La grande dame bleue | Sophie Boss | Été de la photo 2011 à Lectoure

par |
Il était une fois une teinte caractérielle, fusant au gré de son histoire, jaune d’or, vert jalousie, bleu timide et enfin seulement pastel. L’œil suit sept fois, mais l’Isatis Tinctoria fuit avec le charme changeant des plus fatales des femmes. Avec l’art de celles qui savent être toutes en une, ce bleu si féminin sait dire à la fois les maux de l’âme des poètes et ceux des genoux des enfants.

Image de Bleu de Lectoure par Sophie BOSS Avec une telle réputation, le spectateur sera surement surpris, perdu peut-être, de retrouver dans ces personnalisations le divin et le spirituel. Un je-ne-sais-quoi de vierges folles dans ces peaux blanches et pures, à mi-chemin entre les poèmes anglo-saxons et les visages sages de chez Vermeer presque indécents face à des teintes si opulentes, roux fauve et cyan digne des reines. Cependant, ce bleu d’eau semble être une couleur fille de l’air, qui s’apprivoiserait en renard des contes pour enfants. Honnis soient donc les impatients, ceux qui arrivent avec leurs notions scolaires de gammes chromatiques apprises sur le bout des doigts, le pastel ne vous répondra pas et ses nymphes garderont leur flou et leur grain de folie.

N’appartenant à aucun élément sinon à tous, le bleu semble bien être un lien qui s’épanouit au contact du monde et de l’autre pour peu qu’on sache ouvrir grand les yeux et ouvrir grand les sens. À ces autres, aux tenaces, de tenir ce fil tendu par l’objectif, de laisser s’entrelacer autour de soi un cocon de soie de silence puis de le sentir se dérouler lentement avec la grâce des danseuses de l’Inde. Regarder le pastel prendre vie sur ces corps si pâles et la couleur frapper alors ses propres pupilles. Voir pour réapprendre à voir.

Pour montrer sans dévoiler, Sophie Boss s’est ici faite tisseuse, brodant autour d’une toile complexe de clair-obscur afin de mettre au jour la multiplicité infinie du pastel. L’écho kaléidoscope des sœurs si rousses, tantôt sombres et pleines de spleen, tantôt si lumineuses ; l’osmose complémentaire dégagée par cet échange fraternel ne fait que souligner avec douceur l’amour qui nait de la rencontre avec le Bleu. La jeune femme raconte la couleur avec le même mystère qu’une légende ancienne, chuchotée à l’oreille de génération en génération, comme sur ces faïences hollandaises qui arrivent à présenter à plat, le vif et les passions fleuves.

Plus qu’un coup de cœur, la photographe y confie son expérience personnelle, le creuset de couleur dans lequel a baigné l’imagination de ses jeunes années. Sans en révéler complètement les clés, elle livre ici un mode d’emploi touchant, une main amicale pour apprendre soulever son voile, avec délicatesse.

Partager !

En savoir +

A la Galerie du Bleu de Lectoure (Gers) jusqu’au 30 septembre

Site officiel : http://www.waterdropped.book.fr/ et http://www.sophieb.book.fr/

A propos de l'auteur

Image de : Mélissandre L. est une touche à tout, et c'est sous prétexte de s'essayer à tous les genres littéraires (romans pour enfants, nouvelles pour adultes, SF, chansons voire recettes de cuisine et plus encore) qu'elle se crée des avatars à tour de bras. En ce moment, elle se passionne pour la cuisine vegan et le crowdfunding, elle ne désespère pas de relier un jour les deux. Profile Facebook panoptique : http://www.facebook.com/Mlle.MelissandreL / Envie de participer à son dernier projet ? http://www.kisskissbankbank.com/marmelade

3 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Jeudi 11 août 2011
    Chantal 2a a écrit :

    A la lecture de votre article, me vient une envie folle : prendre le premier avion (et oui, je suis loin…)et me précipiter voir cette expo. Je vous lis et vous relis, et je voyage en pensée, j’imagine….finalement, cette expo, j’y étais ! Merci Mélissandre L.

  2. 2
    le Vendredi 12 août 2011
    carole a écrit :

    j’aime lire vos commentaires ,vos mots sont comme une brise douce et légère qui caresse et emporte votre lecteur au gré de vos univers surprenants ,différents ,toujours plus intéressants !!!
    Le sujet me parle à travers vous !
    Vous êtes un LIEN précieux !!! La distance est parfois un frein à la culture !!! à bientôt sur discordance ou ailleurs !!!!!

  3. 3
    le Vendredi 12 août 2011
    Jean Claude a écrit :

    J’ai été envahi par l’émotion à la lecture de votre article concernant cette exposition ! Je suis heureux d’avoir partagé cet instant

Réagissez à cet article