Just Jack + Puggy à l’Aéronef de Lille

par Eliness|
N'importe qui ne pouvait pas rentrer dans l'Aéronef mardi soir, et pour cause : il s'y déroulait une soirée So music, réservée aux détenteurs de la carte du même nom.

img_5204-2La plupart des personnes présentes étaient d’heureux gagnants tirés au sort pour assister au concert privé de Just Jack . Liste d’invités à l’accueil, ces derniers se sont vu remettre un bracelet noir leur autorisant à participer à la soirée. À l’intérieur, une majorité de jeunes donc, profitant des boissons gratuites au bar et des séances photo offertes dans une ambiance bon-enfant de fête étudiante.

À 20h30, une fois le public rassemblé dans le club de l’Aéronef, c’est Puggy qui entre sur scène pour la première partie. Brandissant l’étendard Belge, ses membres n’en sont nullement originaires, formant au contraire un sacré mélange cosmopolite. Le batteur Egil « Ziggy » Franzen vient de Suède, le bassiste Romain Descampe est français, tandis que Matthew Irons, le chanteur, est d’origine anglaise. À peine installés, ils entament leur premier morceau sous le regard du public, qui s’avère déjà conquis au bout de quelques mesures.

Il faut dire que le groupe a un certain cachet qui accroche. Simple et dynamique, Puggy nous entraîne dans sa fraîcheur et ses morceaux enjoués. Le charme de Matthew Irons ne laissera pas indifférentes les jeunes demoiselles de la salle : le Britannique a de la voix, et il sait s’en servir ! S’excusant de peu parler pour pouvoir jouer un maximum de morceaux, Puggy nous promène entre pop romantique et rock énergique. Ziggy, grand sourire de gosse aux lèvres, s’en donne à coeur joie entre batterie et piano, tandis que guitariste et chanteur ont un air extatique en se déchaînant sur leurs instruments. Ça bouge, ça vivifie, ça vocalise et ça percute, Puggy est assurément un nom qui restera gravé dans les têtes du public. Ce dernier verra partir le groupe avec regret, après avoir participé avec grand enthousiasme aux choeurs du dernier morceau.

img_5405-2 Puggy disparu, il suffit de quelques minutes de changement de scène, et déjà Just Jack arrive. Quelques musiciens de plus, un look bien différent, c’est un autre genre qui s’annonce : bien loin des ballades pop de Puggy, Just Jack a des sonorités bien plus électro et hip-hop. Jack, mimant ses chansons avec certains airs de rap, semble tout heureux de retrouver son public, après deux mois sans concert et sans avoir vu ses musiciens : le plaisir du retour sur scène se ressent ! Jack y est omniprésent et s’approche volontiers de ses fans, échangeant poignées de main et paroles, kidnappant un téléphone pour filmer la foule ou sirotant un café bien vite renversé tout en chantant, incitant le public à se défouler sur  » Doctor doctor « , au refrain repris par chacun.

Un triomphe est fait à l’ouverture d’ Embers,  » la chanson de Gossip Gir l » comme le crient stridemment les groupies adeptes de la série. Les couplets sont soutenus par le public effervescent, clappant le rythme à pleines mains, Just Jack se sent comme un poisson dans l’eau et sautille dans tous les sens sur la scène. L’ambiance chauffe de plus en plus dans la salle au fil des chansons : Starz in their eyes, un autre morceau phare du groupe, est accueilli par des cris hystériques. La foule se trémousse, Jack se déchaîne, un véritable bonheur. Le paroxysme est atteint pour Goth in the disco, après deux rappels, dont la fin se prolonge à pleine puissance.

Les lumières à nouveau allumées, la soirée n’en est pas finie pour autant. Puggy signe ses disques avec une gentillesse et une disponibilité adorables, tandis que Jack prend la pose au milieu de ses fans, tous à leur bonheur d’avoir eu la chance d’assister à une telle soirée.

Crédits photo : Marion Agé

Partager !

2 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Lundi 8 février 2010
    nico a écrit :

    Puggy est génial,
    j’ai eu l’occasion de les voir a roubaix en premiere partie de pascale Picard Band et j’ai été sur les fesses.
    je conseille a tout le monde !!!

  2. 2
    le Vendredi 12 février 2010
    CR a écrit :

    j’ai connu just jack à leurs débuts et c’est vraiment un groupe d’exception :)

Réagissez à cet article