Julianna Barwick – Sunlight, Heaven

par |
Julianna Barwick sera de passage à Paris dans deux jours, on en profite pour vous présenter un de ces meilleurs titres. Elle sera en concert mercredi dans le cadre de l'ouverture du festival les Femmes s'en Mêlent !

Juliana-Barwick

Un ressac immense et enveloppant, perdu au fond de l’infini et de l’écho, une mélancolie confinant à l’éternité, reculée et proche à la fois, inexistante, embrumée mais en même temps si claire, si évidente.  Comme s’envelopper et se laisser bercer dans le vide , que tout était pur, évident et limpide, qu’il s’agissait simplement de s’allonger pour regarder le ciel. Julianna Barwick, originaire du Missouri, déverse ses cascades de voix dans lesquelles on vient faire la planche et se laisser emporter au hasard du courant.

Solitaire lors de ces live, mettant en boucle sa propre voix et montant une cathédrale de sons d’une éclatante blancheur, la jeune américaine passera très bientôt par chez nous. Avec deux albums et un EP à son actif, Barwick viendra défendre Nepenthe, le petit dernier, à l’occasion de l’ouverture du festival les Femmes s’en Mêlent. Cependant, elle ne sera pas seule sur scène cette fois-ci: un chœur féminin (de l’école de musique de Sannois) soutiendra sa voix par vagues de lumière et autres envolées provenant du lointain. Une date à ne pas rater donc, ce sera mercredi prochain, qui plus est dans un magnifique cadre: le concert se déroulera au sein de l’église Sainte-Merry. Pour un avant-goût de ce rendez-vous, voici une vidéo datant de 2009, filmée par Ray Concepcion, et présentant la dame en live à travers le titre Sunlight, Heaven, tiré de son premier EP, Florine.

Les Femmes s’en Mêlent #17
Mercredi 19 mars
Julianna Barwick + Lidwine
Eglise Sainte-Merry
19h30

https://www.facebook.com/events/738423716182676/?ref=25

 

 

Partager !

En savoir +

Julianna Barwick: http://juliannabarwick.com/

Les Femmes s’en Mêlent: http://www.lfsm.net/fr

A propos de l'auteur

Image de : (a + b)² = a² + 2ab + b²

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article