Hellfest 2012 – Un avant goût de l’Enfer…..

par |
Et si au Hellfest, tout n’était qu’une question d’orchestration. Après s’être débattu entre les méandres d’une organisation merdique et les mauvaises conditions climatiques en 2007, après avoir promis monts et merveilles pour les éditions suivantes, qu’est-on en droit d’attendre pour cette nouvelle épopée 2012 ?

Cette année encore la communication va jouer en faveur du festival. Nous ne parlons plus de politiciens attardés au discours hasardeux, mais d’un véritable coup du sort qui va faire la bonne fortune de ce tout nouveau, tout beau Hellfest. Avec l’annulation de l’édition majeure du Sonisphère en Angleterre, l’épée de Damoclès au-dessus de son équivalent français, ne reste plus que notre petit festival de Clisson pour brandir son étendard et partir à l’assaut de tous les fans de « musiques extrêmes ». Avec en ligne de front, la nouvelle d’un déménagement du festival. Toujours situé sur la commune de Clisson, à quelques encablures de l’ancien site que vous connaissiez tous, le Hellfest 2012 change de concept et s’agrandit ! Site et camping plus importants, plus de scènes et de groupes, de nouvelles décorations, bref un nouveau départ ! Même si au fond, déménager à 500 mètres ne semble être qu’une manière de plus de faire du bruit autour de peu de choses. Notons que ceci est en grande partie réalisable grâce aux communes alentours et leurs subventions généreuses. Que d’allégeances lorsqu’il s’agit de faire fructifier un tel événement ! Exit donc normalement les problèmes de salubrité et remercions le développement de nouveaux moyens logistiques afin de faciliter la vie sur le site et le camping.

Ben Barbaud et ses acolytes vous ont donc préparé des myriades de petites surprises. Cela va de l’implication du festival sur une scénographie et un décor toujours plus impressionnant et proche de l’environnement du public, au défi un peu fou de faire jouer près de 168 artistes et groupes différents. Il faudra donc vous sacrifier quelques fois, même souvent, et traverser à maintes reprises le site afin de satisfaire tous vos désirs. Fort heureusement, nos amis du Hellfest ont pensé à tout. Cette année deux scènes supplémentaires, d’une capacité de 8000 personnes, seront ajoutées pour plus de cohérence et surtout moins de cohue : les fans de Black Métal se retrouveront donc sur la scène Temple et ceux Death Métal sur la scène Altar. Ne vous en faites pas, tous vos repères ne seront pas chamboulés puisque The Valley et le grand chapiteau (anciennement War Zone) seront toujours prêts à accueillir à elles deux près de 10 000 personnes. Si comme moi, vous commencez à faire le calcul, sachez que LA grande nouvelle arrive ! En conservant ses deux Main Stages, le festival pourra accueillir par jour près de 35 000 personnes, un véritable record pour l’édition. Actuellement, la jauge de billets vendus se situe aux alentours de 20 000 personnes par jour. Autant dire que la bataille est d’ores et déjà rude, car nos amis espagnols et anglais commencent à venir en masse et à s’y intéresser de très près.

L’acceptation a été quelquefois douloureuse par le passé, mais il est aujourd’hui agréable de sortir du carcan des polémiques douteuses et de voir cet événement désormais sollicité par des chaines de télévision telles que France 4, Arte ou encore la triviale Direct Star. L’équipe du festival peut être fière d’avoir su galvaniser, un public exigent et d’avoir su fidéliser ces personnes tout en repoussant les frontières du métal. Alors dépêchez-vous si vous ne voulez pas manquer le retour de Refused, la drone virulente de Sun O))),  Machine Head, Megadeth, Lamb of God, Trivium, Slash, Within Temptation, August Burns Red mais surtout le retour de Mötley Crüe au Hellfest et sans oublier Ozzy et ses super amis pour un tout nouveau set. En ce qui concerne les Guns N Roses qui clôtureront le festival aucune phrase n’aura plus d’impact que celle de votre maître de cérémonie le bien nommé Ben, himself « Les Guns joueront en fonction de quand ils arriveront… ». Vous voilà prévenus ! Sachez également que l’équipe a travaillé avec la major Sony afin de sortir spécialement pour l’édition 2012 une double compilation représentative des artistes du festival avec pas moins d’une trentaine de groupes allant du black au hardcore en passant par le trash. Le tout déjà disponible dans tous les points de vente et en version digitale sur la boutique en ligne du site officiel du Hellfest.

L’heure n’est donc plus à l’hésitation, mais à la dévotion, car il est aujourd’hui crucial de partager cet événement, de rendre hommage à la musique de nos pairs anglo-saxons de la fin des 60’s afin de faire perdurer l’avenir du métal et prolonger l’expansion culturelle d’une musique, d’un univers, d’un mode de vie et de pensée. Le but premier étant l’élargissement de public sans forcément faire l’apologie du hard, du death ou du heavy. Nous vous donnons donc rendez-vous le weekend du 15, 16 et 17 juin 2012 ! De tout cela retenons simplement que le Hellfest symbolise la plus belle représentation artistique du métal sous toutes ses formes dirigée par des passionnés pour des passionnés.

Crédits photo : Philippe Barbosa

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Mes passions ont toujours été dévorantes et poussées à leur paroxysme. Les mots sont un exutoire idéal et mon admiration est totale envers des écrivains tels que Robert Heinlein, Hubert Selby Jr., Bret Easton Ellis, Franz Kafka ou encore Albert Camus. http://www.tasteyourmusic.wordpress.com

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    Philippe Barbosa
    le Jeudi 5 avril 2012
    Phil a écrit :

    Superbe article, bravo Cindy :)

Réagissez à cet article