MF = Machine à Fric ?

par |
Mylène Farmer.... OK d'accord c'est peut être facile de s'attaquer à quelqu'un d'aussi controversé. C'est stupide, c'est stérile et ça ne sert à rien... Mais n'empêche qu'après le visionnage d'Avant que l'ombre... à Bercy et même s'il n'est plus vraiment à la pointe de l'actualité, un certain écoeurement s'installe, un abcès à crever.

mf-2Je n’entends pas me positionner sur le sujet,

ni prendre parti pour les fanatiques fervents,

ni même pour les détracteurs indécrottables.

Vu que je me situe à l’exact milieu,

celui de la perplexité.

Je veux juste que l’on me donne des réponses.

M.F. = Machine à Fric ?

Cette affirmation est-elle:

a) de la méchanceté gratuite ?

b) du pessimisme ?

c) la vérité ?

Il y a un moment où il faut bien se rendre à l’évidence.

Je ne nie pas la beauté de certains de ses textes, mélancoliquement tordus.

Je ne nie pas la splendeur de certains de ses morceaux, voire de la plupart de ses vidéos.

Je ne dis pas non plus que c’est une merde en concert. Elle a un sens du show indéniable et ses mises en scènes sont souvent superbes.

Mais franchement, ça lui coûte quoi, 2 ou 3 grand messes tous les 5 ans ?

Sourire un peu, pleurer beaucoup,

Flatter avec énormément d’arrière-pensées…

Donner la main, réclamer le bras.

Ça doit sûrement valoir le coup:

Faire un geste, prononcer les mots magiques, susciter un mouvement d’euphorie de la foule transie.

La suprématie de Grenouille sans le Parfum .

Manipuler la foule.

Et sortir son DVD juste avant Noël.

Parlons-en, du DVD, justement. C’est que j’avais dans mon souvenir Bercy 96, avec ses ré-arrangements rock, ses chaussures de drag-queen pailletées, l’araignée d’ Alice et le grand fauteuil de Libertine, qui avait placé la barre très très haut.

Déjà, le Mylenium Tour, en 2000, malgré quelques trouvailles, n’avait pas pu suivre.

Et des trouvailles, dans ce concert de 2006, on en verra très peu. On ne peut pas dire qu’elle se soit foulée cette fois.

Des danses resucées, des mouvements patauds, des costumes mouais-bof .

On dirait une auto-parodie.

Et on en vient à se demander : qui est le plus ridicule ?

a) ses chorégraphies ?

b) sa coiffure ?

c) ses fans ?

Ah, les fans.

Sans eux, pas de M.F . Du moins pas à ce point.

Grand messe, ai-je dit. Et je confirme.

Car on croirait assister à la réunion de quelque obscure secte, dont elle serait le gourou absolu.

Adulée, obéie au doigt et à l’oeil, elle réussit même à leur faire reprendre en choeur tibididip tip titip .

Foutage de gueule.

Et ils en arrivent même à être en transe. Dégradant.

Faut dire qu’elle est intelligente – dans le genre cynique.

Peu importe que faire monter un Fan sur scène soit complètement cheesy. Si ça peut confirmer son statut de Reine Suprême…

Ainsi, sur L’Autre assiste-t-on à l’adoubement d’une Élue, désignée par sa grande Bienveillance. C’est qu’il faut varier les arnaques : on ne pleure pas sur la même chanson deux concerts de suite – il faut alors constamment réinventer l’émotion forcée.

En bref, face à tous ces artifices – ou toutes ces bonnes intentions qui paraissent simulées – les quelques belles inventions de ce concert ne font pas le poids. La scène en forme de croix, le rideau d’eau, la troupe de danseurs, tout ça ne suffit pas à rendre le tout sincèrement beau.

Alors, peut-être que je fabule, que je suis mauvaise langue ;

peut-être qu’elle ne vit VRAIMENT que pour son public.

Mais je n’y crois pas.

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Miss Cinéma de Discordance et chroniqueuse hétéroclite since 2005. [Blog] [Twitter]

10 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Lundi 12 février 2007
    Kouka Nicoya a écrit :

    C’est qui Michon Farmière?

    Je connais pas, tant mieux.

    hihihi.

  2. 2
    VIOLHAINE
    le Lundi 12 février 2007
    VIOLHAINE a écrit :

    Dieu te bénisse donc ! :D

  3. 3
    le Lundi 19 février 2007
    Catherine a écrit :

    Parfois, je me laisse séduire, je rentre dans son jeu. Genre quand on la voit donner une interview sur TF1, je la trouve touchante, elle m’émeut un peu. Mais avec un brin de recul, c’est son côté qui me tape sur le système qui prend le dessus.

    En gros, Mylène, c’est bien. Pas de la merde totale en tout cas. Mais. Il y a qqch de malsain dans ce qu’elle a de too-much. Ce qui pourrait être intelligent si c’était présenté de de façon subtile devient une arnaque (ou en tout cas une manipulation, tout dans la machine à entretenir le mythe est tellement calculé) si grosse comme une perruque carotte sur la tête d’une fermière…

    Bon, à côté de ça, je crois que c’est une vraie artiste et je respecte ceux qui apprécient ce qu’elle fait.

    Je t’ai déjà dit que j’étais ta plus grande fan VIO?
    <3

  4. 4
    VIOLHAINE
    le Mardi 20 février 2007
    VIOLHAINE a écrit :

    C’est toujours un plaisir de te voir par ici, ô toi ma « plus grande fan » ! =P

    *Sérieusement* merci pour ton commentaire, je te rejoins sur cette opinion du « oui-d’accord-c’est-bien-ce-que-tu-fais-mais-si-tu-pouvais-un-peu-arrêter-de-nous-prendre-pour-des-cons »…
    Bon, et j’arrête d’en parler, parce que je vais m’énerver.
    =B

  5. 5
    le Samedi 7 avril 2007
    Arno_Mothra a écrit :

    Je trouve le débat hyper con puisque Mylène Farmer, d’un point de vue commercial, a connu beaucoup de hauts mais aussi de bas depuis le début de sa carrière. D’ailleurs il a quand même fallu attendre 3 ans entre son premier single et son premier vrai succès commercial.

    Ce que je trouve con, dans ton débat, c’est que c’est le genre de tergiversations stériles qui entourent des artistes comme Farmer, Nine inch nails, etc, des artistes atypiques qui mettent en temps (certes assez discutable) à sortir chaque cd ou autre.
    Ce qui me dérange, c’est que des artistes peu prolifiques comme Farmer il y en a des tas, mais leur soi-disant stratégie commerciale n’effraie pas tant que ces artistes restent dans l’underground.

    Je suis allé voir Mylène Farmer pour ses deux dernières tournées, et si l’avant dernière ne vallait, pour ma part, pas grand chose au niveau musical (un son moyen, un tracklisting décevant et peu de surprises), la dernière est un pur moment dans l’histoire du rock. Musiciens énormes (et vraie diversité des arrangements, beaucoup de rythmes orientaux, des percussions excellentes), chanteuse super en forme (niveau vocal, niveau physique aussi même si moins important), un tracklisting varié mais basé sur un bon concept. Point à ne pas négliger: excellent son pour du bercy (une salle où même le son de Pink Floyd puerait la tourte).
    J’ai trouvé ça excellent. Et rien de surjoué.

    Puisque dans le sujet on parle de machine à fric, je développe ce que je pense:
    déjà ma place de concert je l’ai payée 54 euro. D’aucuns, vu de l’extérieur, pourraient trouver, déjà, le prix excessif. Ce n’est déjà pas ma conception des choses puisque Farmer investit son argent dans sa propre création, y a qu’à voir les prix de financement de ses spectacles, et le temps qu’il lui faut pour se rembourser.
    Ensuite, et c’est là où je trouve le débat idiot, c’est que Farmer ne fait jamais rien pour vendre des disques (ni garder son public), y a qu’à voir avec son dernier album. Aucune promo et boycott général des médias. Cela fait plus de deux ans qu’elle ne passe ni à la radio, ni dans la presse (ses clips, même si rares, restent quand même trouvables sur certaines chaines tv). Loin d’être une Madonna (mercantile et sans lueur d’intérêt), Farmer développe surtout un univers atypique, sa fibre artistique ne sert qu’à faire rêver son public et d’entretenir un lien étroit avec celui-ci. Que l’artiste ne soit considérée que comme personnage.

    Ensuite je trouve ça facile,
    au bout de 23 ans, de dire qu’un artiste use de moyens mercantiles et fourbes pour se construire un mythe. Si tu regardes sa carrière, elle n’a utilisé que très peu de thèmes populaires – jamais populistes – et son univers n’est vraiment pas évident pour une ouverture grand public. Rien que pour ça j’ai toujours été étonné de son succès.
    Et intrasèquement ton raisonnement implique quelque chose de très niais: celà impliquerait qu’un artiste pourrait modeler sa carrière comme il le voudrait, grâce à une manipulation de son public (déjà qu’est-ce qu’une manipulation du public? personne n’a de couteau devant la gorge avant de vider son porte-monnaie).
    Artistes atypiques qui ont (eu) une certaine « légion » derrière eux (je dis « légion » car ce public a toujours été considéré comme marginal): Michaël Jackson, Indochine, Marilyn Manson, Madonna, Nine inch nails… Tous ces groupes ou artistes ont, pourtant, dû essuyer bien des remous durant leur carrière. Et pourtant c’est le même principe.

    Enfin Farmer je la range entre mes cd de punk (Joy Division ou Les sales majestés) et la scène dark/indus (Bahaus, Nine inch nails ou Punish Yourself) car pour moi sa démarche est sincère, risquée d’un point de vue commercial autant qu’artistique, et que ses chansons, même les plus vieilles, ne vieillissent pas. Elle est intègre. Son univers est extrèmement riche et fouillé, empli de références autant littéraires (avec un gros penchant pour l’aphorisme), cinématographiques, historiques, etc.

    Je suis très loin d’être un dégénéré de Mylène Farmer, mais ce genre de débat récurrent et stérile m’emmerde à vrai dire.
    C’est toujours la même chose pour finir toujours sur la même conclusion:
    on brasse du pet.

  6. 6
    le Samedi 7 avril 2007
    Arno_Mothra a écrit :

    Ce que je veux dire c’est qu’en suivant ce résonnement on pourrait dire aussi que

    Led zeppelin
    Pink floyd
    Nine inch nails
    Joy division
    Velvet acid christ
    Children of bodom
    Type o negative
    Neil young
    Punish yourself
    Wumpscut
    Les clash

    sont également des machines à fric puisqu’ils n’ont jamais rien fait d’autre que ce que leur public pouvait attendre d’eux.
    Et c’est pareil pour tous les artistes.

    Dans le cinéma c’est idem pour Tarantino ou Burton.

    Dans la littérature aussi avec Werber, Nothomb, Houellebecq qui ne cherchent pas à toucher autre chose.

  7. 7
    le Samedi 7 avril 2007
    kyra a écrit :

    Hello, je ne trouve pas le débat hyper con. Et quand bien même c’était le cas, ton développement est des plus intéressants.

    Bref. Je ne me suis jamais penchée de trop près sur le cas Farmer. Que l’on bascule dans la fascination ou le dégoût, peu m’importe. Que l’on voie une manipulation du public, une formidable machinerie à fric, ou pas, peu m’importe. Chacun son point de vue. Moi j’apprécie son univers pour les échos que je perçois, parfois. Le reste n’a pas d’importance. Je respecte l’artiste. Je respecte la femme. Son univers est atemporel. Et ça c’est rare.

    Il me semble que Violhaine avait prévenu au début de son article que c’était un peu facile de s’attaquer à ce genre de personnage. Bon et alors ? j’y vois beaucoup de 2d degré. Même si le choix de la photo n’est pas avantageux. Y’a pas mort d’homme. Y’a pas explosion du mythe. Juste un abcès à crever. Et puis c’est tout. Keep cool.

    A +

  8. 8
    VIOLHAINE
    le Mardi 10 avril 2007
    VIOLHAINE a écrit :

    Woo, hey ! Ya vraiment pas de quoi s’affoler.

    Effectivement, j’ai prévenu, c’est un débat stérile, que je suis loin d’avoir lancé (ça n’est donc pas « mon » débat).
    Et peut-être bien que moi aussi je le trouve hyper con.
    Et je suis bien loin de revendiquer quoi que ce soit.

    Cet article, comme je l’ai précisé, a suivi mon visionnage de Avant que l’ombre… à Bercy, durant lequel certaines choses, qui ne me gênaient pas avant chez Mylène, se sont mises à m’écoeurer.

    Mais je n’ai pas dit qu’elle était LA SEULE machine à fric des environs, bien sûr qu’elle ne l’est pas… Je ne suis pas naïve à ce point.
    Je n’ai pas NON PLUS dit que son univers était merdique.

    Et je parle bien à la première personne. Ce sont juste mes impressions, je ne suis la porte parole de personne.
    Je respecte ton opinion, ça ne te coute rien de respecter la mienne, aussi « conne » soit-elle.

  9. 9
    VIOLHAINE
    le Mardi 10 avril 2007
    VIOLHAINE a écrit :

    @ kyra : Merci du soutien, t’as tout compris ! ;)

  10. 10
    le Mercredi 11 avril 2007
    kyra a écrit :

    Le cas Farmer m’a toujours intéressée. Je crois que j’ai gardé ses 1ers albums, sous forme de K7 d’ailleurs. J’ai suivi sa carrière sur la pointe des pieds, de très loin. Et le fait qu’on ignore pratiquement tout de sa vie privée est un point fondamental, qui contrebalance (et rend bien futile finalement) la formidable machinerie marketing gérant son image et sa carrière. Rien à voir avec une Madonna qui fait la une des journaux en voulant adopter un gamin ou qui se lance dans la mode avec sa cravache et son air dominateur sadique. Bref :)

Réagissez à cet article