c55681a323Après une dizaine de remixes depuis 2006, allant de Melodie Maker à Nine Inch Nails, en passant par l’irrésistible Dominer de Dolls of Pain (hymne guilleret aux cravaches, aux fouets, à la domination et autres délires sadomaso ou fétichistes, à écouter impérativement), et quelques morceaux éparpillés sur des compiles, Miss Duckin’ livre son premier EP 5 pistes, We are F*ckin distrubed, sur les plateformes de téléchargement légal le 21 novembre. Fans d’électro survoltée et d’electroclash en marge, vous devriez apprécier le concept, dont le titre annonce directement la couleur, stroboscopique.

Tous en Convers roses, et hop, sur la piste ! C’est que ça sent bon le punk synthétique, les squelettes mauves, les chaussettes à rayures, les trips polissons et les petites phrases uppercut ; même si d’une teinte similaire sur les cinq morceaux, pas le temps de s’ennuyer entre les rythmiques. We are F*cking disturbed ouvre le bal avec Bad girl (remix), électro en furie et progressive, devenant rapidement hypnotique. Notre cerveau passe déjà au mixeur. Malgré une intro un peu répétitive, Up your asses ravage littéralement le cortex dans sa deuxième partie. Get a fuckin life claquant et punchy, retourne le ventre avec son sample répété en boucle et un son quelque peu agressif. Le titre éponyme s’assimile à une ambiance plus techno, voire club, un peu trash. Ça transpire sur la piste, en carreaux noirs et blancs. Mais pas le temps de mourir, c’est reparti pour un dernier tour avec Pretty much in your face, conclusion parfaite d’un aparté de flashs blancs.

A découvrir également en écoute sur Myspace, We want to do better but they gonna say no, electroclash et prenant à souhait dans la même lignée que Miss Kittin, sur un chant monocorde et presque blasé. Heureusement qu’il est une tâche impossible que de s’électrocuter avec un mp3.

Cependant, une question nous taraude : avec autant d’énergie et de fraîcheur chaude, Miss Duckin’ réussira-t-elle à préserver ses jolies couettes en mixant ‘live’ ? Avec un hiver qui s’annonce rude, We are F*cking disturbed tombe à pic pour raviver nos tristes membres frigorifiés. Il nous manquerait plus qu’un gros blouson fait d’os fluorescents et des godasses roses, vous y croyez vous ?

Partager !

En savoir +

Miss Duckin’, We are F*cking disturbed, EP 5 titres chez Helvet Underground, 2008
Myspace: http://www.myspace.com/missduckin

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    VIOLHAINE
    le Jeudi 18 décembre 2008
    VIOLHAINE a écrit :

    Merci pour la découverte !!

Réagissez à cet article