Lunatic Age à Cannes

par Kyra|
Cannes MJC Picaud. 22 juin 2007. Lendemain de la fête de la musique. L’esprit encore un peu embrumé....

J’ai aimé rouler sur le serpent-bitume en direction de Cannes. Un trajet que je faisais pour la 2ème fois, pour aller à la rencontre de LUNATIC AGE à la MJC Picaud. On allait se retrouver là où l’on s’était quittés, 15 mois auparavant. Ce ne serait pas une soirée comme une autre.

article3J’ai aimé arriver en avance et me poser quelques instants, avec du Ghinzu dans les oreilles, histoire d’apaiser mon enveloppe corticale et retrouver mon souffle, avant l’orage émotionnel qui allait me submerger, sans l’ombre d’un doute.

J’ai aimé l’ambiance intimiste de la soirée. Contrairement à l’année dernière où AqME avait rempli la salle, il n’y avait pas grand monde. Mais qu’importe, les 2 groupes se produisant avant les Montpelliérains se sont donnés sans concession et m’ont agréablement surprise. D’abord, les Bordelais de RADIOPOLITAN, dont c’était le 2ème concert : un son dynamique et de jolies mélodies, pour nous préparer en douceur avant le vertigineux groupe SOMA, dont la présence scénique, la fougue et l’énergie imposent le respect. Ce groupe a remporté pas mal de tremplins et ça sonne très pro même si parfois on a l’impression que c’est un peu surfait. Un son terriblement efficace, en tout cas.

J’ai aimé observer LUNATIC AGE préparer leur matos avant de monter sur scène, détendus et heureux d’être là, à nouveau, après une fête de la zique passée à Draguignan (avec Radiopolitan et Soma, ainsi que quelques groupies qui avaient fait spécialement le déplacement, d’ailleurs).

Et puis les 1ères notes ont commencé à envahir la salle, nous plongeant irrémédiablement dans l’univers d’August, leur prochain album. Koach (chant, guitare), Frizman (guitare) et Fred (basse) rejoignant quelques minutes plus tard Guillaume (ex-batteur d’ eths ), pour balancer la sauce et nous tenir en haleine jusqu’à la fin. Du grand Art. Une leçon de rock, en toute humilité et une générosité sans failles. Putain, ça fait du bien. Ce soir-là, le groupe allait performer tous les titres de l’album, avec 2 cadeaux : le somptueux Miranda, qui définit si bien leur identité artistique, et pour lequel Koach avait invité Raphaël de Radiopolitan, à monter sur scène. Du plaisir à l’état pur. Et un peu plus tard, on découvrait une version beaucoup plus rock’n'roll et énervée, d’ Hypersensible . Comme quoi, certains titres de Peau Neuve ne sont pas aussi lisses qu’on pourrait le croire .

J’ai été impressionnée par la puissance de frappe de Guillaume, qui selon les éclairages (rouges/verts) de la scène, ressemblait à un mini Hulk, de loin. Sa présence représente un sérieux atout pour le groupe, et avec la guitare supplémentaire de Koach, toutes les compositions acquièrent une épaisseur, une intensité et une profondeur qui ne laissent pas indifférent. On sent une véritable évolution qui s’opère in_situ, et même au niveau de la voix, on plonge dans des sonorités plus graves, plus animales, plus primitives.

article2 Koach a l’une des plus belles voix du rock français, et avec August, on découvre une facette beaucoup plus sombre, plus tourmentée, plus orageuse, de son registre. Et moi, j’adore, tout simplement. Frizman, obligé de changer de guitare à 2 reprises, mais quel acharnement, quelle technicité au bout des doigts. Et surtout quel formidable souffle il a réussi à inoculer dans les arrangements. Un compositeur hors-pair, mais pas seulement. Et Fred, la force tranquille, maîtrisant les lignes de basse à la perfection.

Le genre de soirées suffisamment rares, et riches en émotions, pour que j’en garde un excellent souvenir. Indélébile. Je ne les en remercierais jamais assez. Et je ne peux que vous conseiller ardemment d’aller voir LUNATIC AGE sur scène. Ça vaut vraiment le détour, et la prochaine tournée s’annonce explosive. A suivre de très très près, donc

(.)

En exclusivité pour Discordance, la Playlist du prochain album : August the month of misfortune

- Introduction
- Prologue
- Comme tu sais
- La marche
- Tout pour rien
- Les mains dans les poches
- Seul
- Grand sommeil
- King Kong
- Sous l’orage
- A quoi bon
- Le type de l’appartement
- August

Sortie prévue de l’album : Septembre-Octobre 2007.

(.)

Et parce que je ne m’en lasse pas, le TRAILER d’AUGUST :
http://vids.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&videoid=2012085176

Enjoy !

(.)

Enfin, un AVANT-GOÛT home-made, pour les plus impatients d’entre vous :

Tantôt sonnera l’heure, où le divin hasard, où l’auguste vertu, ton épouse encore vierge, où le repentir même (oh la dernière auberge !), où tout te dira ‘meurs, vieux lâche !’ . extrait de l’HorlogeCharles Baudelaire .

SOMBRE.

article1L’album sera sombre, qu’on se le dise.

Et l’on pourra toujours creuser, disséquer les paroles, déstructurer l’écorce sonore de cette chape de plomb qui nous tombe sur le coin de la gueule. Cela ne servira à rien. AUGUST est un oiseau de mauvais augure qui vous transpercera le coeur avant même que vous ne puissiez vous retourner pour fuir.

A quoi bon chercher des explications tortueuses, socio-économiques, politiques, religieuses, métaphysiques ou psycho-affectives sur la coloration de cet album. La violence qu’il nous livre est universelle. Atemporelle. Profondément humaine. Ancrée dans la chair et la mémoire collective, au prix fort. Celui du sang qui a coulé, de générations en générations. Mais aussi ancrée dans la terre, nourrie par les cendres de nos ancêtres et les cadavres de nos erreurs. Le chaos est partout. En nous. Derrière nous. Devant nous. L’homme est un loup pour l’homme. Et la noirceur qui l’habite éclaire(ra) chacun de ses gestes, chacun de ses pas, chacune de ses pensées.

L’histoire est en marche.

Les pulsations de l’horloge Baudelairienne vous auscultent, jour après jour.

Ecarquillez bien vos petits yeux, videz vos poches, récurez vos godasses et vos synapses de tout ce que vous avez pu entendre/comprendre/imaginer en ce qui concerne LUNATIC AGE jusqu’à présent. Il est temps de changer de montre. L’air que l’on respire va devenir lunatique.

Et vous, vous risquez d’en prendre pour perpette.

Pan !!

(.)

En savoir+

LUNATIC AGE :

Site officiel : http://www.lunaticage.com/

Myspace : http://www.myspace.com/lunaticage

SOMA:

Site officiel: http://www.myspace.com/somafrance

Galerie photos : by Davido and K.

—–

Partager !

5 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mardi 26 juin 2007
    kyra a écrit :

    RADIOPOLITAN – Promo :

    1er MAXI RADIOPOLITAN DISPONIBLE !!
    Pour l’acheter, cliquez sur les liens suivants :

    http://www.amazon.com
    http://www.fnac.com
    http://www.alapage.com

    Faîtes passer l’info . Merci.

  2. 2
    le Mardi 26 juin 2007
    Pascal a écrit :

    Un live report qui donne sacrément envie de voir Lunatic Age en vrai !

    Vivement l’automne et la tournée…

    D’ailleurs Guillaume est une recrue de choix pour le groupe. Pour l’avoir déjà vu jouer avec eths, c’est un excellent batteur…

  3. 3
    le Mardi 26 juin 2007
    kyra a écrit :

    Yessss carrément !! Guillaume a une de ces frappes … chirurgicales et explosives. Il m’a bluffée. Tout comme la fougue et l’animalité des compos … ça fait partie intégrante de la claque magistrale qu’August nous réserve … et moi, j’en ai déjà pris pour perpette :)

  4. 4
    le Lundi 23 juillet 2007
    kyra a écrit :

    Nouveau site 100% VIP pour AUGUST the month of misfortune : http://www.lunaticage.com/

    Check it out ;-)

  5. 5
    le Vendredi 7 septembre 2007
    kyra a écrit :

    Le combo Montpelliérain vient de terminer l’enregistrement de son 4ème album August (the month of misfortune) . Actuellement en cours de mastering à NYC chez Sterling Sound, August sortira sous forme d’un Digipack (CD/DVD), chez Spectre Media Records/PIAS Universal .

    Petits cadeaux de rentrée sur la page Myspace du groupe : 2 titres « A quoi bon », et « King Kong » en écoute, (également disponibles sur iTunes) et l’arrivée prochaine du clip vidéo de « A quoi bon », tourné au mois d’août, en cours de montage, et dont la session photos est visible sous forme d’un slide.

    Pan !

Réagissez à cet article