Les Vieilles Charrues 2009

par Guillaume|
Depuis la belle édition de 2001, se plaindre de la baisse de qualité de la programmation des Vieilles Charrues est devenu une tendance. Pas assez de rock, trop familial, et pourtant chaque année, le festival le plus atypique de l'été arrive à nous surprendre.

C’était cependant loin d’être gagné d’avance pour cette édition, le gros coup réalisé par la venue de Bruce Springsteen donnant l’impression d’avoir drainé la majeure partie du budget au risque de laisser les festivaliers du week-end dubitatifs. Le concert de deux heures et demie de l’Américain a fortement marqué les spectateurs présents et cette édition 2009, imprégnée de la satisfaction communicative de l’ensemble du staff et des festivaliers, a rapidement relégué les doutes initiaux aux oubliettes.

Vendredi 17 Juillet

Le temps de s’installer et de s’imprégner de l’ambiance, il est malheureusement assez fréquent de passer à coté des concerts du début de l’après-midi. C’est souvent à cet horaire que sont cantonnés de jeunes groupes aux styles musicaux variés. Alors que traditionnellement, le lauréat du concours Jeunes Charrues ouvre les hostilités, ce sont pas moins de neuf participants qui ont pu se succéder tout au long du week-end sur la scène Kerouac. Des raisons budgétaires en sont peut-être la cause, mais on ne saurait s’en plaindre, tant la découverte de jeunes groupes prometteurs a toujours été dans le cahier des charges du festival.

Les gros calibres de la journée du vendredi se sont succédés en début de soirée avec en premier lieu Bénabar, représentatif de l’orientation « grand public » des Vieilles Charrues. Soporifique, le chanteur français a tout de même satisfait ses fans, ses piques bon enfants envers le public restant totalement vaines.

pierreiglesias4Lui succèdant sur la scène Glenmor, Lenny Kravitz n’a pas spécialement bâti sa célébrité sur l’originalité de sa musique, on avait eu tendance a l’oublier. Il ne pouvait alors en résulter qu’une bonne surprise, comme un petit air de nostalgie assez sympathique malgré beaucoup de longueurs et des tubes à peine audibles. Heureusement, l’artiste fut sauvé de la débâcle par la qualité de ses musiciens.

La fin de la soirée s ‘est avérée électrique, du rock’n'roll londonien de The Jim Jones Revue aux quatre DJ de Birdy Nam Nam, présents partout cette été, qui ont idéalement clôt la soirée à base de beat syncopés et ont apporté l’énergie que l’on avait espéré toute la journée.

Samedi 18 Juillet

La journée du samedi était autrement plus attendue, c’est d’ailleurs habituellement celle qui enregistre le plus de passage sur le site de Kerampuilh. Les organisateurs ne s’y sont pas trompés, annonçant sur la programmation une surprise à minuit. Devant le feu d’ artifice en question (quelle surprise! ), on s’interroge sur la pertinence de l’événement, qui cherchait clairement a masquer l’absence de gros coup dans la programmation après le concert événement de jeudi soir.

pierreiglesias3La véritable surprise de la journée se trouvait plutôt en pleine après-midi avec l’association étonnante des Frères Morvan et des Tambours du Bronx . Hommage déguisé à ces monuments de la musique traditionnelle bretonne, qui ont pris l’habitude de tracer le sillon symbolique qui lance le festival, le concert fut un grand moment, étrange et surprenant ,qui restera sans nul doute dans les annales du festival par son symbole.

NTM étant absent pour une histoire de hachoir, Le groupe belge Ghinzu a dû affuter ses couteaux pour remplacer au pied levé les deux rappeurs quadragénaires. L’excellent concert a idéalement lancé la soirée, après une après midi mitigée.

Evitant Renan Luce, on lui préfèrera donc la scène Xavier Grall consacrée à l’électro : la saine folie des suisses de Solange la Frange puis des Naive New Beaters ont pu sans problème nous emmener dans leur univers déjanté. Dommage que ces derniers aient été programmés en même temps qu’ Izia, dont on regrette de n’avoir assisté qu’à la fin de la prestation.

Auteur de ce qu’on peut appeler « le tube de l’été » avec son nouveau single In Your Hands, ont était curieux de voir comment Charlie Winston allait relever le défi d’occuper la grande scène Glenmor. Rien de transcendant au final, mais un fond sonore très agréable pour vaquer à d’autres occupations, ce qui n’est déjà pas si mal.

pierreiglesias2Dans les starting blocks pour prendre la relève : Nashville Pussy . Tout en délicatesse, les américains nous donne enfin la dose de rock lourd qui commençait cruellement à manquer au festival. Démarrant en trombe avec un extrait du tout aussi subtil film « Une Nuit en enfer » (à voir ici pour le plaisir), les Nashville Pussy se sont donnés à fond, enchainant rasades de whisky sur scène, accent sudiste émaillé de joyeusetés à base de motherf*****, et gros plans sur les formes généreuses de la bassiste et de la guitariste. Pas Motörhead, certes, mais déjà une bonne bouffée d’air pour les amateurs de hard rock, cachés au sein d’un public malheureusement clairsemé et amorphe.

Beaucoup de festivaliers attendaient en effet La Rue Ketanou clôturant la soirée. L’heure tardive ne s’accordant pas au style du groupe, bien fade en comparaison des Nashville Pussy, on aurait aimé les voir programmés bien plus tôt dans la soirée.

Dimanche 19 Juillet

Commencer la journée du dimanche par un produit télévisuel comme Julien Doré est peut-être un peu trop rude et on peut comprendre que beaucoup aient choisi ce moment pour flâner tranquillement dans le centre très animé de Carhaix ou pour récupérer tranquillement de la soirée de la veille. Au final, ce concert est resté mémorable par l’unanimité qu’il a engendré : c’était nul.

pierre-iglesias Francis Cabrel, beaucoup plus attendu, promet une belle communion avec le public carhaisien. Le concert a de ce point de vue satisfait à toutes les attentes : idéalement programmé en milieu d’après-midi, le chanteur visiblement heureux d’être présent a enchainé tranquillement des succès repris en choeur par tous les festivaliers, dans une ambiance décontractée.

Il valait la peine cependant de faire le déplacement vers la scène Xavier Grall pour L’Angle Mort, formation chapeautée par l’ancien guitariste de Noir Désir Serge Teyssot-Gay et appuyée par le rappeur Casey, qui livre une fusion rap/rock à l’ancienne terriblement efficace.

Difficile en revanche de ne pas être perplexe devant The Ting Tings, qui ont beaucoup de mal à confirmer en live l’enthousiasme qu’ils peuvent susciter en studio même s’il faut noter que la prestation était déjà meilleure que le concert lamentable livré au festival Art Rock de Saint-Brieuc.

Les Two Many DJ’s, eux aussi été appelés en renfort (à la place de Lily Allen ), n’ont pas failli à leur réputation, transformant le champ carhaisien en dance-floor pendant plus d’une heure. En enchainant des mix de classiques du rock et de l’électro ( New Order, Nirvana …) ils ont mis en transe un bon nombre de festivaliers, et il apparaissait difficile pour The Rakes d’assurer la relève avec succès. Leur concert est pour ainsi dire passé inaperçu, la foule se massant près de Glenmor pour la dernière grosse tête d’affiche.

Il était permis de douter de ce que Moby allait pouvoir offrir au public pour le dernier concert du festival. Le new-yorkais revient-il sur le devant de la scène musicale ou est-il définitivement ringard ?
Une chose est certaine, son concert aux Vieilles Charrues était vraiment très bon : le scepticisme des premières chansons fait place à l’intérêt puis au véritable plaisir. Une formidable manière de conclure en beauté cette édition 2009 des Vieilles Charrues.

Malgré quelques faits se sont révélés assez dérangeants pour tout habitué du festival (la place de plus en plus importante des sponsors, l’interdiction récente de venir accompagné sur le site de sa propre boisson, même de l’eau), les Vieilles Charrues gardent leur identité d’année en année, celle d’un festival terriblement attachant. Il ne manque plus qu’une programmation qui fasse vraiment l’unanimité pour marquer durablement les esprits.

Crédits photo : Jacqueline Ledoux (Une) et Pierre Iglésias

Partager !

En savoir +

http://www.vieillescharrues.asso.fr/ » href= »http://www.vieillescharrues.asso.fr/ »>Site officiel du festival

29 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mercredi 5 août 2009
    AgnèsD a écrit :

    Cher Monsieur,
    J’imagine que vous étiez invité (il n’y a que les gens invités pour se permettre de telles inepties) et frustré et jaloux parce que vous ne faites rien d’intéressant de votre vie.
    Parce que payer un forfait 4 jours pour voir que de la merde, vous êtes encore plus idiot que les autres.
    Bien à vous. Agnès

  2. 2
    le Mercredi 5 août 2009
    guillaume a écrit :

    Chère Agnès, pourriez vous un peu me donner les raisons d’autant de haine. Cet article n’est qu’un avis subjectif sur mon ressenti vis à vis de cet édition, notamment comparé aux précédentes.
    Enfin bon,J’aimerais que vous précisiez un peu le fond de votre pensée, parce que votre commentaire n’a aucun sens de cette façon et je n’apprécie pas les insinuations que vous faites.

  3. 3
    le Mercredi 5 août 2009
    Lind a écrit :

    bonjour, merci pour votre article. Avez-vous vu tous les concerts que vous critiquez ? Et plus particulièrement, pouvez-vous préciser ce que vous avez trouvé « nul » dans le concert de Julien Doré ? C’est important de présenter ce qui nourrit notre opinion pour permettre aux autres de se faire une idée :-) Merci d’avance

  4. 4
    le Mercredi 5 août 2009
    marie a écrit :

    JULIEN DORE, nul ! mon ressenti à moi, c’est que j’ai a d o r é, et je n’étais pas la seule… vraiment vos a priori sur lui (il vient de la téléralité, etc) on s’en fou, et moi je pense que c’est vous qui êtes nul, complètement nul..

  5. 5
    le Mercredi 5 août 2009
    AgnèsD a écrit :

    Guillaume,
    Mon texte est peut-être un peu violent mais il n’insinue rien. Il est très clair. Cependant , je suis ravie de votre réaction à ce propos acerbe. Je vous laisse imaginer ce que peut ressentir un artiste (confirmé ou encore pire en devenir), qui a les c… de se présenter devant un public énorme, pas forcément acquis à sa cause, qui se bat, qui se donne corps et âme, et qui lit votre article, péremptoire, sans aucune nuance, assurément injuste et finalement aussi méchant que ce que je vous ai écrit plus haut. A bon entendeur, salut. Agnès

  6. 6
    le Jeudi 6 août 2009
    marie a écrit :

    BRAVO, AGNESD, je suis d’accord avec toi sur toute la ligne… et puis employer des mots comme « unanimité » dictionnaire : « se dit des personnes qui sont toutes du même avis », de mon côté beaucoup ont apprécié le concert de DORE,et ce mot est comme l’article à côté de la plaque; DORE c’est nouveau, ça change de tous les autres artistes, il se donne entièrement à la musique (avis partagé par France GALL, qui a comparé JULIEN à PIAF…. FRANCE GALL (encore une qui n’y connait rien en musique…) par rapport à M. GUILLAUME,le grand détenteur de LA VERITE… il fait pas partie des organisateurs… dommage avec lui et son amour des groupes inconnus le succès serait assuré !!!

  7. 7
    le Jeudi 6 août 2009
    marie a écrit :

    même le télégramme de BREST ne partage pas votre avis… 50000 personnes l’on regardé et l’impression du journaliste est mitigée mais pas négative. M. GUILLAUME encore un qui n’est pas d’accord avec votre vérité !
    http://www.letelegramme.com/ig/loisirs/ete/vieilles-charrues/vieilles-charrues-public-a-dore-diapo-19-07-2009-475796.php

  8. 8
    le Jeudi 6 août 2009
    guillaume a écrit :

    Je ne pensais pas que Julien Doré avait des fans aussi acharnés. Je suis content pour lui, après je maintiens. Le mec vient de la télé-réalité, pour moi c’est une tare que n’a fait que confirmer ses prestations télévisuelles. Il représentait exactement le genre d’artistes que je n’aime pas voir aux vieilles charrues, mais là c’est subjectif. J’ai trouvé ça nul effectivement, et j’étais loin d’être le seul, mais après les gouts et les couleurs…
    Mine de rien, je m’en balance totalement de Julien Doré, je ne pensais pas que ça créerais de tels réactions épidermiques, surtout qu’à coté, il y avait vraiment de bonnes surprises cette année.

  9. 9
    le Jeudi 6 août 2009
    AUDREYB a écrit :

    M. GUILLAUME, votre réaction ! vous avez trouvé ça nul, c’est votre droit, c’est votre goût, aucun problème ; dire que c’est « unanime », c’est faux, la preuve vous pouviez la lire dans les divers articles de journaux consacrés aux Vieilles Charrues.. mais écrire « ce mec vient de la télé-réalité, pour moi c’est une tare… » faut assumer ; remplacer télé-réalité par temple, ou afrique ou… (je suis en colère là), préjugés idiots quand tu nous tiens… Vous vous « balancez » pas mal de DORE, tant mieux, surtout oubliez-le, et n’écrivez plus sur lui.. Vos bonnes surprises, je vous les laisse, je pense qu’elles seront disque de platine,et auront la reconnaissace de la profession, des journalistes spécialisés et des internautes la même année… Je traduis, 2 victoires de la musique, un globe de christal, et DORE a été élu par les internautes « artiste de l’année », prix remis par la ministre de la culture…

  10. 10
    le Jeudi 6 août 2009
    michel a écrit :

    mr guillaume je peux vous confirmer que DORE n’a rien à voir avec les starlettes de la réalité ou autres (willem ou Gregoire)car pour y avoir assister(moi) à ce fameux concert je peux vous dire que Julien DORE a été génial et exceptionnel ,il se donne à fond c’est un vrai showman très bon musicien en plus il chante parfaitement juste .petit détail j’étais venu le voir par curiosité comme beaucoup de monde et bien j’y retournerai sans problème et tous mes aprioris sont parti dès les premières chansons
    alors GUILLAUME allez vraiment voir et surtout écouter ce jeune chanteur qui à mon avis a largement sa place dans ce milieu et sans l’étiquettage télé-réalité

  11. 11
    le Jeudi 6 août 2009
    Acacia a écrit :

    La tare qui vient de la télé réalité n’est pas accessible à tout le monde, et c’est tant mieux ! Un artiste tel que lui n’existe pas en France, son univers et l’étendue de ce qu’il donne en scène n’est bien évidemment apprécié que par ceux qui aiment la bonne musique !

  12. 12
    le Jeudi 6 août 2009
    guillaume a écrit :

    ouah, ça va, c’est fini le procès en sorcellerie merci, faut se calmer, ça tient du fanatisme là. Et puis quand même, me balancer les victoires de la musique comme gage de qualité, faut pas avoir peur. A la limite, je veux bien reconnaitre que mon opinion sur le bonhomme n’est pas du meilleur gout et je reconnait totalement que l’adjectif unanime n’était absolument pas approprié, mais en même temps, c’est totalement subjectif et vos réactions ne m’incitent pas vraiment à changer d’avis. Bon je dois m’incliner, car le ministre de la culture lui a remis un prix, autant pour moi (euh c’est bien le ministre responsable de la loi hadopi). On pourrait continuer bien longtemps de toute façon (merci j’ai lu des articles sur les charrues également, et ils sont plutôt de mon avis). Juste une chose, vous dites que mes surprises seront disque de platine, comme si c’était un défaut, et vous me balancer les victoires de la musique et les globes de cristal comme preuve de bon gout, je sais pas mais j’y vois comme une légère contradiction.

    Au fait attention avec les analogies comme ça « remplacer télé-réalité par temple, ou afrique ou… « , vous froler le point godwin.

  13. 13
    le Jeudi 6 août 2009
    guillaume a écrit :

    bon sinon, étant donné qu’on peux difficilement voir tout les concerts, j’aimerais un peu savoir ce que les gens qui y étais ont retenu pour cette édition, car il y a eu des groupes que j’ai loupé qui ont fait forte impression. C’est un peu frustrant de les louper, mais c’est le lot de tout festival.

  14. 14
    le Jeudi 6 août 2009
    guillaume a écrit :

    Acacia, merci mais j’ai pas dit que le monsieur était une tare, déformer pas mes propos, j’ai dit que venir de la télé réalité est une tare, que doré n’a fait que confirmer, il aurait pu la surpasser, de mon point de vue c’est le contraire, il n’est rien d’autre qu’un produit médiatique et un des plus cliché qui soit.Et heureusement d’ailleurs qu’il n’existe pas d’autre artiste comme lui en France, je crois qu c’est suffisant, déjà que la production musicale française n’est pas au mieux de sa forme. Enfin bon si le gagnant d’un radio crochet, vainqueur des victoires de la musiques représente l’avenir de la production française pour vous, tant mieux, moi j’ai une autre conception de la musique (on va me dire bientôt que Julien Doré est la meilleure chose qui soit arrivé au rock depuis Joy division)

  15. 15
    le Jeudi 6 août 2009
    Salomon a écrit :

    Bon la mise à mort vous a plu?
    Ces commentaires à la limite du trollage et du fake sont aussi peu subtiles que la réflexion de l’auteur. D’ailleurs tant de polémique sur 3 lignes de l’article.
    Vraiment c’est la meilleur façon de remercier le type qui fait ça gracieusement que de rager derrière son PC.
    Oui, votre artiste aimé a été critiqué et alors?
    C’est l’apanage de tous les artistes, ils se mettent au devant de la scène dès lors la critique fait parti du jeu.
    Les vieilles charrues n’est pas un festival libyen, l’auteur peut afficher son opinion, vous parlez de tolérance cela s’applique aussi à lui.
    Quant à la guerre des arguments d’autorité je me marre. Oui J Doré a fait de la télé réalité, est-ce symptomatique d’un nivellement par le bas? Impossible de répondre on n’a pas assez de recul, je dirai juste qu’il faut vivre dans son époque. Quant à l’autre argument d’autorité sur les victoires de la musique, je souris. Admettez qu’elle a la valeur que l’on lui donne, c’est à dire énorme pour certains et digne de l’eurovision pour d’autres.
    Citer le télégramme il est vrai que c’est un journal qui a du goût!!
    Comparer la téléréalité à l’Afrique ou un temple o_0. Ca sent la mauvaise foi car oui mesdemoiselles vous êtes atteint à ce qui peut être comparé à du supporterisme ni plus ni moins. Le suppoterisme ou quand tout atteinte à son club chéri est une infamie. Oui le supporterisme du samedi soir que vous devez peut-être honnir.

  16. 16
    le Jeudi 6 août 2009
    Nouch' a écrit :

    Oulaaa… Faut se calmer les gens!
    Le monsieur réalise un travail de journaliste, consistant à exposer un avis SUBJECTIF à des individus souhaitant se faire une opinion. Ce travail est à mon avis réalisé avec brio. Certes, le coup de « l’unanimité » est probablement de trop. Pour le reste (et ayant participé en tant que spéctateur au festival), je trouve que la couverture qui en est faite est réussie.
    De plus, ayant un point de vue extérieur, et subjectif, il met le doigt sur des choses que je n’avais pas remarqué, et qui me font réfléchir sur ce que j’ai vu.

    Merci. Et continue.

    Quant aux autres : ce n’est pas parceque quelqu’un a un avis qui diverge du vôtre qu’il est faux, ou inadmissible, ou taxable de prosélitisme ou d’intolérance.

  17. 17
    le Jeudi 6 août 2009
    Laurence a écrit :

    Concert de Bénabar et « soporifique », voilà deux notions que je ne m’attendais pas à voir associées un jour ! Qu’est-ce qu’il vous faut pour vous tenir éveillé ? Ou alors, combien de somnifères aviez-vous avalé avant le concert ? ;)

  18. 18
    Dimitri L
    le Jeudi 6 août 2009
    Dimitri a écrit :

    Merci Salomon ! Ce pseudo débat a vraiment tourné au ridicule… J’ai l’impression de voir les défenseurs ardents des BB Brunes qui maintiennent que ces minots là sont des vrais rockeurs.

    Belle leçon Salomon, effectivement ça a tourné au suppoterisme, et ca en est pathétique !

    S’acharner et limite crier au scandale pour avoir critiqué Julien Doré tourne il semblerait à la sentence maximale !

    Mesdemoiselles le chroniqueur écrit avant tout ce qu’il a ressenti, la façon dont il a vu les choses. On peut être d’accord… ou non. Par exemple je ne suis pas d’accord de ces propos sur La Rue Kétanou. Et alors ? Chacun ses goûts, chacun ses idées, chacun ses principes !

    De plus vous rapportez cette longue chronique au seul fait de Julien Doré… Etait-il le seul chanteur des Vieilles Charrues ? Pas que je sache.

    Cependant pour parler de la prog’, oui cette année elle me semblait en dessous. Soit. Mais tout dépend aussi des performances des artistes. Des espérances peuvent se transformer en déception, vice-versa.

    Je terminerais par le fait que personne n’aime pareil, et personne pense pareil. Certains peuvent trouver une édition monstrueuse ( 1] selon les goûts 2]mais aussi le fait pour certains de découvrir pour la première fois le festival), ou tout simplement « bien mais sans plus » (car ces personnes là sont des habituées et ont connu mieux auparavant).

    Les jugements sont multiples, les goûts variés. Point. Cette chronique était un point de vue. Venez écrire ce que vous avez ressenti, ce que vous avez aimé, sans tomber dans une défense sans fond d’un artiste en particulier car « il faut pas y toucher ».

    Sur ce, bonsoir

  19. 19
    le Jeudi 6 août 2009
    AUDREYB a écrit :

    L’ironie, vous connaissez ?

  20. 20
    le Vendredi 7 août 2009
    marie a écrit :

    Les autres artistes ? bof, je m’en fou, j’étais venue que pour DORE.. Si l’article avait été : « j’ai trouvé le concert nul et j’aime pas les gens de la téléréalité », les réactions, de ma part, n’auraient pas été si violentes.. mais GUILLAUME vous m’avez incluse dans votre commentaire avec « unanimité », et ça non, moi c’est le contraire de vous que j’ai ressenti. Et puis écrire que « sortir de la téléréalité c’est une tare », effectivement c’est de l’intolèrance, un préjugé, peut être vous êtes vous maladroitement exprimé ?
    Les victoires de la musique c’est quand même la reconnaissance de la profession pour l’album de DORE, et ça, même si on n’est pas d’accord, c’est un fait.
    Un dernier point, le seul artiste d’après ce que j’ai pu lire ici où là, capable de déchainer des passions, c’est DORE, et ne croyez pas que je suis une « demoiselle », j’ai la trentaine, un mari, des enfants, un métier, rien de la fan cliché de « jeunes filles en fleur »

  21. 21
    le Vendredi 7 août 2009
    guillaume a écrit :

    Si vous êtes venu rien que pour Julien Doré, je vous plains car vous avez raté beaucoup de choses.
    Concernant la rue Ketanou, j’ai été vraiment déçu car je m’attendais à un bon moment et je les ai trouvé assez mous. Je suis sur que ça aurait été beaucoup mieux durant l’après-midi

  22. 22
    le Vendredi 7 août 2009
    Dimitri a écrit :

    Marie, entre nous, je ne veux pas remettre en question la crédibilité des victoires de la musique, mais arrêtez, s’il vous plait !
    C’est toujours les mêmes artistes qui reviennent, c’est limite celui qui sera le plus médiatisé qui sortira lauréat.

    Il y a des tas de nouveaux talents en France, des tas qui méritent une reconnaissance alors que d’autres profitent du système.

    A chaque fois les 3/4 des victoires de la musique sont injustes ou inadaptées…

    On ne peut pas nier que beaucoup sont également données pour « couronner une extraordinaire carrière ». Si c’est pas fermer la porte aux nouveaux talents ça !

    Bref, Doré ou pas Doré, Les Vielles Charrues ne se sont pas résumées à lui. Et heureusement d’ailleurs.

  23. 23
    le Samedi 8 août 2009
    mitilene a écrit :

    Si Julien Doré n’etait pas sorti d e cette télé réalité auriez vous ecrit des commentaires aussi négatifs?
    Mr Guillaume vous donnez l’effet d’avoir écrit votre compte rendu sans méme avoir assisté au concert de Julien Doré,c’est sans doute cela qui cause toutes ces réactions

  24. 24
    le Samedi 8 août 2009
    romy a écrit :

    Quand je vous lis, je me dis que vous aussi avez dû passer votre après midi à flâner dans les rues de Carhaix pour récupérer de votre rude journée de la veille, et du coup manquer les concerts de Julien Doré et de Francis Cabrel, qui lui était programmé à 19h30 et non pas en milieu d’après midi!

    Dimitri, si pour vous une chronique consiste à dire « c’était nul! » dans ce cas je m’incline et je suis d’accord avec Salomon qui sous entend qu’un tel article ne mériterait aucun commentaire tellement il est vide de tout argument.

    Quant à toujours vouloir réduire le public de Julien Doré à des demoiselles, sachez que son public est composé de personnes de tous âges et notamment de beaucoup d’hommes.

  25. 25
    le Dimanche 9 août 2009
    guillaume a écrit :

    franchement, j’aurais aimé mettre de l’eau dans mon vin concernant doré, de toute façon, comme dis dimitri, il n’y avait vraiment pas que lui dans ce festival, mais le trollage que vous faites m’incite à garder ma position.

    Francis Cabrel, c’était vraiment bien, très sympa, et j’ai apprécié tout le concert même s’il y avait des longueurs. L’autre, j’ai tenu tant que j’ai pu mais j’ai pas fait tout le concert, je suis pas masochiste. et je m’arrêterai là en ce qui le concerne.

  26. 26
    Dimitri L
    le Lundi 10 août 2009
    Dimitri a écrit :

    Si j’ai dis « demoiselles », c’est parce que les réactions sont celles de femmes depuis le début…

    Bref. Romy, un peu de sérieux, est ce que j’ai dit ça ?? Visiblement tu as mal lu.
    Pour moi une chronique est l’avis de quelqu’un sur quelque chose en donnant des arguments sur sa perception. Dire « c’est nul ! », oui je suis pour, mais en démontrant pourquoi Tout est dans cette dernière phrase.

  27. 27
    le Lundi 10 août 2009
    MystRmaX a écrit :

    Je n’ai qu’une chose à dire: http://www.youtube.com/watch?v=PyE2cTG0Rzg&eurl=http%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fmaxime.paul%3Fref%3Dprofile%26__a%3D1&feature=player_embedded

    Bandes de censeurs! La liberté d’opinion vous connaissez? Nous attendons avec impatience vos propres articles sur l’événement.

    En attendant, félicitations à Guillaume. Même si je ne partage pas tous ses avis, notamment sur les Ting Tings, que j’ai beaucoup appréciés aux Eurocks, mais MOI je sais faire la part des choses!

  28. 28
    le Mercredi 12 août 2009
    guillaume a écrit :

    J’ai vu la parodie du groland hier, ça m’a fait penser à l’article. Bon, j’avoue, j’ai pas argumenté sur l’artiste, il y en avait tellement d’autres que je trouvais que ça n’en valait pas la peine, et les commentaires sont là pour partager les opinions à mon sens, c’est les joies d’internet. Concernant les Ting tings, justement, c’est parce qu’ils font parler d’eux en bien que j’ai été déçu. Ils étaient mieux aux charrues quand même mais comme je le dis, c’est leur prestation à Art rock qui était vraiment lamentable, mais les artistes ne peuvent de façon compréhensible être au top à chaque fois (jamais fait les eurockéennes,malheureusement et à chaque fois je me flagelle en regardant la prog).

  29. 29
    Chloé Saffy
    le Vendredi 14 août 2009
    Dahlia a écrit :

Réagissez à cet article