La Ruda au Rockstore de Montpellier

par |
9 décembre 2009. Encore un grand soir chargé d'énergie pour le groupe que l'on ne présente plus sur Discordance.

jpeg_img_0188-2Rétrospective rapide pour ceux qui auraient oublié de réviser leurs classiques. La Ruda, en quelques chiffres, c’est plus de 15 années d’existence, 8 albums et plus de 900 dates de concert. Mais la Ruda, c’est aussi et surtout une bande de copains unis dans le sens, qui avalent des kilomètres de bitume pour notre plus grand plaisir. Des heures à voir défiler des paysages enivrants. Mais aussi de longues heures passées loin de chez eux, loin de leurs familles et amis.

Des horizons, des péages, des loges, des repas, des apéros, des chambres d’hôtel, des larmes et des sourires. Un groupe animé par l’art de la joie, cette envie de partager, de rencontrer et de transmettre cette dynamique revigorante qui leur est propre. Dans la vapeur et le bruit, ils aiment nous raconter des histoires improbables de détectives ou de pensées malsaines. Une passion qui les anime et les transporte. Une aventure humaine. Une nourriture quasi spirituelle qui lorsqu’elle se fait rare laisse place à une sorte de manque.

La sortie de leur dernier album Grand Soir en mars dernier aura marqué le début d’une tournée dans l’hexagone, avec quelques débordements en dehors de nos frontières, avec quelques dates en Suisse et en Belgique. Cet album est sans hésitation une sorte de consécration pour le groupe, un savant mélange de toutes les inspirations passées, entre rock, ska, jazz, et swing. L’album de la sagesse.

Retour à Montpellier. Une première partie très réussie pour le groupe montpelliérain Le Comptoir des Fous malgré un son désastreux. Des mélodies festives et entraînantes, des cordes et surtout des cuivres . Seulement dix minutes de battement. Balance express pour la Ruda et c’est L’Odyssée du Réel qui ouvre le bal et nous plonge au plus profond de notre âme. Une introspection qui durera 1h30 et passera en revue des titres piochés dans tous leurs albums. Un mélange bien dosé, tantôt calme, tantôt explosif. Deux rappels et le public en redemande. Il veut du bruit et de la sueur. Il sera servi avec L’Instinct du Meilleur, qui finira le set comme il se doit, dans un bordel fanfaron bon enfant.

Et maintenant ? Repos bien mérité. C’est l’heure de la dinde aux marrons, des cadeaux sous le sapin et des chants de Noël. Pour le reste, on verra si 2010 sera une année créative. Un nouvel album ? Une nouvelle tournée ? Sûrement. Mais en attendant, Mesdames et Messieurs, le Grand Orchestre de la Ruda vous salue et vous remercie pour le bordel que vous avez mis durant toute cette année 2009.

Crédit photos : Anne-Laure

Partager !

En savoir +

Site officiel : www.laruda.fr
Blog : www.lebruitdubang.com
Myspace : www.myspace.com/larudaofficiel
Street Team La Ruda : http://www.street-team-ruda.com

À lire sur Discordance : [Chronique Grand Soir->1025] / [Interview (2006)->260] et [Interview (2007)->410]

A propos de l'auteur

Image de : Après une courte et intense carrière dans le monde du marketing, Anne-Laure s'est lancé dans la grande aventure! En 2009, elle intègre l'Institut des Métiers de la Communication Audiovisuelle en Avignon, et sait à présent manier avec dextérité caméras, appareils photos, microphones et bancs de montage en tous genres. Elle apporte son soutien journalistique à la rédaction de radio Raje en Avignon en réalisant interviews et chroniques. Discordance, elle l'a vu naître et grandir, faire ses premiers pas sur la toile, et participe de manière épisodique à son contenu rédactionnel. Bref, vous l'aurez compris, Anne-Laure touche à tout, l'image, le son, l'écriture, mais elle aime aussi les éclairs au café, qu'on lui raconte des histoires d'amour, le Japon, l'accordéon, les abricots, les sorties en raquettes, les jeux de société, les voyages (pas organisés), les apéros entre amis, le clafoutis aux cerises et le bon vin.

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    Dimitri L
    le Lundi 14 décembre 2009
    Dimitri a écrit :

    Montpellier a rugit pour La Ruda… Mais je trouve que leur double passage à l’Antirouille a donné un meilleur rendu. Le son était au moins à la hauteur, c’est vrai que celui du Rockstore ne s’améliore pas, et ça faisait sentir la poudre par sa salle type caverne !

    Mais ça fait plaisir de savoir que je ne suis pas le seul à chroniquer sur Montpellier ;)

    Si t’as aimé Le Comptoir des Fous, pour infos, c’est le nouveau groupe de l’ex-chanteur de La Bronca (et oui c’est fini). Snif.

Réagissez à cet article