Mass Hysteria / Aqme au Grand Mix

par |
Dix minutes de retard dans les gencives. Aqme est ponctuel ce soir, dommage pour toi, Noesis. La prochaine fois, tu feras comme Grand Corps Malade et « tu prendras le bus »…

Mass Hysteria / Aqme au Grand Mix de Tourcoing – 27.03.10.

C’est fort d’un dernier album (En l’honneur de Jupiter) et d’un nouveau guitariste (Julien Hekking : Lazy, Grymt)) que le groupe lance les hostilités. Un son toujours aussi lourd malgré un set qui fait l’impasse sur beaucoup trop d’ultras classiques. Bien heureusement, Pornographie et Superstar sont sauvés des eaux dans cette petite heure de concert. Le nouvel opus tient la route en live. Même s’il ne prend jamais vraiment le temps de ratisser d’autres univers que les habituelles terres barbares, En l’honneur de Jupiter explose pas mal la concurrence. Ben part au contact, comme à son habitude. Un pied sur la crash barrière, il motive un Grand Mix plein à craquer. La chaleur est déjà étouffante. Mass n’est pas encore sur scène…

« Mais d’où cette fantastique énergie peut-elle venir ? »

Du cœur, nous hurlera Mouss.
Une nouvelle vidéo d’introduction nous plonge dans l’hysteria. Efficace, elle a le mérite de cueillir des furieux prêts à en découdre. Le Grand Mix reprend déjà les refrains fédérateurs et le parterre tremble déjà. Mass Hysteria va encore faire craquer le plancher de danse. Nous voilà prévenus !

World on Fire ! Les murs s’effritent alors que résonne Babylone. Mouss, front man d’exception se met déjà les âmes en joie dans la poche. Les premiers frissons se font sentir. Les kids se laissent aller. Tout devant, la relève est assurée : des gamins de 10-15 ans, le sourire aux lèvres. Positif à bloc, le groupe sort la set list imparable. Aimable à souhait revient nous taquiner les esgourdes. En formation serrée sur l’avant-scène, Mass Hysteria martèle le rythme aux percussions. Tourcoing acquiesce dans la liesse. Connexions presque tribales avec le public.
Ce soir encore, le groupe inocule une nouvelle dose de bien-être et de paix. Une somme de détails aux allures de Zion presque palpable. Du bonheur en barre pour la jeunesse. Et cette énergie tellement communicative…

Complicité et respect, deux maîtres mots du Zion de Mass. Le public donnera beaucoup ce soir et marquera les esprits. Le groupe semble en état de grâce, happé par la folie qui se joue en contrebas. Les pogos sont presque aussi violents que le son, lourd.

Pour le rappel, Killing The Hype relance plein pot, l’infernale machinerie. Le refrain est scandé par le public, poings levés. Jamais l’énergie ne faiblira.

Les corps s’entrechoquent, la sueur perle, Le Grand Mix cède définitivement à la Furia ! Voir un gamin de dix ans s’élancer pour son premier slam (bien vite rejoint par Mouss) a quelque chose d’exaltant. De l’ordre du plaisir incommensurable.

« Mass Hysteria sur des rythmes chauds, te met le feu dans le cerveau !« 

Partager !

En savoir +

A propos de l'auteur

Image de : Autant commencer par la fin. Noesis nous a quitté en ce 12 février 2076. Il aura vécu de doux rêves de reconnaissances de son talent d’écriture dans des publications diverses telles que Rock Mag, Dedicate ou Franco Fans. Sous le marbre se décompose une fine plume qui aura aimé manier bons mots et verbes forts. Pas appréciée à sa juste valeur, elle avait finie par perdre son blanc immaculé. Tristesse, emplois fictifs, mal être, difficile de se reconnaître dans une vie qu’on souhaiterait plus romanesque. Noesis, un extravagant souffle fantasque sur Discordance ! Un lien: http://megalomania.myrealboard.com/

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article