Irfan – Seraphim

par |
Après un premier disque éponyme en 2002, la formation bulgare Irfan revient avec Seraphim, un album aux ambiances mystiques et envoûtantes.

irfan_seraphimcoverJamais le terme de world music, si obscur soit il, aura autant convenu à une formation. C’est bien simple avec Irfan, tout apparaît lointain. Son mélange de musiques balkaniques, orientales et médiévales nous arrache aux sphères classiques de la musique française et anglo-saxonne, auxquelles nous sommes tant accoutumés. Il faut dire que le groupe bulgare est une des rares formations est-européennes contemporaines qui arrive jusqu’à nos oreilles d’occidentaux .

Le changement est d’autant plus troublant que les instruments utilisés ont des intitulés aussi improbables qu’étranges, comme le Zarb, le Riq, ou encore le Saz . Et cette sensation se répète encore au vu des titres de chansons tels que Simurgh, Fei ou Invocatio . Bref, pour l’auditeur français, nous sommes proches de la Terra Incognita . Et c’est ce qui rend ce disque si agréable.

L’univers mystique des Irfan est dévoilé très lentement, sans jamais bousculer l’auditeur. Les morceaux partent d’une base mélodique simple, voire primaire, puis d’autres instruments (percussions, choeurs, doudouk.) s’insèrent progressivement formant ainsi une musique multicouche, ample et envoûtante. Le tout aurait pu vite se transformer en cacophonie mais les arrangements particulièrement soignés des instrumentistes donne une musique fluide et cohérente. Le chant cristallin de Denitza Seraphimova vient parfaitement compléter le tableau. Accompagné de choeur, tantôt masculin, tantôt féminin, il donne à une ambiance quasi-religieuse à ce disque.

Seraphim aurais pu sortir il y a deux mois, il y a cinq ans ou il y a dix ans, le résultat aurait été le même. Ce disque ne répond de toute façon à aucun critère de la musique occidentale actuelle, Irfan ne s’inscrivant ni dans l’ère du temps ni dans une quelconque mode. Difficile, en revanche, de parler d’un son unique ou de touche personnelle. Disons que Seraphim est un vent d’air frais plus qu’une révolution.

En savoir +

Myspace : http://www.myspace.com/irfantheband

Le label d’Irfan : http://www.prikosnovenie.com/

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Yves Tradoff s'intéresse à beaucoup de choses : http://yvestradoff.over-blog.com (work in progress)

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article