Lily Allen – It’s not me, it’s you

par |
Nouvel opus de la Londonienne de Hammersmith, Lily Allen, qui nous avait laissé un agréable souvenir avec son tube léger comme une plume, Smile . Mais, pour le coup, côté « fraîche, pétillante, etc », on lui préfèrera la Londonienne de Harrow, Kate Nash, qui compose des pop songs un minimum pêchues.

41sshfpzipl-_sl500_aa240_Ça ne commence pourtant pas trop mal, par le très original Everyone’s at it et son intro viscérale.
La voix est plaisante bien que pas très puissante, l’instru électro-piano est intéressante et plutôt dansante.

Mais malheureusement, on tourne vite en rond.
I could say semble dater du milieu des années 90, Chinese est à la limite de l’insupportable mièvrerie, Him est insipide.

Et l’ensemble laisse un goût bien fade en bouche, même après plusieurs écoutes.

La belle charme tout de même par sa gentille impertinence.
It’s not me, it’s you, ou le renversement de cette banale et hypocrite phrase de rupture : « C’est pas toi, c’est moi. ».

Lily Allen n’y est pour rien, elle n’a rien fait de mal. Et si c’est le cas, elle se fout de ce que peuvent bien penser les autres.

Elle séduit par son joli accent, ses paroles girly power, par exemple, sur le très country It’s not fair : « When we go up to bed you’re just no good / It’s such a shame (.) Oh you’re supposed to care / But you never make me scream ».
Mais, là encore, on préférait quand Kate Nash rétorquait au boulet qui lui servait de petit ami : « Yeah, intelligent input darling, why don’t you just have another beer, then? »

Les plus ? Never gonna happen, qui évoque sans le vouloir une espèce de rap français (sans doute est-ce l’accordéon !)
Fuck you : dit sur ce ton-là, et avec le sourire en plus, c’est juste à croquer !

Enfin, He wasn’t there et son petit côté rétro lui vont très bien au teint.
Peut-être Lily Allen devrait-elle songer à le creuser.
Conseil d’amie !

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Miss Cinéma de Discordance et chroniqueuse hétéroclite since 2005. [Blog] [Twitter]

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    Trots
    le Jeudi 16 avril 2009
    Trots a écrit :

    Plutôt d’accord! J’ai été déçue par l’album, c’est le problème du tapage médiatique autour d’une artiste et d’un tube, et quand la suite arrive… on reste un peu sur sa faim.

Réagissez à cet article