Ink Dot Boy – Beautiful murder

par Arno Mothra|
Curiosité froide flottant dans l'imaginaire tout droit venue des USA, Ink Dot Boy propose son premier album, Beautiful murder, successeur d'un EP du même nom sorti en 2007.

inkNi indus, ni métal, ni rock électronique, ni ballades mélancoliques, Ink Dot Boy assure une mixtion sauvage de plusieurs atmosphères confondues, accentuées par quelques notes de piano, glaciales et omniprésentes.

Là où Uni_te ouvre la marche tout en retenue (presque angoissante) suivi par The dream, hémi-instrumental à la guitare léchée, Circle, sombre et percutant, assure le grand début de l’album. En évinçant Prolonged starlight, un peu tiède et trop long, s’en suivra une belle flopée d’hymnes noirs : In wonderland, dans la même lignée que Circle, le ténébreux et hypnotique F_K__Impossible, dont la tristesse et la beauté progressives en font la petite perle du disque, l’indus et planant White light, le strident Once in Romania, le synthétique et presque liquide A nightmare, aux accords de guitare sèche parsemés de brume, les plus énervés et agressifs And here’s to you, may you rest in pieces et Through the looking glass, Fluorescent needles, enivrant sous ses échos et ses accents plus pop, les déroutants Beautiful murder I & II . Mention spéciale pour le final de treize minutes, Seven lights to the sea, psychédélique, obscur, arraché au réel, ambiant, synth-pop, darkwave, tortueux, complètement instrumental.

Dans un ensemble mélodieux et quasi rectiligne, chez Ink Dot Boy, la violence s’imagine où elle n’existe pas. Il s’agit bien là d’un coup de maître, en particulier sur un album riche et sans véritable défaut apparent, à écouter d’une traite. La voix reste souvent lisse, résistant tant bien que mal à la tentation du cri, de douleur ou de soulagement. Si le concept peut parfois laisser un goût de « déjà-vu déjà entendu quelque part », il en reste fortement accrocheur et efficace, maîtrisé de bout en bout.

A découvrir également : le site web et la page myspace de l’artiste, ne serait-ce que pour s’imprégner dudit concept, mais aussi pour apprécier le travail graphique illustrant le tout. Un premier album brillant et passionnant.

Partager !

En savoir +

Ink Dot Boy, Beautiful murder, 16 titres

Site officiel: http://www.inkdotboy.com/
MySpace: http://www.myspace.com/inkdotboy

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article