GQ ???

par Stedim|
Attention Messieurs : GQ vient d'envahir la France. Un euro pour cette fois. Trois euros quarante à l'avenir. Il est bien possible que vous soyiez déjà au courant : le budget promo semble conséquent.

Fort de 322 pages,  » dji kiou  » n’en est pas à son coup d’essai. Déjà présent dans 13 pays, il prétend aussi être une véritable institution aux États-Unis depuis prêt de 50 ans ! C’est GQ pour Gentlemen’s Quaterly (soit  » le trimestriel des gentlemen « ) mais il s’agit bien là d’un mensuel.

gq_couv-2 Alors où placer GQ ? Plus futile que Men’s health ? Plus racoleur que FHM ou Maximal ? Plus techno-sexy que Stuff ? Est-ce le pendant hétérosexuel de Têtu ? Sans humilité aucune, GQ prétend être le magazine qui parle aux hommes sur un autre ton. Et puisqu’il faut absolument un positionnement : GQ est « masculin, beau et intelligent ».

Faisons simple : GQ, c’est un Vogue Hommes . Ces deux publications étant d’ailleurs étonnement similaires dans la structure. Mais cela existe déjà, me direz-vous. Et vous aurez raison. À ce détail prêt que le véritable Vogue Hommes est international et ne paraît que tous les six mois. Mais je maintiens : GQ est donc une alternative nationale, pour nous les hommes français ! Attention cependant, ce magazine ne s’adresse pas à tous les hommes. Non. Uniquement à ceux d’entre nous qui s’identifient comme  » branchés et raffinés « . De la mode (beaucoup), du sport (un peu), de la politique (un peu), du sexe (un peu aussi) et aussi de l’international, du style, de l’high-tech, du média et et et… du plaisir (c’est le mot d’ordre).

Des articles de fond ? Hum, ce serait exagérer. Hormis ceux sur Vincent Cassel et sur Mesrine, rares sont les papiers de cette première édition à posséder plus de 2 pages de texte. On y trouvera ainsi une interview de F. Bayrou par l’inévitable F. Beigbeder et surtout diverses chroniques, toujours sous un angle très masculin, tapant tous azimuts, et toujours entre 2 pubs de luxe s’adressant directement à nous, les hommes.

GQ est donc bien un mag assez  » classieux  » pour hétéros (« branchés et raffinés », pour rappel). Messieurs, il faut le prendre tel qu’il est: de belles images, des petites infos sympa et hype, un peu d’information sérieuse et beaucoup de divertissement. Idéal pour se vider la tête une fois rentré dans son duplex de centre-ville, en milieu de soirée, après avoir jeté ses Weston dans le vestibule, tombé le costume Armani, éteint ses deux téléphones mobiles (le pro et le privé), s’être servi un verre de Chivas Regal 18 ans d’âge (sans glace) et congédié la femme de ménage qui matait encore une fois votre collector de  » La dolce vita  » sur votre écran plasma géant.

Vous saurez ainsi de quoi et de qui parler le lendemain avec vos requins de collègues et, important, vous saurez quoi acheter (fringues, accessoires, véhicules, gadgets, services) pour les faire silencieusement crever de jalousie. Bref, vous vous montrerez tel un homme ouvert aux préoccupations de ses contemporains du même sexe.

« Branchés et raffinés » – qu’on se le dise !

Partager !

En savoir +

Site officiel : http://www.gqmagazine.fr/ » href= »http://www.gqmagazine.fr/ »>http://www.gqmagazine.fr/
GQ : un an déjà : http://www.discordance.fr/GQ-un-an-deja,1004.html?decoupe_recherche=GQ

10 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mardi 4 mars 2008
    De passage a écrit :

    En gros, « GQ c’est super light, ça révolutionne absolument pas la presse masculine, mais c’est pas grave ». Super positionnement. Merci de participer au budget promo, ils en ont besoin…

  2. 2
    Stedim
    le Mardi 4 mars 2008
    Stedim a écrit :

    Chouette ! Un peu de discorde !

    Si seules les nouveautés révolutionnaires méritaient d’exister, la vie serait bien peu mouvementée.

    Sans tenter de convaincre mon prochain de s’abonner à GQ, je reconnais que ce mag peut positivement divertir certains (et faire grogner d’autres). Ce petit rien n’est-il pas déjà formidable ?

  3. 3
    le Jeudi 5 février 2009
    Eymeric a écrit :

    J’avais également feuilleté Men’s health, j’avoue que j’avais été pas mal atteré par cette nouvelle vision de l’homme: toute cette virilité sous cellophane qui boît des boissons énérgétiques, met de la crème de nuit, fait 35 minutes de jogging par jour Nike+ipod, et connaît tout les techniques « qui l’a font craquer »… Pathétique mais tellement drôle!

  4. 4
    Loïc
    le Dimanche 24 février 2008
    Loïc a écrit :

    Ah tiens, je n’étais pas au courant de cette sortie nationale! Merci pour l’info.
    Je vais me procurer le premier, pour voir un peu ce qu’il a dans le ventre :)

  5. 5
    Philippe Barbosa
    le Dimanche 24 février 2008
    phiL a écrit :

    A voir, une petite video « test » du premier GQ par Monsieur Dream, un jeune homme du cercle des bloggeurs qui semble t-il commence à monter..

    http://www.monsieurdream.com/index.php/2008/02/24/351-la-minute-reflexisante-6-le-test-de-gq/

  6. 6
    Stedim
    le Lundi 25 février 2008
    Stedim a écrit :

    Wow. Si Monsieur Dream est censé être drôle, je suis sacrément passé à côté !!

  7. 7
    Loïc
    le Lundi 25 février 2008
    Loïc a écrit :

    Arf, tu es dur Stedim. C’est pas si mal. Bon j’avoue que ses blagues sont… euh… ouais vous voyez quoi :)

    Pour ce qui est de GQ, personnellement je m’attendais à un contenu de ce genre. Evidemment que c’est bourré de pubs de montres/fringues/voitures puisque c’est précisément ce que recherche toute personne ciblée par le magazine : être élégant et au top du raffinement. Ca me rappelle un célèbre forum français sur les relations hommes/femmes et la séduction dont je tairai le nom mais qui est tout à fait dans la catégorie ciblée.

  8. 8
    Stedim
    le Lundi 25 février 2008
    Stedim a écrit :

    En effet, le contenu de GQ est en adéquation avec sa cible. Il n’est pas spécialement criticable sur ce point.

    Non, je ne suis pas dur avec Monsieur Dream. J’ai juste dit que j’étais passé à côté. Je n’ai, par exemple, pas dit qu’il fait partie de ces milliers d’internautes qui se mettent en scène sans la moindre notion de contenu. Non, je ne l’ai pas dit. Je n’ai pas dit non plus qu’il devrait peaufiner son humour avec la même énergie qu’il met à satisfaire son ego. Non, je ne l’ai pas dit non plus.

  9. 9
    le Lundi 25 février 2008
    Anonyme a écrit :

    Monsieur a un humour largement criticable, n’empêches il sait être réaliste : Le Quasi test du Mac Book Air

    Concernant GQ, encore un mag racoleur et hype comme je le déteste. un de plus qui va tendre à expliciter certaines « normes » du raffinement du gentleman en dessous des 35 ans, du « si tu n’est pas comme çi, que tu ne fais pas ça que tu lis pas ça etc etc, tu est has been ». Pas pour moi non merci :)

    Vive le roots moi jdis !

  10. 10
    le Mercredi 27 février 2008
    Un homme pressé a écrit :

    Personnellement, je fais partie de ceux qui vont s’abonner à GQ. J’y trouve ce que j’aime « parcourir sans vraiment réfléchir » quand je veux me détendre : de belles images et des sujets lights d’actualité. Il suffit de laisser de côté l’éventuel dictat et simplement se laisser divertir.

Réagissez à cet article