Hey Hey My My

par |
Étrange sensation que d'écouter défiler un album qui vous paraisse à ce point familier sans pour autant être capable de mettre un nom sur ce à quoi il vous fait penser... Vous avez beau l'avoir sur le bout de la langue mais au final cela vous échappe en permanence...

Hey Hey, My My, Rock’n roll never die

heyheymymyC’est ce que chantais Neil Young en 1979 sur son album Rust never sleeps écrit en hommage à Johnny Rotten . De cette chanson est également tirée l’une des citations de Kurt Cobain dans sa lettre d’adieux (le fameux It’s better to burn out than to fade away ).

Neil Young, Nirvana deux des influences revendiquées haut et fort par ce quatuor parisien. On pourra également citer pèle-mêle les Pixies, Blonde Redhead, Simon & Garfunkel et bien sûr les Beatles . Néanmoins il ne s’agit pas ici de guitares saturées ou de paroles écorchées mais d’arrangements finement cisélés et de guitares inspirées.

Initié par deux membres de Bristish Hawai ( Julien Garnier et Julie Gaulier ), Hey Hey My My s’est formé au fil de répètes entre potes et de concerts ultra-privés. Repéré par les Inrockuptibles sur la compilation CQFD et après une démo qui laissait déjà entrevoir un sens inné de la composition, le groupe nous livre avec ce premier album éponyme, quatorze titres d’une folk imparable.

Des guitares, deux voix posées et surtout un sens de la mélodie emprunté aux plus grands. Un album de pop rock dans le sens le plus noble du terme…. Des petites perles qui vous rentrent instantanément dans le crâne pour ne plus vous quitter. Une fausse légèreté teintée de mélancolie et une sacrée leçon de songwriting donnée par ces petits frenchies qui n’ont pas rougir de leurs illustres aînés.

Avec une telle relève, le rock’n roll a encore de beaux jours devant lui…

En savoir +

Myspace: http://www.myspace.com/heyheymymyband

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Fondateur de Discordance.

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    Pascal
    le Jeudi 24 mai 2007
    Pascal a écrit :

    Si vous avez regardé Des racines et des ailes hier soir et que vous vous êtes demandés qui était ce groupe qui se produisait sous les voutes du Showcase, ne cherchez plus….

    C’était eux…

Réagissez à cet article