Mareva Galanter à la Flêche d’Or

par |
Elle vient de Tahiti, a été élue miss France 99, a fait des apparitions dans quelques films, présente une émission sur Paris Première et vient de sortir son deuxième album Happy Fiu, qu'elle présente en cette soirée d’avril à la Flèche D'Or de Paris. Elle s'appelle Mareva Galanter.

img_4349-2La Flèche d’Or, troisième partie de soirée. Un batteur et deux guitaristes démarrent le show sur un ton solennel mais rythmé. Les habitués des petites salles auront reconnu derrière l’une des guitares : Cédric que l’on croise également aux côté de Joseph D’Anvers . Quelques secondes passent avant que la silhouette fine et élancée de Miss Scopitone se découpe dans les lumières d’une salle qui fermera 2 jours plus tard.

Premier choc. Mareva Galanter est fine, très fine et semble immense sur ses talons, dans sa tenue aussi légère que près du corps.

Deuxième choc. Le passage au live donne à la musique de la belle, une véritable épaisseur, la rendant bien plus vivante.

Mais il n’y a pas que ça. Mareva Galanter a visiblement pris son rôle de chanteuse très au sérieux avec un vrai travail d’écriture et une tonalité plus grave. Les titres de son deuxième album s’enchainent sur ce ton rock et elle ne mettra pas longtemps à conquérir la salle avec ses ambiances de balades électriques.

Remontons à la source : tout d’abord son premier album Ukuyéyé composé de reprises légères de tubes des années 60, sur un air de midinette et qui l’a envoyée se produire sur des scènes russes ou japonaises, bien éloignées de nos contrées. Puis un deuxième album marqué par des collaborations avec des têtes comme Jérôme Attal ( Un jour je basculerai ) ou Mickaël Furnon de Mickey 3D ( » C’est demain « ), et enregistré en Angleterre avec les excellents Little Barrie .

Tout cela ajouté à sa culture sixties, c’est donc un pur plaisir que d’écouter le résultat dans ce lieu aussi unique. Un show qui fera partie des bonnes surprises de ce printemps.

Crédits Photo: Mathias Lamamy

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Mathias est né de l'union du soleil et de la lune en -851 av JC. Après avoir enseigné l'art dramatique à Eschyle, l'amour à Cléopâtre, les maths à Pythagore, la culture des lauriers à César, la pâtisserie à Jésus, la sexualité à Jeanne d'Arc (mais ça ne lui a pas plu), la philosophie à JCVD et la coiffure à Lucchini, il tombe amoureux de Britney et tombe dans l'enfer de la spirale. Depuis, et tous les soirs, il enfile son plus beau reflex et part shooter à tout va, dans le désespoir et l'abandon de soi, oubliant sa honte, ses scrupules jusqu'à sa vie, arpentant les salles obscures aux hasards des rencontres; en se disant qu'un jour, il la retrouvera bien par hasard sur une scène sous les spotlights. Ainsi naquit une passion.

2 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Jeudi 7 mai 2009
    Pierre-jean G. a écrit :

    Plus de photos de la belle en live a cette adresse :
    http://www.pierre-jean.net/live/set.php?id=72157617346214555

    Bonne promenade en images

  2. 2
    Phil A.
    le Jeudi 7 mai 2009
    Phil A. a écrit :

    Ah cool ! :) ça avait l’air d’être vraiment bon, j’aurai vraiment aimé y être ce soir là :) .
    J’adore les photos :)

Réagissez à cet article