La Phaze – Fin de cycle

par |
Bouffée d'oxygène dans un climat de répression devenant de plus en plus asphyxiant, la Phaze c'est un coup de pieds salvateur dans la fourmilière des idées reçues. Engagement chevillé au corps, le trio nantais est de retour plus inspiré et remonté que jamais.

laphazeVisiblement 2005 aura été une année décisive pour le groupe: concerts au Brésil en compagnie de Manu Chao, participation à de nombreux festivals d’été dont les plus réputés (Eurocks, Vieilles Charrues), tournée à travers toute la France mais aussi et surtout, la sortie de Fin de Cycle, trois années après celle de Pungle Road .

Et au vu du résultat, ça valait le coup d’attendre aussi longtemps. Dès le premier titre, l’instrumentale Pas de répits@punglist.com, l’engrenage est amorcé et il est impossible d’y résister. Et lorsque Nouveau Défi nous arrive en pleine face, c’est l’explosion. Des riffs acérés, un beat implacable, un flow ravageur, des textes inspirés, le dosage est parfait et l’effet foudroyant. Juste ce qu’il faut de machines, juste ce qu’il faut de guitares, un discours altermondialiste évitant les clichés, cet album a du style et de l’allure.

Au niveau des influences on pense bien sûr à Rage against the machine pour le côté militant, et à Asian Dub ou le Peuple de l’Herbe pour le côté mélange des genres, mais la Phaze réussit à se démarquer et propose un son qui lui est propre. Cela, paraît t-il, a un nom: le pungle, contraction de punk et jungle . Une étiquette de plus me direz vous et bien pas vraiment puisque le terme vient du groupe lui même et est un bon résumé de ce qu’est la musique de la Phaze . Une musique revendicative, intelligente, très punk dans l’esprit et dans l’ardeur.

Rajoutez comme cerise sur le gâteau des featurings de grande classe dont Mouss et Hakim ( Zebda ) sur Dangerous Dub, la chanteuse israélienne Nili sur Colours ainsi que les scratchs de DJ Atom sur plusieurs pistes du CD. Bande son d’une époque où tout s’accélère, où les mutation sociales, économique et climatiques prennent de plus en plus d’ampleurs, Fin de cycle mets le doigt là où ça fait mal et en profite pour bien l’enfoncer.

Un album authentique et jouissif qui s’écoute en boucle.

En savoir+

Site officiel du groupe: http://www.laphaze.com/

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Fondateur de Discordance.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article