Interview de Pete & The Pirates

par |
Avec la sortie de deux EPs et de plusieurs singles issus de leur album à venir, les flibustiers battant pavillon anglais de Pete & The Pirates nous avaient mis l'eau à la bouche. Ces attentes sont désormais comblées par la sortie d'un premier album qu'ils ont eu l'audace d'appeler Little Death (« petite mort »), laissant supposer une écoute des plus plaisantes.

peteOn ne peut pas réellement parler d’extase, mais c’est en effet un bon moment qu’on passe avec ces treize titres plein de pêche qui alternent refrains pop accrocheurs ( Come On Feet, Knots ) et ballades aux mélodies habiles (Moving). L’album accuse cependant quelques perte de dynamisme avec les titres tels que Humming et Eyes Like Tar, plutôt plats au final.

Alors pourquoi écouter un énième groupe de pop anglaise me demanderez vous ? Pete & The Pirates ne révolutionne pas le style mais la spontanéité et la bonne humeur du combo devrait vous donner de quoi recharger vos batteries. Et si ce n’est pas suffisant, vous pouvez encore visionner le clip de Mr Understanding, rempli de bonnes trouvailles visuelles.

C’est à l’occasion de sa tournée avec The Kills, The Gossip et The Blakes dans le cadre de La Musicale de Canal + que Discordance a joint le groupe par email pour obtenir quelques précisions …

D’où vient le nom du groupe, lequel des deux Pete est le capitaine ?

Il y a beaucoup d’histoires différentes sur la provenance de notre nom. Je pense que tout le monde aime les pirates parce que ce sont d’adorables voyous. Méchants mais sympathiques ! Nous avons deux Pete mais il n’y a pas de réel leader, notre frontman s’appelle Tommy, c’est assez déroutant.

Comment l’équipage s’est-il rencontré ?

Nous allions tous à la même école mais nous ne nous sommes pas vraiment rencontrés avant de quitter l’école et de n’avoir rien à faire sinon s’assoir dans le parc du coin et écrire des chansons.

Vous êtes cinq dans le groupe, est ce qu’il est facile de vous accorder sur la direction que devrait prendre votre musique ?

Nous nous disputons beaucoup sur notre musique parce que nous voulons qu’elle soit la meilleure possible. A la fin nous nous accordons généralement sur ce qui est assez bon et sur ce qui ne l’est pas. Les choses qui ne sont pas assez bonnes seront laissées de côté.

Qu’est ce qu’il y a de plus excitant à Reading, la ville dont vous êtes originaires ?

Le festival de Reading est le seul évènement réellement important. C’est une ville très banale mais pendant trois jours d’été nous accueillons l’un des plus gros festivals européens.

Quelle est votre meilleure source d’inspiration ?

Honnêtement, la plupart de mes chansons sont sur les filles.nous avons aussi tendance à écrire sur les choses normales de la vie comme se sentir fatigué, manger et aller au zoo. Je préfère ne pas essayer d’avoir de grands programmes comme la politique dans mes chansons parce que je ne peux écrire honnêtement qu’à propos de ce que je connais.

L’album Little Death vient de sortir et il y a déjà trois clips de tournés. Est-ce que ce sont des prises faites il y a longtemps ou tout a été fait dans un temps court ?

Chacune des vidéos a été filmée en un jour. Ça nous aide à être plus créatifs d’avoir peu de temps. Faire des clips est l’une des choses que je préfère faire.

Sur  » Little Death « , les chansons calmes alternent avec de plus rapides (par exemple Knots puis Humming ). Est-ce voulu ?

pete2Un peu, c’est mieux d’avoir un mix pour que les gens apprécient la diversité de nos chansons. Elles se complètent comme le vin et le fromage.

La plupart de vos chansons sont légères avec des mélodies accrocheuses et durent rarement plus de deux ou trois minutes. Aimez-vous aller droit au but et faire les choses simplement ?

Oui, il n’y a rien de cool à prendre un temps fou pour dire quelque chose de vraiment simple. Nous n’aimons garder que les bons morceaux.

S’il n’y avait qu’une seule bonne raison d’écouter Little Death, quelle serait-elle ?

C’est un album très honnête et nous y avons mis notre coeur. Ma raison serait parce qu’il est vraiment bon.

Êtes-vous excités à l’idée de jouer à l’Olympia et de tourner avec The Gossip, The Kills et The Blakes ? Les avez-vous déjà rencontrés ?

Oui nous les avons rencontrés, c’est un honneur de jouer avec des groupes plus gros mais je suis surtout content d’être de retour en France parce que le public est incroyable et vous avez la meilleure nourriture.

Quel serait votre slogan ?

Les pirates gagnent toujours.

Partager !

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article