Marie Mai – Inoxydable

par |
Écrire une mauvaise critique c'est très facile et en général plutôt drôle à lire. Et il se trouve qu'aujourd'hui, j'ai une grosse envie de céder à la facilité. Spéciale dédicace pour tout ceux qui trouvent qu'à ne publier que des articles élogieux, Discordance commence un peu trop à ressembler à l'école des fans....

Image de mariemai C’est sûr qu’aligner une suite de superlatifs tous plus dithyrambiques les uns que les autres, pour tenter d’expliquer ce que vous avez pu ressentir à l’écoute du dernier Tool ou en voyant à quelques mètres de vous Trent Reznor enchaîner 2h00 d’un concert d’anthologie, c’est beaucoup moins fun à lire, qu’une petite dizaine de lignes bien tournées et pleines de métaphores bovines et campagnardes sur la dernière bouse toute droit sortie du bureau marketing d’Universal…

Bien sûr il y a la tentation d’en faire trop et d’en rajouter, de faire preuve d’une mauvaise foie flagrante et d’une injustice totale juste pour pouvoir placer LE jeu de mots cinglant qui vous trotte dans la tête depuis si longtemps…. C’est d’autant plus tentant lorsqu’entre vos mains vous avez ce premier album de l’une de ces énièmes révélations rock auto-proclamées du moment

Rien qu’en lisant la bio de Marie Mai, on se dit qu’ils doivent aimer avoir mal dans certains services presse. Perdante de la Star Ac’ version canadienne, nous pouvons y lire que  » Marie Mai joue dans la cour du rock pop / punk californien et doit plus à Sum 41, Evanescence ou Avril Lavigne qu’à Céline Dion ou Isabelle Boulay « . Vaste programme en perspective me direz vous….

Sans être ma tasse de thé, il faut néanmoins reconnaître aux groupes pré-cités, un talent indéniable et, Mlle Lavigne mise à part, une certaine crédibilité pour ce qui est du live. Ce serait donc faire preuve de peu d’ouverture que de juger un artiste uniquement sur le degré de pipeau de sa bio ou sur l’incroyable niaiserie de sa pochette. Mais force est de reconnaître que l’éclectisme a des limites….

Inoxydable est une vaste farce. Un de ces albums inutiles, dont le seul but est de suivre les sillons de ces produits markétés FMs qui surfent sur le retour en grâce du rock auprès des masses. Aussi contestataire qu’un album de Kyo et aussi revendicative qu’une affiche Leclerc, le punk de Marie Mai a de quoi se faire retourner Joe Strummer dans sa tombe. C’est plat, c’est fade, c’est mou, il ne se passe rien et on se fait incroyablement chié à l’écoute de ses 12 titres qui retomberont dans l’oubli le plus complet dès le CD terminé. Si le renouveau de rock c’est cela, il ne reste plus qu’à espérer qu’il re-meurt au plus vite…

Et je résiste pas vous citer la dernière phrase de la bio:  » [...] une fleur d’Amérique s’apprête à fleurir dans les ipods des teenagers de l’hexagone « .

La jeunesse française n’avait pas vraiment besoins de se voir infliger cela….

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Fondateur de Discordance.

11 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Dimanche 14 mai 2006
    Kyra a écrit :

    Yep, un album qui fait couler beaucoup d’encre … [http://musique.fluctuat.net/blog/2917-marie-mai-ce-matin-dans-ma-boite-aux-lettres.html->article sur fluctuanet]

    Et je te rejoins dans ta critique, Pascal, cet album ne vaut pas plus que le pet (inoxydable) d’un lapin :-)

  2. 2
    le Jeudi 15 juin 2006
    ID, admin du forum Star académie a écrit :

    Quand on a rien d’intelligent à dire le mieux c’est de se taire. On avait pas besoin de tous ce texte long et ennuyeux, on est capable de se faire une idée sans toi mon homme !

  3. 3
    le Jeudi 15 juin 2006
    Anonyme a écrit :

    Moi je suis une Québécoise, j’ai suivis l’évolution de Marie-Mai et elle a du talent, sur scène elle donne toujours son 200%, tu devrais vraiment revoir tes priorité tu es quand `moi une mauvais critiqueur tu as rien écrit de bon tu las jamais vus live mon grand en

    Angelgirl forumeur des forums de mare-mai et de star académie

  4. 4
    le Vendredi 16 juin 2006
    Kyra a écrit :

    … C’est tout ? arffff ils ont été beaucoup plus virulents sur fluctuanet … cela dit je pense que devant des gens qui vénèrent la star académie/academy et qui n’acceptent pas la critique (l’un ne va pas sans l’autre je présume, simple questions d’étroitesse d’esprit et de ramollissement avancé du cerveau), on ne peut que s’incliner et vous encourager à dynamiser les forums sur lesquels vous sévissez pour défendre ce qui se fait de mieux, que dis-je la crème, l’élite de la chanson franco-québécoise (pour le coup) … respect, respect, respect !!!!
    Pascal, tu viens, on va au concert de Lorie ce week-end, et puis n’oublie pas l’itw de Jenifer, il parait qu’elle va faire des révélations croustillantes sur ses anciens copains de la star’ac ….

  5. 5
    le Vendredi 16 juin 2006
    Pascal a écrit :

    Quelle puissance d’argumentation !
    Quelle réthorique dans vos propos !

    Mesdemoiselles les administratrice du fan club de Marie Mai, je ne suis pas sûr que vos contributions soient de nature à beaucoup aider l’artiste à se donner une image un peu plus crédible.

    Kyra, si je te dis que Marie Mai a été sélectionnée pour être l’une des artistes M6 de l’été, tu dis quoi ?

    Help me I’m in Hell….

  6. 6
    le Vendredi 16 juin 2006
    Kyra a écrit :

    M6, c’est quoi, une taille de string ???

    Donne-moi une corde, que j’aille me pendre ;-)

  7. 7
    le Lundi 16 octobre 2006
    Jean Paul Juin a écrit :

    Vous êtes dur, mais… en même temps Marie Mai est Inoxydable donc en toute logique ne risque pas grand-chose… elle n’a certes pas beaucoup de talent à part celui de faire du réchauffé, voir du surgelé comme les produits Picard : ça ressemble à, mais ce n’est pas dû…

    Elle n’as de plus aucune crédibilité et un fan-club style « Dorothée V/S l’école des fans », mais au moins tant qu’a acheter de la lessive l’emballage blonde mannequin rock de la Redoute un peu vulgaire est assez réussi.
    On ne peut pas tout avoir avec Universal : talent + crédibilité et en plus un joli emballage.
    Le choix a donc été fait pour l’emballage.

    Universal réussis fort bien à vendre des sonneries de téléphone de 10 secondes à partir de morceaux de rock calibré F.M de 3 minutes 30 de ses artistes donc en toute logique marketing, grâce à Marie Mai leur chiffre d’affaire de fonds d’écrans de téléphones va exploser, mais la question qui subsiste est : ou est donc la musique dans tout cela ?

    Il serait temps que les directeurs artistique arrétent de tenter de brosser les gens dans le sens du poil en essayant de nous vendre des ersatz d’artistes passé par les mains de directeurs marketing en ésperant réussir le coup du siécle.

    Pourquoi ne tentent-ils pas de signer des artistes crédibles et donc durable et commercialement rentable à long termes. Le one shot marketing tue les maisons de disques, il spourrait ainsi nous éviter leur sepuku en nous infligeant par la même ce type de chanteuse.

    Quand au fait qu’elle se donne à 200% en concert c’est quand même le minimum quand en plus ont n’a aucun talent.
    Manquerai plus qu’elle morde en plus d’avoir t’elle une « Terminator » de la soupe été rendue « inoxydable » pas son directeur marketing…

  8. 8
    le Dimanche 5 novembre 2006
    Burn a écrit :

    voila tout est dit: un bel objet de marketing, bien lisse, sans ame, bien propre! la musique ce n’est pas de la vente de savonnette pour ados boutonneux,mais qui s’e nsoucie encore aujourdh’hui?
    un ptit phil anselmo pour la route ,ca remet les idées à l’endroit!
    Burn

  9. 9
    le Mardi 5 juin 2007
    Anonyme a écrit :

    gagne de cave vous saver juste pas ses quoi faire se quel fais quand vous aller etre capable de vous rendre ou elle est vous pourrer critiquer de quoi vous avez vraiment rien a faire ou a dire pour ec ris des chose mechante comme sa aller don vous acheter une vie gagner depaie

  10. 10
    le Mercredi 6 juin 2007
    kyra a écrit :

    Ouch je viens de m’écorcher la rétine à force de déchiffrer ce que tu as péniblement écrit, commentateur/trice anonyme. Si tous les fans de Marie Mai sont analphabètes, ça promet.

    Exprime-toi plus clairement, on pourra peut-être essayer de discuter de façon civilisée. Mais j’en doute, il est des artistes dont la soupe commerciale est peu défendable …

    Bye.

  11. 11
    le Lundi 11 février 2008
    Coralie a écrit :

    ouais c vrément du rock bien pourrit, c la nouvelle tendance qui nous mène tout droit à la mort du rock. Moi-même musicienne je sais quand c’est du bon et quand c du mauvais et là ya rien n’a dire tout comme avril lavigne c une poupée barbie à qui on a donné une guitare pour faire mumuse avec. Le problème avec ce genre d’artistes c qu’il y a des producteurs qui sont là derrière eux à ramasser les bons gros sous que peut faire poupée barbie ou autre fashion vitim à la con. Evidemment que ça plait aux jeunes, eux qui cherchent à s’identifier et évidemment bcp me diront mais il fo de tout pour tout le monde…ouais si tu veux mais pdt ce temps-là la vraie musique celle qui évolue n’existe pratiquement plus et il faut s’atteler aux tout premiers groupes de métal et autres indus métal pour se rendre compte que les années 90 ct vrément bien et qu’aujourd’hui c frustant; on apprend plus à la nouvelle génération à faire du rock mais à faire de l’imitation ainsi on est dans un cercle sans fin et c’est desesperant surtout quand on c que le prix d’un album vaut 20 euros. Je ne mettrai jamais 20 euros dans un album aussi merdique qui dans même pas un an ne vaudra plus rien, parce que rien ne bouge dans le rock sauf pour ceux qu’ils l’ont inventé car eux seuls savent faire évoluer la musique. Alors vous m’excuserez chers fans de Mary Mai et autres mais quand on n’a pas l’oreille musicale et qu’on s’est pas penché sur ce qu’était le rock dans ses débuts, on respecte ceux qui ont l’experience du rock…

Réagissez à cet article