Hushpuppies à la Maroquinerie

par |
Quoi de mieux pour bien commencer le week-end qu'un concert des Hushpuppies ? Huuummm... rien! Direction donc la Maroquinerie pour profiter du retour des cinq garçons dans la capitale, lequel marque la fin de la tournée qui a suivi la sortie de leur deuxième album Silence is Golden .

A l’heure où j’entre dans la salle, les Koko Von Napoo, qui assuraient la première partie, ont malheureusement fini leur set et les techniciens s’affairent sur la scène. Le public a répondu présent en masse. Comme de coutume, les plus jeunes squattent les premiers rangs pour pouvoir pogoter en toute tranquillité tandis que les autres leur ont préféré les balcons pour avoir une pleine vue sur la scène. Une chose est sure : la Maroquinerie affiche complet et c’est tant mieux! C’est dans cette salle que les Hushpuppies ont fait leurs premiers pas, il était donc logique qu’il y reviennent histoire de boucler la boucle en beauté. Une mission largement accomplie!

Les lumières s’éteignent. Les premières notes de Lost Organ résonnent et le groupe fait son entrée. Olivier, chanteur et leader de la formation, tout de blanc vêtu, tient son rôle de maître de cérémonie à la perfection. La diva d’un soir fait le show à fond et le public le lui rend bien. Une fois l’audience chauffée à bloc, les premières séances de pogos et slams voient le jour. Détail indispensable à tout concert du combo, car c’est sans conteste le jeu préféré d’ Olivier, auquel il se prêtera volontiers à plusieurs reprises tout au long du concert! Un plaisir auquel succombera également Wilfried (clavier) à la fin du show. Une histoire de famille peut-être…

La set list est idéale. Un mélange parfait des meilleurs titres des deux albums. De Single à Down, Down, Down en passant par Moloko Sound Club, ils étaient tous là! Le tout ponctué par des « chansons pour les filles » : Harmonium et You and Me en tête. Autant de morceaux qui ont fait monter l’ambiance crescendo pour atteindre l’apothéose sur les incontournables Bad Taste and Gold on the door ou Packt Up Like Sardines In A Crushtin Box . On est content d’avoir trouvé refuge dans la salle pour échapper un instant à la pluie qui nous attend à la sortie. Et le quintet a incontestablement mérité l’ovation finale du public au vue de la performance qu’il nous a offerte.

Les Hushpuppies ont une fois de plus prouvé que la scène leur colle à la peau. Un grand moment de live, tout simplement !

Crédits photo: Oliver Peel->http://www.flickr.com/photos/oliverpeel/] et à lire également son [live report (en allemand dans le texte).

Partager !

En savoir +

Site officiel: http://www.hushpuppiestheband.com/
Myspace: http://www.myspace.com/hushpuppies

A lire sur Discordance: [Interview aux Eurocks 2006->210]

A propos de l'auteur

Image de : Fraîchement débarquée dans la vie active après des études de communication, j'assouvis ma passion pour la musique en jouant les apprenties journalistes et en écumant les salles de concerts parisiennes à la recherche de nouvelles sensations ! Et même si ma guitare commence à prendre la poussière, un jour j'arriverais peut-être moi aussi à faire quelques chose de mes dix doigts.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article