Les films que l’on attend en 2014

par , , , , , |
Les chroniqueurs cinéma de Discordance ont listé pour vous les films qu'ils sont impatients de voir en 2014.

Disco2014

2014 selon ARNAUD C.

Anchorman 2 : Légendes Vivantes, Adam McKay.
La question ne se pose pas. Welcome back, San Diego.

La Vie rêvée de Walter Mitty, Ben Stiller.
Enfin Ben Stiller de retour derrière la caméra. On sera sûrement déçu, mais ça fait du bien de rêver.

Nymphomaniac, Lars von Trier.
Prix de la meilleure promo (avec Anchorman 2, aux États-Unis). Et merde, c’est Lars von Trier.

Only Lovers Left Alive, Jim Jarmusch.
Même si Jarmusch est peut-être en légère baisse de régime ces dix dernières années, l’éducation reçue nous fera toujours attendre un de ses films.

Guardians of the Galaxy, James Gunn et Godzilla, Gareth Edwards.
Si le premier est aussi kiffant qu’Avengers, et le second aussi bon que Monsters, on n’arrive pas à trancher.

2014 selon MA NON TROPPO

YSL, Jalil Lespert.
Pour sa tête d’affiche made in La Comédie Française, et le personnage du grand créateur.

La Belle et la Bête, Christopher Gans.
Une énième version, après celle de Cocteau, des studios Disney et une comédie musicale. Les premières images annoncent une grosse production bien Hollywoodienne à la française. Alors, pourquoi pas…

American Bluff, David O. Russell.
American Hustle en VO : encore un titre réarrangé plutôt moche, mais le casting et le synopsis mettent déjà l’eau à la bouche.

La Vie rêvée de Walter Mitty, Ben Stiller.
Ben Stiller revient dans une comédie prometteuse !

Maléfique, Robert Stromberg.
Par curiosité malsaine pour les méchants, ici, Angelina Jolie.

THE SECRET LIFE OF WALTER MITTY

2014 selon PaD

X-men : Days of future past, Bryan Singer.
Après Le Commencement, comment ne pas trépigner d’impatience !

The Monuments Men, George Clooney.
Un film qui sent bon le 2nd degré dans la lignée des Chèvres du Pentagone.

Les Gardiens de la galaxie, James Gunn.
Vu qu’Avengers 2 ne sort qu’en 2015…

La Planète des Singes : l’affrontement, Matt Reeves.
Disons que c’est surtout de la curiosité : sera-t-il aussi intelligent et puissant que le premier ?

La Vie rêvée de Walter Mitty, Ben Stiller.
Des fois, Ben Stiller peut être génial. Et là… je le sens bien.

2014 selon SAMUEL

Nymphomaniac, Lars von Trier.
Frappe ! Fouette ! Sors le cinéma de ses gonds, Lars !

Only Lovers Left Alive, Jim Jarmusch.
Le cinéaste de l’errance visite le monde des vampires.

Horizontal Process, Abbas. Kiarostami.
Le prodige iranien retourne en Italie (dans les deux sens du terme).

Le(s) nouveau(x) film(s) d’Hong Sang-soo.
Vous reprendrez bien un peu de Soju avec ça ?

Sommeil d’hiver, Nuri Bilge Ceylan.
Le successeur du magnifique Once Upon a Time in Anatolia.

The_Grand_Budapest_Hotel-2014

2014 selon VIOLHAINE

The Grand Budapest Hotel, Wes Anderson.
Le Monsieur sortirait un film par mois, que ça ne nous dérangerait pas… Son style fonctionne toujours !

Under the Skin, Jonathan Glazer.
Le teaser a bien fait son travail, merci, nous bavons à l’idée de Scar Jo en vilaine E.T. succube.

L’incomprise, Asia Argento. Asia, qui se fait trop rare à notre goût, parle de son enfance et fait jouer Charlotte Gainsbourg. Pourquoi pas ?

X-men: Days of future Past, Bryan Singer.
Le plus excitant film de super-héros pour 2014 ! Hâte.

Only Lovers Left Alive, Jim Jarmusch.
Les deux êtres les plus étrangement beaux du cinéma promettent un film tout à fait photogénique. A Jarmusch de nous retourner avec son propos !

Bonus : En 2014, 10 ans après le génial premier opus, sort… la suite des aventures de Bob l’Éponge ! Pardon. L’esprit de Noël, le retour en enfance, tout ça…

2014 selon VIRGILE

The Grand Budapest Hotel, Wes Anderson.
On ne se lasse pas des histoires grandiloquentes que nous raconte le grand Wes – pire, même, on en redemande toujours plus.

Only Lovers Left Alive, Jim Jarmusch.
Quatre ans c’est bien trop long depuis The Limits of Control, il est grand temps d’avoir notre dose de Jarmusch, surtout s’il y a la grande Tilda Swinton dedans.

Anchorman 2 : Légendes Vivantes, Adam McKay.
Car Ron Burgundy is kind of a big deal, you know.

12 Years a Slave, Steve McQueen II.
Les échos outre-Atlantique dithyrambiques ont aiguisé notre curiosité… et parce qu’on garde aussi en tête le magnifique Shame.

YSL, Jalil Lespert.
Même si le biopic est un genre casse-gueule, la bande-annonce promet, grâce à son casting (P. Niney, G. Gallienne), un film incroyablement juste.

Vous avez aimé cet article ? Partage le !

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article