Madonna à Bercy

par |
The King of Pop vient bel et bien de nous quitter, mais la reine elle, est toujours là et nous a une fois de plus ébloui par sa performance lors de la deuxième tournée de son Sticky and Sweet Tour .

stickyandsweet_2009_program_cover_newsUn concert de Madonna, ce n’est pas qu’un live, c’est une aventure physique et émotionnelle qui commence souvent par de longues heures d’attente dès le petit matin aux abords de la salle de concert. Une fois n’est pas coutume, arrivée à Bercy aux environs de 13h – sans tente et sans thermos de café – une longue file d’attente s’est déjà formée, m’emmenant loin, très loin, plus loin encore que je n’osais imaginer. Il n’y a rien à dire, les fans sont toujours là, même pour revoir le même spectacle (seulement trois chansons diffèrent) que celui qui avait crée l’évènement au stade de France en septembre dernier.

Lire un magasine, remplir une grille de mots croisés, écouter les derniers potins entre une mère et sa fille, tout est bon à faire quand on ne fait rien. Car l’attente est longue, voire interminable. Les mouvements de foule nous font avancer mètre par mètre et nous agacent contre les fans hystériques sans-gêne qui foncent tête baissée pour grappiller une ou deux places. Heureusement pour nous, le système mis en place par la sécurité de Bercy à l’air de fonctionner. Sur les vingt derniers mètres, des vigiles sont placés à des points stratégiques et nous font avancer groupe par groupe « sans courir, sinon on arrête tout ». J’ai l’impression d’être un mouton en transhumance, n’ayant d’yeux que pour mon fidèle berger, le vigile, qui me dit si je peux y aller ou pas. Lorsque le « Allez-y » magique retentit, c’est la délivrance, la sensation d’avoir réussi une épreuve et d’être un peu plus près de Madonna, qui, précisons le, est pénarde dans sa loge.

La porte 27 n’est plus qu’à quelques mètres de moi et de mes jambes flageolantes. Mais enfin, un peu d’animation vient égayer cette attente exécrable. Pas drôle du tout sur le coup, voire même très TRÈS énervant. 19H à un concert de Madonna, c’est comme l’heure de pointe dans le métro. Tout le monde rapplique et veut doubler pour rentrer chez lui le plus rapidement possible. Sauf que là, c’est juste inconcevable. Imaginez 6h, voire plus pour les lèves-tôt, quasi-statique, entre la position debout, accroupie et assise, à moitié déshydraté pour ne pas avoir à courir aux toilettes toutes les heures, et qu’une personne, aussi charmante soit-elle, essaye de trépasser les barrières et bafouer le courage et la ténacité du fan… Que se passe-t-il alors ? On pourrait appeller celà des émeutes vocales – car le fan de Madonna est non-violent -, des gros « BOUH, (c’est nuuul ) » très drôles éclatent de part et d’autre, repoussent de honte les doubleurs et lient d’amitié les fans du même groupe durant les 10 dernières minutes d’attente: « Ah, il l’a pas volé celui là, non mais OH! À la queue comme tout le monde! ». Puis en cinq minutes tout est réglé: le sac est fouillé, le billet est arraché, et Sésame s’ouvre enfin à moi.

pimp2Après une première partie sans véritable engouement, Madonna arrive. Enfin. Avec vingt minutes de retard, c’est sur Candy Shop que Madge apparaît sur son trône, entourée de ses danseurs, visiblement heureuse d’être à Paris ce soir là. Les mains se lèvent, les cris fusent, les flashs crépitent. Sourire aux lèvres et après avoir hurlé en français « On va tout niquer !! » elle enchaîne les quatre chansons de son premier thème Pimp à la perfection. Lorsqu’elle réapparait vêtue d’un mini short old-school sur le tempo d’ Into The Groove, on pourrait se demander ce qu’une quinquagénaire liftée est en train de faire. Beaucoup pensent que Madonna est trop vieille pour ce genre de jeux et la voient comme une gamine de quinze ans avec les lunettes en forme de coeur qu’elle arbore sur She’s Not Me . Mais malgré cela, Madonna a ce sens de la dérision qui lui permet justement de jouer avec tout et n’importe quoi et qui fait d’elle aujourd’hui cette légende que l’on connaît tous.

Position dont elle est pleinement consciente et qui lui donne l’opportunité de délivrer des messages à son public lors des interludes en incluant des images de Bush, d’ Obama ou du Dalai Lama dans les films projetés sur écrans géants. Messages de paix ou propagande égocentrique hollywoodienne ? Encore une fois, il faut savoir rentrer dans son jeu. Bien sûr les messages touchent. Bien sûr nous voulons tous sauver les ours polaires, mais on sait qu’avec un show comme celui-ci, elle a dû en tuer une bonne douzaine. Mais on pensera à éteindre la lumière en sortant de la pièce la prochaine fois. Promis.

Puis une surprise se glisse entre Holiday et Dress You Up : Bambi apparaît, vêtu de sa plus belle veste à paillette argentée… Incarné par l’un des danseurs de Madonna, Michael Jackson renaît de ses cendres et fait un freestyle complètement fou. C’est l’hystérie dans le public et tout le monde applaudit l’hommage, la larme à l’oeil.

Lorsque Madonna apparaît sur la scène au milieu de la salle avec sa cape mystique pour Devil wouldn’t recognize you, le public se fige pour écouter l’émotion de cette chanson. Seulement voilà, Bercy sera toujours Bercy : Madonna fait de jolies chorégraphies sur le piano qui tourne au centre de la scène, mais se voix est presque totalement couverte par des basses immondes, un son trop fort qui nous empêche d’entendre correctement la chanson. Mais « the show must go on », le spectacle continue en intensité et nous amène à la partie gypsy, où des musiciens gitans rejoignent Madonna sur la Isla Bonita, Doli Doli ou la célèbre You Must Love Me tirée du film Evita, auquel elle rend souvent hommage dans ses tournées (on se souvient notamment de Lament du Re-Invention Tour où la Madone est conduite de force et chante depuis une chaise électrique).

rave3Le dernier volet de la tournée, mi-futuriste, mi-tektonik, nous emmène dans une rave géante avec un remix techno de Like A Prayer qui ravit le fan derrière moi, qui chante de tout son coeur, mais tellement faux que la chanson en devient incompréhensible. Frozen vient apaiser les esprits, mais c’est pour mieux rebondir sur Ray Of Light puis sur Give It To Me, qui clôturera le spectacle en le transformant en une cour de récréation géante avec des danseurs retombés en enfance, s’amusant avec des ballons et agitant le drapeau français avec ardeur.

Lorsque les écrans géants affichent le « Game Over » final du spectacle et que les lumières se rallument, on entend Don’t stop till you get enough de Michael retentir dans tout Bercy. Le public se met alors à chanter et à danser au son de la chanson, formant même un dancefloor au milieu de la salle. Une belle façon de rendre un dernier hommage à l’ami de leur idole.

Au final, le spectacle durera deux heures, deux heures qui paraîtront deux minutes. Envolées courbatures, mal de dos, envie de bagarre avec les tricheurs, ces neuf heures d’attente paraissent dérisoires par rapport à la qualité du concert et à l’énergie intarissable de Madonna . Alors oui la place est hors de prix, oui elle ressemble à une petite jeunette de cinquante ans, oui elle fait partie d’une pseudo-secte spirituelle, oui elle adopte tous les ans un nouvel enfant, mais rien ne peut remettre en cause sa musique. On l’aime, on la déteste, qualifiée d’humaniste ou d’arriviste, Madonna divise les opinions, mais reste quand même la seule et unique Queen of Pop. Désolé Britney, la place est déjà prise!

Crédits photos : www.madonnalicious.com

Set List:

Candy Shop

Beat Goes On

Human Nature

Vogue

Into The Groove

Holiday (à la place de Heartbeat)

Dress You Up (à la place de Borderline)

She’s Not Me

Music

Devil Wouldn’t Recognize You

Spanish Lesson

Miles Away

La Isla Bonita

Doli Doli

You Must Love Me

4 Minutes

Like A Prayer

Frozen (à la place de Hung Up)

Ray Of Light

Give It To Me

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : J'aime le Rock, le vrai, pas le trop bruyant ni le trop mou, des Brian Jonestown Massacre aux Yeah Yeah Yeah's en passant par Marilyn Manson ou NIN. Je passe une grande partie de mon temps dans la pénombre des salles de concert pour essayer inconsciemment de découvrir The Next Big Hit !

16 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mardi 14 juillet 2009
    Eric a écrit :

    J’ai moi-même vu ce concert à Werchter et il était vraiment décevant. J’étais pourtant dans les premiers rangs et je ne voyais ni n’entendais pas trop mal, mais le prix était clairement excessif pour ceux qui étaient plus derrière et on dû payer le même tarif pour une infrastructure égale à Bercy…
    Quant au spectacle en lui-même, il était très décevant ; quelques vidéos parfois bien démagogiques, une mise en scène qui frôle parfois le ridicule et est en tout cas bien maigre en comparaison des moyens dont elle dispose ; une voix horrible et des performances physiques qu’on verrait plus dans un gymnase que sur une scène où le physique compte, certes, mais où l’artistique devrait (je dis bien « devrait » primer).
    Je n’avais aucun a priori sur ce concert ni sur Madonna avant d’y aller, une amie m’avait même vanté ses performances, mais là, j’avoue que j’ai été déçu et qu’elle n’a clairement pas mis les moyens.
    Je comprends mieux la presse assassine, les commentaires de tous ceux qui venaient à ce concert sans être fans (car il fallait être fan ou très amateur pour apprécier, je pense…) et les rabais qu’elle a dû pratiquer en France, où je ne suis pas allé au bénéfice de la Belgique, en imaginant qu’elle mettrait encore plus de moyens à Werchter.
    Bref, une déception, j’ai vu de bien meilleurs concerts dits « à l’américaine », tant de la part d’artistes internationaux que français…

  2. 2
    le Mardi 14 juillet 2009
    mdolla a écrit :

    eric!le principal est que tu es payé ta place …
    ce spectacle est sensationnelle,MADONNA,une très grande performeuse,maintenant les gouts et les couleurs!!!moi j’ai vu le show 4 fois,et c’est a BERCY que l’on pouvez vraiment apprécier le mieux.
    ps/mais ton commentaire sur le show et sur MADONNA,n’est pas objectif et de très mauvaise fois!
    tu n’aimes pas MADONNA,voila tout,point barre.

  3. 3
    le Mercredi 15 juillet 2009
    isabel a écrit :

    Aucun artiste ne donne de spectacle aussi grandiose.Ce n’est pas que le spectacle que l’on vient voir mais Madonna chantant et dansant sur ses tubes. J’étais à Bercy ce soir là et je me suis régalée !Ne pas écrire un commentaire objectif est aussi lui donner une importance. Je sais que comme d’autres grands,Madonna,une fois disparue(comme nous tous un jour)sera célébrer d’autant plus fort.Longue vie à Madonna et vivement une prochaine tournée !

  4. 4
    le Mercredi 15 juillet 2009
    Eric a écrit :

    mdolla, je me doutais qu’il y allait avoir des réactions comme la tienne, qui dirait notamment « tu n’aimes pas Madonna, ton commentaire n’est pas objectif ».
    Si tu veux savoir, non, je ne suis pas un fan de Madonna, mais je ne la déteste pas non plus, loin de là, et je pense que mon avis est plus objectif que celui d’un fan dont le but est de toujours défendre bec et ongles son idole.
    Je n’ai pas aimé ce concert et je trouve que ses qualités de « performeuse » (je déteste ce terme car, en réalité, il essaye de masquer le fait qu’elle devrait être avant tout une chanteuse) ne sont pas si flagrante sur ce spectacle. En revanche, j’ai regardé après ce concert le DVD du « Confessions tour » et je l’ai déjà trouvé au-dessus (même si c’est pas la panacée).
    Mais après, tu crois ce que tu veux, j’ai un peu vu la réaction des fans de la dame sur d’autres forums et ils ne supportent absolument pas qu’on ne révère pas en tout point leur idole, l’objectivité n’est donc définitivement pas de leur côté.

    Isabel, comme tu dis, on vient voir Madonna chantant et dansant sur des tubes (enfin, toutes ses chansons ne sont pas des tubes non plus, loin de là, mais elle en a quelques-uns à son actif). Le problème, c’est qu’elle danse sans grâce aucune et chante affreusement faux sur trop de titres. Quant au spectacle, quand on n’est pas un fan de Madonna et qu’on a un tant soit peu d’objectivité, il y a des spectacles « à l’américaine » bien plus grandioses et mieux maîtrisés que celui-là, qu’ils soient faits par des artistes internationaux (même Britney Spears et son playback honteux, que j’ai vue à Bercy, avait fait les choses en plus grand pour le spectacle) ou nationaux (Johnny Hallyday ou Mylène Farmer, également vus cette année, n’ont rien à envier au « Sticky and Sweet Tour », bien au contraire).

  5. 5
    le Mercredi 15 juillet 2009
    MystRmaX a écrit :

    « eric !le principal est que tu es payé ta place …  »

    Ou comment justifier en une seule phrase l’absence totale d’intérêt… et pousser le lecteur à stopper tout effort de déchiffrage (le niveau orthographique bien bas imposant ce lourd travail).

    Ce qui n’était qu’un constant sans haine, ni injures (cela est assez rare pour être souligné: merci Éric) reçoit une réponse caractéristique de fan obsessionnel compulsif et dangereux à l’esprit étroit.

    « Tu n’as pas aimé ce concert: tu n’aimes pas Madonna » (traduction en FRANÇAIS).

    Puis, comme un couperet, tombe la remarque classique à laquelle on ne peut rien répondre: « Chacun ses goûts! », en l’occurrence « maintenant les gouts et les couleurs !!! » (soulignons les trois points d’exclamation).

    C’est donc ça, la liberté d’expression?

    Soit tu acceptes ce que tout le monde dit (et encore, de moins en moins dans le cas que nous traitons) et tu couvres de louanges Mamie Nova en bas résille que même Givenchy n’arrive pas à rendre « classieuse », soit tu fermes ta gueules en évitant d’intervenir sur un article qui s’adresse uniquement aux fans pathologiques (mais je doute que cela soit l’objectif initial de l’auteur, qui a l’air d’être dotée d’un esprit critique et ouverte au dialogue, ELLE).

    Longue vie à Discordance… même si certains viennent parfois polluer cet espace virtuel qui devrait être déclaré « d’utilité publique » (je m’enflamme).

    P.S: j’AIME Madonna, je lui reconnaît le statut d’icône de la pop, qu’elle mérite. Il faut cependant avouer que depuis quelques années elle ne crée plus vraiment: celle qui faisait les modes, fini par les suivre (electro, disco, R&B, …).

  6. 6
    le Jeudi 16 juillet 2009
    Eric a écrit :

    Merci MystRmaX pour ce soutien, j’avoue que sur les forums musicaux et culturels où je poste habituellement, j’ai reçu le même soutien de personnes sensées mais aussi les mêmes remarques (parfois bien plus assassines ou insultantes) de ses fans.
    Je reconnais aussi le statut de Madonna comme reine de la pop sans problème, et je dois dire que j’adore plusieurs de ses albums (« True blue » ou « Ray of light », pour ne citer que ceux-là). Ce que j’ai moins, en revanche, et je dirais même nettement moins, c’est cette prestation scénique bien en-deçà de beaucoup d’autres artistes.

    Et à l’instar de MystRmaX, je dois avouer que j’ai décroché de ce qu’elle faisait à partir de « American life », et je suis loin d’être le seul. Je pense qu’effectivement, elle s’est fourvoyée en suivant les modes là où elle pouvait les créer ou les pressentir auparavant.
    Après, j’avoue que le personnage public m’insupporte et que je n’ai jamais trouvé Madonna « belle », mais je suis là pour critiquer ce concert, pas sa personnalité ou son physique.

  7. 7
    le Jeudi 16 juillet 2009
    arno a écrit :

    madonna est une véritable bête de scène. je pense qu’Eric n’aime tout simplement pas les show de pop music, mais il ne faut pas dire que c’était mauvais. c’est un peu comme si je disais « Starwars c’est nul », au lieu d’avouer que je ne suis pas fait pour les films fantastiques.
    En tous cas merci pour cet article qui rend à cesar…

  8. 8
    le Jeudi 16 juillet 2009
    WW74500 a écrit :

    J’apprécie Madonna depuis ses débuts, je vais à Marseille le 19 juillet pour réaliser « un souhait » de longue date. Aujourd’hui lorsque je lis vos commentaires « je flippe » et me dis que je vais être déçue. Bon enfin je verrais bien ! Je donnerai mon avis une fois le concert vu ! Par ailleurs, je tiens à préciser que Madonna est une très grande artiste et je pense que ses concerts doivent rester inoubliables comme celui de Michael Jackson que j’ai vu il y a quelques années à Lausanne, que l’on soit fan ou pas il s’agit tout de même de « sacrés » artistes qui marqueront à jamais une époque.
    Message à mdolla : est ce vrai qu’elle chante en play back ???

  9. 9
    le Jeudi 16 juillet 2009
    Dahlia a écrit :

    La meilleure tournée de Madonna est The Girlie Show. Elle n’a jamais fait mieux depuis. Et il suffit de comparer les vidéos pour s’en rendre compte. Sur The Girlie Show, elle a créé un concept de spectacle total en utilisant le cabaret, le cinéma, la disco, le théâtre… Avec un humour ravageur et une véritable inventivité scénique.

    Maintenant elle se vautre dans des trucs aussi crétins que la croix à miroir géante sur Confessions tour, faire des films de propagande politique complètement démago et premier degré pour ses écrans vidéos entre deux intermèdes… A l’image de ses derniers albums et notamment du détestable Hard Candy dont la pochette semble avoir été faite par les anciens graphistes de Dance Machine.

    Elle est passée en mode star sur le retour, mais c’est ce qui guette toutes les personnes qui arrivent au sommet, soit elles stagnent soit elles chutent. Même chose pour Mylène Farmer (qui a elle aussi une armée de fans jamais prêts à reconnaitre que ce qu’elle fait depuis l’album Avant que l’ombre est vraiment loin d’être bon), Prince, Michael Jackson ou Prince. Ni plus, ni moins…

  10. 10
    le Jeudi 16 juillet 2009
    Eric a écrit :

    Arno, j’aime beaucoup ce qu’on appelle les « shows » de « pop music » ou les « shows à l’américaine » (ça ne fera jamais que la troisième fois que je le répète ici)… mais quand ils sont bien conçus et qu’on a l’impression d’en avoir pour son argent. Là, ce n’était clairement pas le cas, et je ne déteste ni Madonna, ni les « shows de pop music » (une quatrième fois, histoire que ça ne soit plus ambigu, si jamais ça l’a été à un moment…). Et Madonna n’est pas César (la comparaison ne serait de toute façon pas très flatteuse pour Madonna ^^).

    Dahlia, je ne pense pas que Madonna soit une « star sur le retour ». Elle a du mal, ces derniers temps, à faire des choses aussi bonnes que ce qu’elle a fait par le passé (notamment l’excellent « Girlie Show » que tu cites et que j’apprécie grandement également), mais ça n’a rien d’inéluctable.
    Après, pour les autres artistes que tu cites, si « Invincible » n’est pas exceptionnel, il est loin d’être un mauvais album de Jackson ; pour le dernier album de Prince, je le trouve franchement bon ; et pour Mylène Farmer, la plupart des fans que je connais (et qui sont aussi exaspérants que ceux de Madonna quand ils s’y mettent) détestent « Avant que l’ombre… » et « Point de suture » alors que pour moi qui n’ai jamais vraiment apprécié ce qu’elle proposait avant (surtout « Ainsi soit je… », « Anamorphosée » et « Innamoramento », que j’ai toujours trouvés incommensurablement mauvais), je trouve que ses deux derniers albums sont plutôt de très bonnes surprises (elle cesse notamment de s’y prendre au sérieux et change un peu de registre, même si ses fans ou la presse généraliste semblent de ne pas avoir compris grand’chose au film…). Après, la différence majeure entre Michael Jackson-Mylène Farmer d’un côté et Madonna de l’autre ces derniers temps, c’est que les deux premiers bénéficient d’un vrai succès public pour leurs concerts (c’est peu de le dire) et que si Jackson n’a malheureusement pas eu le temps de monter sur scène, Farmer l’a pu, elle, et a pour une fois bénéficié d’un succès critique mérité. Madonna, ces des dernières années, accumule les échecs publics et critiques, c’est ça qui semble la miner un peu, mais nul doute que si elle travaille un peu et qu’elle revient à ses premières amours, elle saura retrouver l’estime du public et de la presse (surtout spécialisée).

  11. 11
    VIOLHAINE
    le Jeudi 16 juillet 2009
    VIOLHAINE a écrit :

    quand ils sont bien conçus et qu’on a l’impression d’en avoir pour son argent

    Aïe, on va repartir sur le débat « tout ce qui vous intéresse c’est votre pognon »… Mais je suis d’accord avec toi sur ce point Eric.

    J’ai personnellement vu Madonna à Bercy, en 2003, pour le Re-Invention Tour et je me rappelle avoir vraiment apprécié le show, excepté la propagande kabbaliste gerbante.

  12. 13
    le Jeudi 16 juillet 2009
    Eric a écrit :

    Cette prolongation de tournée dont peu semblaient vouloir devient de plus en plus triste…
    Mes pensées vont bien sûr aux familles des victimes…

  13. 14
    le Jeudi 16 juillet 2009
    MystRmaX a écrit :

    Au moins, WW74500 ne pourras pas être déçu…

    Même si cette nouvelle n’a évidemment rien de réjouissant, et rappelle que le monde de la musique aussi peut connaître des drames (c.f MJ).

  14. 15
    le Jeudi 16 juillet 2009
    Clara a écrit :

    Eh bien encore une fois elle sait bien faire remuer les choses cette petite Madonna!

    Un concert, un album, il y aura toujours les inconditionnels et les dubitatifs…. Madonna a vraiment fait son petit bonhomme de chemin en mettant des grosses claques à tout le monde, que ce soit à ses débuts avec like a virgin ou en 2008 avec Give it to me. Car même si beaucoup restent sur leur faim avec cet album, c’est quand même un carton. Bien sûr elle a suivi la mode hip/hop en signant avec Timberlake et Timbaland, mais écoutez cet album !! Il y a des pures instrus, vocales et sonores! Certes ça ne vaut pas les débuts, sa voix est retravaillée, mais ça vaut bien mieux que toute la veine R’nB qu’on peut entendre. Il y a un vrai travail à chaque album et c’est bien pour cela qu’on la considère comme une artiste et non pas comme une simple chanteuse.

    Pour ce qui est de la performance physique, je ne comprends tout simplement pas ceux qui ont quelque chose à lui reprocher. La femme a plus de 50 ans et réussi à donner un show digne de Britney. J’entends déjà « oui mais moi j’ai vu Brintey et Brintey c’était mieux »… J’aimerais juste qu’on arrête les comparaisons et qu’on prenne ce qu’il y a à prendre. Son show a certes des défauts, son costume de robocop du dernier thème est horrible, elle chante vraiment faux sur 4Minutes en live, mais j’ai envie de dire « elle le fait quoi! ». Britney chante en playback et se vautre dans ses chorés. Voilà , on peut continuer pendant des heures comme ça.

    @Dahlia, elle fait des thèmes à chaque spectacle! Ils ne sont peut-être pas aussi inventifs que le Girlie tour, mais il y a un véritable concept à chaque fois. Elle n’est plus non plus la jeune fille dévergondée qu’elle était et il est normal que ses concerts évoluent aussi… Tiens ça me rappelle vaguement le débat du dernier album de Manson. Tu ne peux pas demander aux gens d’être exactement pareils du début à la fin! C’est con à dire, mais la fait de mûrir joue vachement! Et puis tu demandais un concept, eh bien même s’il ne te plaît pas « Hard Candy » en est l’exemple même. Oui la pochette est digne du hit machine mais ça crée le buzz. Business woman oui c’est clair et net, mais la musique est tjs là – différente oui, mais bien là quand même – et le travail aussi.

    La kabbale, les adoptions, les liftings, c’est ça vie, si ça lui fait plaisir, qu’elle le fasse. Même si elle en fait la propagande dans ses concerts, c’est son combat à elle. Les prix des places sont clairement excessifs c’est clair, mais je trouve ça dur de dire qu’on en ai pas pour son argent.

  15. 16
    le Vendredi 17 juillet 2009
    IMPERATRICE a écrit :

    Ah enfin un très bon article. Vous avez fait la queue, vous avez assisté au show, vous avez fait un VRAI travail de journaliste. Je suis une fan moi aussi qui ait fait la queue à Bercy le 9 juillet, je suis arrivée à 09h45 mais j’étais assise jusqu’à 14h, il faut être fan pour rester 10h debout, mais c’est vrai que malgré ma fatigue avant le début du concert, quand Madonna est entrée sur scène, elle a eu un effet comme une Madonne sur moi, toutes mes douleurs se sont envolées en 10 s, sérieux lol….et la journée d’attente apparait dérisoire, alors après évidemment faut être fan dès le départ….Madonna n’a pas failli à sa réputation, elle a fait un show certes très calibré mais c’est un peu obligé quand on fait autant de chorégraphies qu’elles….on n’improvise pas quand on tente la perfection….et à 50 ans, elle a une forme EXCEPTIONNELLE, j’ai 32 ans et à sa place je ne tiendrais pas 10 minutes !!!!
    Aujourd’hui, une personne a perdu la vie et d’autres ont été blessés afin de nous permettre d’assister à un show exceptionnel, je pense que tous les fans pensent à eux et réalisent qu’un show c’est le travail d’une équipe, merci aussi à cette équipe

Réagissez à cet article