Inhepsie… une voix, un style

par Philippe Bédague|
Fin du mois de juillet 2009, le hasard d'une lecture marque ma rencontre avec Cathy Bontant & Jean Suire, duo fondateur, en 2001, du groupe Inhepsie. Après des débuts en terre parisienne, les voici maintenant implantés en province poitevine. L'écoute de leur musique, agréable et surprenante, est une découverte que mon lieue de résidence ne m'avait jusqu'alors habitué.

orbeLeur style, puisqu’il faut le plus souvent en l’Art, musical ou autres, trouver des références et des similarités, est ardu à cerner… une originalité où leurs compositions puisent leurs forces. Certes, leur univers est ancré dans le métal gothique, mais il s’abreuve de veines multiples dont le versant poétique, accentué par un choix vocal en français, est une source évidente.

Les paroles joutent avec les mots, associant sens et double sens, révélant un songwriting romantique et sensible. Clé de voute de l’ensemble des textes : les contradictions de l’humain, ses doutes et une certaine dénonciation de l’individualisme. La partition musicale oscille entre passages « symphoniques » et envolées de guitares métalliques percutantes, où se mêlent des sons de clavier et d’instruments à cordes.

À l’écoute de ce second opus Orbe, pressé en 2007, et plus spécialement du quatrième titre Affectivité, vous aurez une synthèse de l’union réussie entre voix féminine, poésie des textes et musique… Alchimie maîtrisée de force et de douceur.

La qualité de l’habillage graphique est lui aussi à relever. L’écrin de cet Orbe est visuellement une réussite avec un assemblage harmonieux de teintes ocre, rouges et feux, et accentué dans le livret qui l’accompagne, d’une iconographie picturale adéquate.

Dans l’attente d’une interview et de la chronique de leur troisième album dans les mois à venir, replongez dans Oracle (2003) et Orbe.

Partager !

En savoir +

Discographie:
« Oracle » – album 2003.
« Orbe » – album 2007.

Liens : http://www.inhepsie.net/
Myspace : www.myspace.com/inhepsie

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article