Le « Lac des Cygnes » du Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre

par |
Le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre est en tournée à travers toute la France pour une interprétation magistrale du Lac des Cygnes.

On ne présente plus le Lac des Cygnes, roi des ballets, composé par le grand Tchaïkovski en 1875. Si tout le monde en connaît la musique, il peut-être judicieux d’en rappeler brièvement l’histoire :
Le jeune prince Siegfried vient d’atteindre la majorité et doit choisir une épouse parmi les prétendantes au bal donné en son honneur. Désireux de se marier par amour, et non par mariage arrangé, il s’éclipse pour se rendre, de nuit, dans la forêt. Arrivé près d’un lac, il voit passer une nuée de cygnes, qui se transformeront en magnifiques jeunes filles. Parmi elle se trouve Odette, dont Siegfried tombe immédiatement amoureux. Elle lui apprend qu’elle est, comme toutes les autres jeunes femmes, victime d’un sort lancé par le terrible sorcier Von Rothbart, qui la transforme en cygne le jour…et seul un mariage avec le prince pourra briser la malédiction.

Le lendemain, Von Rothbart se rend au bal avec sa fille, Odile, cygne noir et sosie d’Odette. Abusé par la ressemblance, Siegfried lui déclare son amour et annonce à la cour qu’il compte l’épouser. Au moment où les noces vont avoir lieu, la véritable Odette apparaît, Siegfried, horrifié, réalise alors sa méprise. Les fins diffèrent selon les versions du ballet, tant il y a d’adaptations et retouches.

Le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre, fondé en 1994, est une des meilleures troupes de Russie que le succès a conduit sur tous les continents. Ils ne sont pas moins de 60 danseurs et danseuses pour livrer leur représentation du ballet, avec, en haut de l’affiche, la sublime étoile Irina Koleshnikova, une des meilleurs danseuses au monde de par sa grâce, son élégance et son sens artistique (prix de la meilleure danseuse 2005 par l’Association des critiques anglaises).

La direction artistique est assurée par Konstantin Tachkin, qui, avec la discipline des alignements, l’harmonie d’ensemble et l’organisation de l’espace, créé une atmosphère énigmatique et envoutante. La musique est interprétée en live par 40 musiciens dirigés par le chef d’orchestre Alexander Kotorov. Ils délivrent une partition impeccable des chefs d’œuvre de Tchaïkovski, y faisant rejaillir toute l’émotion et la sensibilité. Ajoutons à cela des costumes et décors signés par les peintres Galina Solovieva, Semyen Pastukh et Viatcheslav Okunev, et nous sommes en totale immersion dans la pièce.

Certes, on peut regretter que cette interprétation du ballet soit un peu légère, sur la fin notamment, estompant en partie le côté dramatique et romanesque de l’histoire, mais la remarquable performance de la troupe fait bien vite oublier cette fausse note. En somme, il n’y a donc que la durée (quasiment trois heures) qui pourrait décourager les plus frileux d’assister à la tournée du Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre. Tournée qui sera, sans aucun doute, triomphale.

Partager !

En savoir +

Le Lac des Cygnes, par le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre

Musique : Piotr Tchaikovski

Direction artistique : Konstantin Tachkin

En tournée dans toute la France

A propos de l'auteur

Image de : Martin Jeanjean est né en 1988 à Fontainebleau. Après être passé par le piano et la clarinette, il tombe amoureux de sa guitare, qu'il ne lâchera plus jamais, même après la Fin des Temps. Passionné d'art et de scène, il devient chroniqueur de théâtre pour Discordance, parce-que c'est franchement super cool. Egalement poète, il publie dans les revues "Borborygmes" et "Verso", et compte gratifier cette époque des poèmes qu'elle mérite; ce qui, croyez-le, n'est pas une mince affaire!

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mardi 3 janvier 2012
    Mélissandre L. a écrit :

    question subsidiaire, à combien sont les places?

Réagissez à cet article