Killswitch Engage

par |
Le nouvel album éponyme (oui oui, ça fait deux fois) de Killswitch Engage est dans les bacs depuis le 29 juin dernier. Le combo nous offre ici un metalcore édulcoré, plus accès grand public que par le passé, et affiché comme étant une renaissance. Mais change t’il réellement la recette qui leur a valu leur notoriété?

51cdgpwo-cl-_ss400__kopie Killswitch nous revient de son Massachusset avec cet album, et apporte de nouvelles choses à son jeu : le groupe a en effet choisi d’explorer d’autres pistes, à l’aide notemment de son nouveau collaborateur en la personne de Brendan O’Brian , ayant également travaillé par le passé avec des groupes tels qu’ Audioslave ou AC/DC .

Si la première chanson, Never Again, semble nous faire comprendre que Killswitch Engage garde son identité de par le début vif et les beats saccadés, les compos suivantes marquent clairement une rupture avec le passé. Les sonorités, plus aériennes, plus mélodieuses, rajoutent un coté rock à une composition naturellement axée métal.

Starting Over, classé comme single, annonce clairement la couleur. La voix habituellement gutturale d’ Howard Jones laisse davantage place aux parties chantées. Et il semble d’ailleurs que celui-ci ait privilégié le chant au screamo, même si certains morceaux lui laissent une forte part.

Les rythmes de batteries saccadés n’ont pas disparu, on reste dans du Killswitch, et certaines chansons de cet album, comme This Is Goodbye, conservent la saveur de l’ancienne recette qui a valu au combo sa notoriété.

D’autres en revanche comme Take Me Away ou the Return renforceront le fait que le groupe se frotte à de nouvelles choses. Rythme de batteries moins appuyés et absence de basse sur certaines parties, arpèges plus insistants, moins de guttural (voire abscence totale), bref, un ensemble qui pourrait même plaire à des personnes n’appréciant pas le style de musique pour lequel ces Américains ce sont fait connaitre.

Au final cet album nous donne un mélange de rock/métal/screamo, agrémenté de quelques ballades. Le changement de direction est assez évident. Si  » Renaissance  » semble être le maitre mot de ce disque, reste à savoir si ces nouvelles orientations se concrétiseront dans la durée. Réponse possible dans un Alive or just Breathing bis.

Partager !

En savoir +

Site officiel : http://www.killswitchengage.com/
Myspace : http://www.myspace.com/killswitchengage

A lire sur Discordance : [Interview de Joel Stroetzel->1145] | [Killswitch Engage + Dir en Grey.->1146]

A propos de l'auteur

Image de : Yves Tradoff s'intéresse à beaucoup de choses : http://yvestradoff.over-blog.com (work in progress)

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article