Les Mots bleus

par Séverine|
Avec ce film, Alain Corneau, décidément abonné aux adaptations de romans, s'essaye à un genre résolument nouveau pour lui: l'Histoire d'Amour. À l'image de ses personnages, il nous peint une histoire simple et touchante.

motbleusimagePour Clara, interprétée par Sylvie Testud, les personnes transmettent à leurs enfants leurs propres bleus au coeur . Elle ne le sait que trop bien. Son grand-père, juif exilé, fût exécuté pendant la guerre, trahi par sa langue maternelle.

Sa grand-mère bien aimée a, quand à elle, été emportée par une attaque alors qu’elle était en train de lui lire une histoire. Clara a toujours cru que se sont les mots qui ont englouties sa grand mère et en grandissant elle a développé à leur encontre une véritable aversion.

Forcée une fois de plus de changer sa fille Anna d’école, Clara se voit contrainte de la placer dans un établissement pour sourd et muet. Oui mais voilà Anna n’est pas muette. Elle ne parle pas. Un point c’est tout !

Vincent ( Sergi Lopez ) le nouveau professeur d’Anna va très rapidement s’attacher à la petite fille. En Clara il trouvera un écho à ses propres démons. Il sent bien que pour aider l’enfant et lui même, c’est avant tout à sa mère qu’il va devoir venir en aide. Mais Clara voue un amour passionné et exclusif à sa fille et se sent menacée et abandonnée au fur et à mesure des progrès de celle ci.

Dans cette adaptation du deuxième roman de Dominique Mainard, Leur histoire, tout y est très fort: les émotions, les regards, les contrastes de couleurs et même les silences. Sylvie Testud y interprète avec beaucoup de sensualité cette maman névrosée à l’amour charnel et possessif.

Alain Corneau ne pouvait trouver plus juste actrice que Camille Gauthier pour le personnage de la petite Anna. Son regard est perçant et son jeu est pausé, toute en subtilité et sans aucune exagération.

Tout au long du film la célèbre chanson de Christophe est bien sûr omniprésente. Les paroles collent parfaitement avec l’histoire et y prennent tout leur sens. Je lui dirai les mots bleus – les mots qu’on dit avec les yeux – parler me semble ridicule .

Partager !

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article