Hollywood Porn Stars

par |
La salle de la flèche d'or, malgré sa scène minuscule, est l'un des endroits merveilleux de Paris où l'on peut venir voir des artistes en live et s'éclater sans se ruiner. La soirée de jeudi 27 avril, accueillant Jil Is Lucky et Hollywood Porn Stars, fut d'ailleurs l'un de ces évènements pleins de surprises qu'on voudrait faire durer toute la nuit.

porn15-2 Jil Is Lucky . La chance du jeune homme fut en effet merveilleusement illustrée lorsque la salle de la flèche d’or se retrouva subitement envahie par notre chanteur déluré accompagné de sa horde de fan . Un lieu de rendez-vous secret avait en effet était fixé par mail, permettant aux motivés de participer à une performance antisocial, organisée par notre cher Jil pour envahir tous ensemble la salle du concert. N’ayant malheureusement pas pu assister à la performance, je laisse la voix libre aux participants pour qu’ils nous fassent par de leurs commentaires.

Assurant la première partie des Hollywood Porn Stars, Jil s’inscrit parmi ces chanteurs qui détournent le vieux rock pour en faire une sauce samouraï, surprenante mais agréable. Sans vraiment se prendre au sérieux le chanteur secoue ses boucles au rythme de la guitare, exaltant une véritable joie d’être là, et vu l’enthousiasme du public il est possible d’affirmer que c’était réciproque!

Encore imprégnée de la douce folie de Jil Is Lucky, voici les Hollywood Porn Stars qui envahissent la scène. La sauce samouraï a dû prendre un peu de harissa car c’est un rock nettement plus énervé que nous servent les musiciens du groupe. Un son électrique et nerveux qu’on n’imaginerait pas à première vue, nos rockeurs affichant un style brushing-slim et chemise taillée parfaitement.

Aussi électrisé que sa guitare, le chanteur semble traversé par un courant de provenance inconnue, se pliant en deux sur son instrument entre chaque couplet. Son collègue guitariste, rejetant régulièrement en arrière la mèche qui lui obstrue la vue, et le suivant dans ses contorsions. Deux fous furieux qui grattent sauvagement leurs guitares tout en marquant un balancement très mécanique, à l’instar du batteur caché au fond de la scène qui ressemble à une marionnette aux fils cassés.

Mais chaque artiste ressent sa musique comme il le veut, cela n’enlève rien à la qualité de la prestation scénique des Porn Stars, bien au contraire. Le chanteur slalom entre les spots, les micros et les musiciens qui semblent encombrer son espace vital alors que son compère descend dans la foule, laissant les demoiselles du premier rang lui effleurer le bras en hurlant. De véritables bêtes de scène qui assureront malgré une corde imprévisible qui ne fera pas se démonter le guitariste. Trois secondes plus tard, une nouvelle guitare en main, il reprendra de plus belle en frottant le manche de son instrument contre la barre du micro. Un son métallique au possible pour le plus grand bonheur de nos oreilles.

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, nos jeunes rockeurs ont malheureusement dû quitter la scène au bout d’une grosse heure de show bouillant. Mais comme toutes les très bonnes choses savent se prolonger, nous avons pu les retrouver au bar quelques minutes plus tard pour partager encore quelques instants beaucoup moins rock, mais tellement plus drôles. L’accent belge est un pur régal !

Crédit photos : STV

Partager !

En savoir +

A lire sur Discordance [Chronique de Satellite->379]

Myspace de Jil is Lucky: http://www.myspace.com/jilislucky
Site officiel d’Hollywood Porn Stars: http://www.hollywoodpornstars.be/
Myspace d’Hollywood Porn Stars: http://www.myspace.com/hollywoodpstars

A propos de l'auteur

Image de : J'ai atterri à Paris à mes 18 ans pour ma licence en art du spectacle chorégraphique. La danse, ou plutôt les danses sont en effet ma passion, aussi bien dans la pratique que sous leur aspect théorique. J'aime observer, analyser, comparer et essayer de comprendre, mais étant danseuse et comédienne avant tout, je sais aussi qu'il n'y a aucune vérité de jugement au niveau de l'art, il n'y a que des points de vue. Je reviens juste d'une année sabbatique qui m'a conduit entre San Francisco et Los Angeles et je m'apprête donc à continuer mes études avec un master en études théâtrales (le but étant d'intégrer un master pro en journalisme culturel l'année prochaine).

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    Stv
    le Dimanche 13 avril 2008
    Stv a écrit :

    Petite correction : c’est Jil Is Lucky :-)

Réagissez à cet article