La Ruda à Loerrach (D)

par |
Des étiquettes kitsch sur des bières au gout atroce, des punks qui enlèvent leur ceinture de clous avant d'aller pogoter et des toilettes plus propres qu'un bloc opératoire, le genre de détails qui contribuent à donner une saveur toute particulière au simple fait de traverser le Rhin pour aller à un concert...

larudaUne sensation de dépaysement plutôt agréable, même si pour le coup c’est l’une des institutions de la scène rock alternative française qui est à l’affiche dans cette petite salle du sud-ouest de l’Allemagne.

Dernier concert de la tournée acoustique débutée il y a plus d’un an, cette ultime date marque une pause de quelques mois, le temps d’enregistrer un successeur aux Bonnes Manières, l’album de reprises jazz/swing sorti l’année passée.

On sent bien que la Ruda a déjà la tête dans le studio, mais malgré tout le grand orchestre mettra un point d’honneur à assurer le show du début à la fin. Pas la peine de s’appesantir outre mesures sur une première partie anecdotique, quelques mots de bienvenue en allemand de la part de Pierrot et déjà le groupe se prépare à envoyer le boulet comme il se doit.

Voici donc notre Homme canon qui s’élance pour la dernière fois de l’année. A la réception ? Une centaine de personnes venues essentiellement en touristes. Le tarif modique de l’entrée couplée à la curiosité de la jeunesse du coin aura fait son oeuvre. La quasi totalité du public a beau ne pas comprendre le moindre mot des quelques adages débités à la mitraillette entre chacun des titres, cela n’entame en rien l’enthousiasme des troupes.

Nul besoin de round d’observation, le public rentre directement dans le concert et une bonne moitié de la salle passera son temps à danser joyeusement au son des grands classiques de la Ruda entièrement relookés pour l’occasion. Le groupe piochera allègrement dans l’ensemble de sa discographie ( Tant d’Argent dans le Monde, Que le bon l’emporte, Histoires improbables, Le prix du silence, le Trianon ) allant jusqu’à rendre un titre comme Paris en bouteille totalement méconnaissable. A noter également quelques vieilleries ( Roots Ska Goods ), une reprise de la Mano ( Ronde de nuit ) ainsi que 6 nouveaux titres qui s’inscrivent dans la droite lignée des Bonne manières .

Même si tout cela sonne moins rock que leur set électrique, l’énergie est intacte et ce set acoustique leur va comme un gant. Initialement conçu comme un intermède sans grande prétention, la tournée aura au final durée plus d’un an et le groupe paraît bien décidé à poursuivre dans la même veine avec cet album prévu pour le début de l’année prochaine.

Pas vraiment le temps de poser ses valises donc, puisque 2009 verra la Ruda repartir sur les routes pour défendre son nouveau bébé. D’ici là aller jeter une oreille à Sarah Connor’s child, le side project de Manu (batterie) ainsi qu’à la Ruda remix, un vinyle de remix à la sauce dub / électro.

Partager !

En savoir +

La Ruda: http://www.myspace.com/larudaofficiel
La Ruda Remix: http://www.myspace.com/rudaremix
Sarah Connor’s Child: http://www.myspace.com/sarahconnorschild

A lire sur Discordance: [Interview de Pierrot en 2006->260] et [une autre en 2007->410]

A propos de l'auteur

Image de : Fondateur de Discordance.

2 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Samedi 22 novembre 2008
    Dimitri a écrit :

    Oh yeah ! J’avais pourtant vu la Ruda tellement de fois que ça ne se compte même plus sur les doigts de la main, je m’étais dis que ça vaudrait le coup d’oeil ! Et effectivement quel show ! Une autre façon de voir la Ruda, des titres qui envoient le bois et qui sont aussi entrainants ! L’occasion comme tu dis de revoir de vieux tubes que la Ruda ne veut plus jouer comme « Trianon », « Roots Ska Gods » et même de ressortir le fameux Ronde de Nuit. J’ai vraiment adoré la version de Paris en Bouteille !

    Alors comme ça ils vont sortir prochainement une suite de l’album Les Bonnes Manières ?
    Avec de nouveaux morceaux en acoustiques ou encore d’autres reprises ?

    La Ruda a décidé de tourner le dos à l’électrique pendant un moment on dirait…

  2. 2
    Pascal
    le Dimanche 23 novembre 2008
    Pascal a écrit :

    Pour ce qui est du nouvel album, ce sera des nouvelles compositions.

    Et pour ce que j’en ai retenu à la première écoute des quelques chansons jouées en live, ça s’annonce très prometteur tout ça !

Réagissez à cet article