« Ichimei », la 3D fait mal au nez

par |
Il faut bien suivre la marche du monde, et sélectionner au moins un film en 3D dans la compétition officielle. Ce sera donc le dernier Takashi Miike, Ichimei, film en costume sur le seppuku, le suicide rituel des samouraïs, dans le Japon médiéval.

Et ce n’est pas encore ce film-là qui prouvera l’intérêt de la 3D, laquelle n’apporte strictement rien visuellement et qui fait qu’on se retrouve avec des marques de lunettes sur le nez pour le reste de la journée.

Indépendamment de ce gadget technique, Miike peine à émouvoir avec un scénario bancal, donnant tantôt dans le mélo larmoyant, tantôt dans le morceau de bravoure au sabre, mais à chaque fois dans une pure caricature qui frise le ridicule, et qui fatigue. Déjà qu’on a mal aux yeux avec cette neige qui tombe en relief et ces sous-titres désespérément coincés dans un premier plan invisible… Le film est un remake peu inspiré du Hara-Kiri de Kobayashi, prix du jury à Cannes en 1963.

C’est dommage, parce que le sujet auquel Takashi Miike s’attaquait, la question de l’honneur et de ses définitions plus ou moins de circonstances, était intéressant et assez neuf, ou en tout cas en porte-à-faux avec la représentation des samouraïs qui prévaut dans le cinéma nippon des dix ou vingt dernières années. Mais las, il se traîne dans les scènes familiales qui semblent l’ennuyer, et en rajoute volontairement des tonnes dans des combats peu convaincants. On était ravis de trouver le Japonais dans la sélection officielle, mais il semble ne devoir celle-ci qu’à une lubie technologique dont il reste encore à prouver l’intérêt.

Vous avez aimé cet article ? Partage le !

5 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Jeudi 19 mai 2011
    Sunn-o a écrit :

    Dire du scénario de Seppuku, qui est tiré du roman de Yasuhiko Takiguchi, qu’il est bancal prouve encore une fois l’incroyable arrogance, fermeture d’esprit et manque de culture cinématographique de certains critiques. Si vous n’aimez pas la démesure et l’excès qui fait le charme du cinéma japonais, évitez d’en faire la critique au lien de pondre des critiques sur un réalisateurs et un genre qui vous dépasse intellectuellement.

  2. 2
    le Jeudi 19 mai 2011
    Sunn-o a écrit :

    « le sujet auquel Takashi Miike s’attaquait, … était intéressant et assez neuf » , je vous suggère de vous procurer l’œuvre originale de 1962 qui est un monument du cinéma

  3. 3
    Salomé Hocht
    le Jeudi 19 mai 2011
    Salomé Hocht a écrit :

    Bonjour Sunn-O, Avez-vous vu le film? J’aime personnellement beaucoup le cinéma japonais, et Miike, mais j’ai trouvé que Ichimei était véritablement peu inspiré, malgré quelques belles trouvailles de mise-en-scène; la narration ne tient pas la route et le réalisateur a souvent l’air de s’ennuyer. Quant au film original de Kobayashi, je ne l’ai pas sous la main, mais je ne doute pas qu’avec un même synopsis on puisse avoir d’un côté un chef-d’oeuvre, de l’autre un exercice laborieux…

  4. 4
    le Jeudi 19 mai 2011
    Sunn-o a écrit :

    Je n’ai pas encore vu le film, et j’avoue que j’ai quelque inquiétudes vu le niveau du film original.
    Ma réaction un peu excessive je m’en excuse, était en réponse à votre jugement du scénario que vous qualifiez de « bancal et mélo-larmoyant » , que Takashi Miike se soit raté certes, mais je pense que le scénario est l’un des plus beaux jamais écrit dans l’histoire du cinéma, il est également en rupture avec les histoires de samouraï habituelles, les confrontations sont verbales (en tout cas dans le film de 62 que j’ai vu) et le protagoniste ne dégaine son sabre que pour le final magistral.
    Il s’agissait selon moi non pas d’un film sur l’honneur mais sur la souffrance humaine et la mort que peuvent subir les hommes à cause de traditions barbares que l’on retrouve dans certaines cultures.

    Je conseille également au lecteurs de visionner l’œuvre originale s’ils ont l’intention de voir ce film un jour.

  5. 5
    le Jeudi 5 septembre 2013
    ump fascisme a écrit :

    Morsay president de la republique en 2017 le seul candidat qui propose de supprimer la police, la galere et le halouf
    ump fascisme http://journalantifasciste.tumblr.com

Réagissez à cet article