Amy Bloom

par |
Mauvais genre, transposition complètement à l'ouest de A blind man can see how much I love you est un recueil de nouvelles qui tourne autour de la mort, la maladie, le deuil, que ce soit de personnes disparues ou de son identité.

amy Amy Bloom les met en scène à travers une fille qui veut changer de sexe soutenu par sa mère, une femme qui perd son bébé à la naissance et décide de s’occuper d’un enfant handicapé pour redonner un sens à son existence, un couple dont l’homme est rongé par la maladie de Parkinson, l’histoire d’une même famille racontée de plusieurs points de vue.

Pourtant, il est bien difficile de se rappeler de chacune des histoires que nous conte Amy Bloom tant il apparaît vite qu’elle est incapable de créer une intrigue prenante sur un temps aussi resserré que celui de la nouvelle. Que ce soit ses personnages, son écriture, ou sa narration, rien ne prend. Inodore et incolore. C’est dommage car ses thèmes ont en soi, tout pour toucher de façon universelle.

On évitera d’être trop définitif avec Amy Bloom et laissons-lui le bénéfice du doute sur le fait qu’elle soit sans doute plus à l’aise dans l’art du roman.

Partager !

En savoir +

Mauvais genre, Amy Bloom, Editions de l’Aube, 2008 (pour la présente édition, 2000 pour l’édition originale), 181 pages
Durant la rentrée 2008, les Editions Belfond ont également publié le roman d’Amy Bloom Ailleurs, plus loin .

A propos de l'auteur

Image de : Née en 1981, Chloé Saffy vit à Toulouse. Sur le net, elle est l'auteur du blog My Way Or The HighWay et a collaboré au e-magazine d'opinion Ring. Adore, son premier roman a été publié en 2009 aux Editions Léo Scheer. On peut également la retrouver sur son site : http://www.ohmydahlia.com [Crédit photo: Kelly B.]

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article