Maroon 5 – Concert privé So Music

par |
Dans un élan promotionnel inhérent à la sortie de leur tout nouvel album Hands All Over (sorti le 21 septembre 2010, NDLR), les membres Maroon 5 se sont retrouvés transportés dans les luxueux salons du Westin Hotel & Resorts de Paris.

Avec un deuxième album, It Won’t Be Soon Before Long, sorti en 2007 il était temps que le groupe originaire de la Cité des Anges fasse son come-back. Près de deux cents personnes se sont ainsi donné rendez-vous, journalistes et photographes caracolant en tête. Mais So Music, n’oubliant évidemment pas le but de l’événement, fait appel à la présence de fans triés sur le volet par un concours de dernière minute pour marquer le coup. L’opération marketing est rondement menée, d’autant plus qu’elle est fortuitement sponsorisée par la malheureuse, mais de nouveau fortunée, Société Générale. Tout ce beau monde peut dès lors se permettre de festoyer aux frais des concitoyens.

Le cadre, royal et majestueux, accueille donc en son sein un concert so privé placé sous les signes de la nouveauté et de l’exclusivité. Universal positionne d’ailleurs sa dernière coqueluche Hangar en première partie de soirée. À notre grand désarroi. Non pas que la musique française ait perdu de son entrain habituel, mais cette pseudo musique pop rock folk, etc. si fréquente commence quelque peu à lasser les foules. Après une bonne demi-heure de non-festivité, que tout le monde est rappelé à l’ordre et amené à se diriger en front row. C’est en toute hâte et précipitation que chacun essaie de se positionner pour acclamer comme il se doit la venue exceptionnelle des chérubins de Maroon 5. Deux ou trois ajustements plus tard, les musiciens se positionnent un à un sur la ravissante et provisoire scène du Westin Hôtel.

La musicalité et le talent des artistes présents sur scène sautent tout de suite aux yeux. Sans compter sur l’atout charme de l’incomparable Adam Levine qui est loin d’être déplaisant, les conditions étaient optimales pour s‘assurer un agréable moment et savourer un showcase digne de ce nom. Le set débute ainsi avec le dernier single du groupe Misery. Ce titre vif, saisissant et bien plus pop réveille instantanément l’assemblée, mais c’est leur prestation sur Harder To Breathe, impeccable et punchy à souhait qui va faire la différence. La distinction est notable, car il n’est pas sans rappeler que ce titre qui fut le premier véritable hit du groupe. Présent dans le top 20 du fameux Billboard 200, c’est notamment grâce à cette chanson que leur tout premier opus Songs About Jane à pu se hisser en tête des charts du monde entier.

Nonobstant l’énergie dégagée par le quintet, un public attentif et prêt à aborder les titres de Hands All Over, la setlist reste frileuse. Seuls Give A Little More et Stutter, qui suivent la mouvance pop rock de leurs anciens albums, sortent victorieux de cette sélection drastique. En effet, le groupe privilégie ses valeurs sures et alterne avec les morceaux phares de leurs deux précédents opus. On retrouve alors en milieu de set quelques chansons acoustiques, savamment orchestrées, avec le séraphique She Will Be Loved ou encore The Sun, qui créent l‘événement. Mais en dehors de ce timing précis et de toute cette perfection, qu’advient-il de la spontanéité et de l’imprévisibilité ? Visiblement pas grand-chose, mais outre ces attentes d’érudits, il suffit de regarder le visage des fans présents dans la salle pour comprendre que point trop n’en faut. Les mines radieuses et les sourires béats en disent long sur la réussite du concert. Le groupe, en guise de remerciement, conclura sur les très populaires et ardents This Love et Sunday Morning, chers au cœur du public qui chantent à tue-tête.

En résumé, un concert sans accroc, des musiciens émérites, mais dont les compositions live manquent un peu de chien. Reste que le savoir-faire parolier d’Adam Levine est irrévocable. La vitalité du groupe est visiblement communicative et une telle aisance scénique de leur part mérite d‘être soulignée. Leur prochaine tournée étant prévue pour mars 2011, il était vivement conseillé d‘en profiter, car c’est lorsqu’ils sont en pleine communion, que les membres de Maroon 5 savent offrir et partager un moment de pure délectation.

Crédits photo : Pierre Emmanuel Goiffon

Partager !

En savoir +

Site officiel : http://www.maroon5.com/

A propos de l'auteur

Image de : Mes passions ont toujours été dévorantes et poussées à leur paroxysme. Les mots sont un exutoire idéal et mon admiration est totale envers des écrivains tels que Robert Heinlein, Hubert Selby Jr., Bret Easton Ellis, Franz Kafka ou encore Albert Camus. http://www.tasteyourmusic.wordpress.com

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article