Gemini

par Kyra|
Je n’ai jamais cru aux contes de fées. Et pourtant, lorsqu’on parcourt le dossier de presse de Gemini, ce duo franco-chinois unis dans la vie comme à la scène, on a du mal à articuler ses pensées tant leur histoire semble être écrite à l’eau de rose. Je n’ai jamais cru aux extra-terrestres non plus. Et en nous présentant Gemini comme un véritable OVNI chinois débarquant en France, générant un buzz médiatique relativement effarant, j’ai décidé de creuser un peu le sujet.

Ni langue de pute, ni langue de bois. Juste curieuse, mais certainement pas dupe, et surtout, avide d’une certaine cohérence/transparence dans ce que l’on essaie de nous faire avaler ici et là, en ce qui concerne nos deux jumeaux cosmiques, aussi mignons et innocents soient-ils. Et puis, quitte à sucer des pastilles de rêve, autant en connaître la marque d’origine et la date de péremption.

Let’s go.

geminiTout commence avec la rencontre de nos deux protagonistes . sur le net. Et oui, on peut trouver son âme soeur sur Meetic, et même faire carrière dans la musique. Comme quoi, la toile réserve parfois de belles surprises si les planètes sont alignées et les augures, propices. Bref. Gabryl, jeune étalon français, guitariste, tombe sous le charme exotique de Suna, chanteuse d’origine chinoise, mais aussi écrivaine dans un registre érotique. Ce ne sera pas qu’une peu ordinaire histoire d’amour . Je recopie ce qui est marqué dans le dossier de presse, c’est tellement beau.

La suite ferait pâlir la grande majorité de musiciens qui rament dans leur pays pour sortir un disque et vivre de leur passion, sans vendre leur âme au néo-dieu capitaliste, sur l’autel de la rentabilité et de l’image reformatée en bonne et due forme.

En 2005, lassé d’envoyer son énième démo aux maisons de disques françaises, Gabryl prend le pari de rejoindre Suna à Pékin pour tenter l’aventure musicale. Elle écrit les textes, il compose les musiques. Elle chante, il l’accompagne à la guitare. Le duo est né. Gemini se définissant alors comme un son rock teinté d’influences métal et gothique, sur des paroles en anglais et en chinois.

Et puis, par on ne sait quel coup de baguette magique, ou poudre de perlimpinpin sortie de derrière les fagots, nos deux héros se voient propulser au rang de starlettes pékinoises en signant avec l’un des plus gros labels chinois ( Zhushu Entertainment ). Wow. Les miracles existent alors.

Fin 2006, le duo vient à Paris pour faire un concert à la Boule Noire, « sans album, sans rien, juste pour tâter le terrain ». Et c’est un succès. La presse s’empare alors de nos deux rockstars venus tout droit de Chine. Le magazine Rock One les interviewe. Michel Denisot les invite dans son fameux Grand Journal sur Canal Plus . La chaine aurait-elle flairé un filon intéressant avec la possibilité de s’ouvrir sur le marché chinois ? On se le demande. En tout cas, l’hypocrisie est de mise, de même qu’un opportunisme flagrant, frisant l’indécence.

Tout ceci laisse présager de la dimension éminemment spontanée, naturelle, universelle, humaine, authentique et généreuse de Gemini, qui semble bien avoir répondu « yes Sir » aux sirènes du néo-capitalisme à la chinoise, à défaut de celles du néo-rock.

Car il n’y a rien de néo dans le rock de Gemini, qui nous gratifie d’un son ordinaire, oscillant entre karaoké sensuel et pseudo riffs de guitare éculés, et en cumulant tous les clichés du groupe de rock à la fois dans sa musique et dans son attitude. Il n’y a bien que la Chine qui puisse nous renvoyer des caricatures de rockers 30 ans après, hyper-stylés, au look surfait et ravageur, dents blanches et carnassières, lunettes noires et sex-appeal, mais surtout biberonnés au succès asiatique fulgurant, et capables d’embraser des foules affamées, avides de soupes commerciales faciles à digérer, mais insipides.

Je n’ai jamais aimé ce genre de biographie_guimauve, surtout quand elle colle aux dents et qu’elle inonde le cyber-espace, avec la même formule romantico-numérique resucée plusieurs fois. Même sur Wikipédia, on trouve la bio de Gemini . Rien de tel pour éveiller un essaim de doutes légèrement caustiques dans un coin de mon esprit. De plus, certaines parts d’ombre concernant leur formidable ascension sur le versant artistique m’ont laissée plutôt perplexe.

En grattant un peu la couche de vernis rose bonbon enrobant le sujet, on découvre que Gemini est passé par un certain nombre de mains, notamment en France, et on tombe sur des noms comme OolfloO, alias Olivier Florio, compositeur de musiques de films, grâce auquel Gemini se voit brûler pas mal d’étapes relativement décisives dans la mise en place d’une carrière, puisque c’est lui qui leur a permis de signer avec Zhushu Entertainment . Un détail pour les uns sans doute, mais qui n’est pas dénué d’intérêt. Enfin il me semble. Nos deux compères seraient-ils donc frappés d’amnésie ou serait-ce un simple oubli dans leur dossier de presse ? Mystère et boule de gomme. A croire que les paillettes dorées de leurs amis chinois leur ont fait oublier certains moments clefs de leur parcours parsemé d’étoiles. Etrange.

L’album Personal Life sortira officiellement en France le 29 mai 2007, après avoir connu un succès foudroyant en Chine. Les 4 titres du CD promo que j’ai reçu ont largement suffi pour me convaincre. Je ne suis pas du tout tombée sous le charme de Gemini . Même si la voix de Suna est très agréable à écouter, sensuelle et douce, la sauce ne prend pas et c’est péniblement que l’on s’extrait de cette pop caramélisée. Star Dust en devient carrément soporifique, dommage. Le titre phare Personal Life ne nous apprend rien d’extraordinaire et synthétise parfaitement l’univers de Gemini. Les grosses guitares saturées et le voile de noirceur enveloppant le tout, afin de rendre cet univers plus mystérieux, n’ont pas plus d’effet qu’un bon vieux titre d’ Evanescence . Le remix de Frère Jacques sur Sealed Beast est des plus croquignolets. Il fallait y penser. Le public chinois devait être aux anges.

Et dire que la France est peut-être déjà en train de s’extasier devant un phénomène qui n’offre rien de nouveau, rien de transcendant, si ce n’est de la poudre aux yeux et une belle histoire d’amours cybernétiques sur fond de sex, drug and rock’n'roll à la sauce aigre-douce. C’est bien triste.

En savoir +

Le groupe sera en tournée en mai et juin à travers la France.

Sortie française de l’album Personal Life le 29 mai 2007 chez SLmusic/Discograph .

Myspace officiel : http://myspace.com/gemini8900

Partager !

28 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Lundi 17 mars 2008
    art13 a écrit :

    Post laborieux mais un peu bêtasse.. explique-nous un peu pourquoi tu es si jalouse de cette réussite!?

  2. 2
    le Lundi 17 mars 2008
    kyra a écrit :

    Non.

    Next !

  3. 3
    le Jeudi 17 mai 2007
    kyra a écrit :

    Je t’ai fait rire, n’go ? Cool.

    Tu pourras ressortir ce papier si t’as besoin de pimenter la sauce. A moins que tu ne préfères ce qui est plat, lisse et dénué d’esprit critique. Je suis pas une apprentie journaliste. Je suis moi et c’est déjà pas mal.

    Merci d’être passé.

  4. 4
    VIOLHAINE
    le Jeudi 17 mai 2007
    VIOLHAINE a écrit :

    Je ne connais pas Gemini,
    pas encore.
    Je respecte ton point de vue, Kyra, tu t’en doutes,
    mais je voulais juste ajouter quelque chose en ce qui concerne ta critique du dossier de presse.
    Je n’ai pas lu celui-ci en question, mais je suis en revanche (presque) pour une vision complètement romantique des choses, même si c’est cheesy ou ringard ou à l’ouest, je pense que ça n’est jamais hypocrite.
    Juste un peu perché, et passionné.
    Enfin j’en sais rien… :)

  5. 5
    le Jeudi 17 mai 2007
    kyra a écrit :

    Jamais hypocrite ? non je ne crois pas. Le but c’est de vendre du rêve, n’go l’a très bien exprimé.

    L’excès de romantisme me donne personnellement la gerbe, mais cette critique aussi acerbe soit-elle, n’engage que ma propre subjectivité. Ce qui ne représente pas grand-chose pour une « apprentie journaliste ».

    LOL.

    Sérieux, c’est pas sur un dossier de presse qu’on peut se faire une idée sur l’univers d’un groupe. On peut raconter tout et n’importe quoi, faut pas se leurrer. Alors ébranler les certitudes de temps en temps, ça peut pas faire de mal. Je parle même pas des critiques qui ne font que du resucé/réchauffé pour ne pas se mouiller et copient-collent leur diarrhée verbale sur le papier. Mais ceci est un autre débat.

    Et puis y’a pas que le dossier de presse. Le son de Gemini n’offre rien d’exceptionnel. Ceci explique peut-être cela, va savoir.

    Allez zou. Bises Violhaine !

  6. 6
    Stephane
    le Jeudi 17 mai 2007
    emma a écrit :

    Bon je sais que je fais souvent office de Jacques Martin sur le webzine, mais pour le coup je suis d’accord avec toi Kyra, c’est pas parce qu’un dossier de presse va nous vendre une histoire d’amour à deux balles (en plus on s’en fout) qu’on va s’intéresser davantage à ce que produit le groupe. Ce qu’il y a d’intéressant c’est leur musique, des notes mises l’une après l’autre, du bruit qui passe bien dans les oreilles ou pas.

    Point.

    Pas le dossier de presse.

    Celui-là on l’ouvre vaguement si on a aimé le disque (et qui peut bien être un cd gravé avec une étiquette à confiture, si ce qu’il y a dessus est digne d’être écouté). C’est peut-être bien à ce niveau-là que ton nouvel ami attaché-de-presse a senti qu’il fallait mettre un peu d’enrobage.

    Bon je parle pour moi au sujet des dossiers de presse, après tout peut-être que d’autres « apprentis journalistes » s’y intéressent réellement…

    Et puis laissez-nous rêver à ce qu’on veut, bordel.

  7. 7
    le Jeudi 17 mai 2007
    kyra a écrit :

    Yeahhh Emma en force !!

    Rien à ajouter. Je t’aime. Vivement qu’on se croise à Paname bordel :)

    Et Violhaine aussi, sinon aux Eurocks ;)

  8. 8
    le Jeudi 17 mai 2007
    Pascal a écrit :

    Que les dossiers de presse en rajoutent des tonnes, c’est pas choquant en soit. Ca fait partie des règles du jeu quelque part…

    Etant un virulent partisan du TSTH (Tout sauf Tokyo Hotel ), je trouve le son de Gemini certes assez moyen mais c’est de loin pas les pires….

    Les 4 titres en écoute sur le Myspace du groupe ne cassent pas 3 pattes à un canard. On les voit venir de loin dans le registre romantico-dark-pop . Mais si ils le font de façon un tant soit peu sincère je leur souhaite néanmoins de tout coeur de réussir…

    Il n’y a bien que la Chine qui puisse nous renvoyer des caricatures de rockers 30 ans après

    Bah je crois bien malheureusement qu’aucun pays n’a le monopole des boulets ;o)

    Certains groupes français envoient assez du lourd dans le genre…

  9. 9
    Stephane
    le Jeudi 17 mai 2007
    emma a écrit :

    Des noms ! des noms !

  10. 10
    le Mardi 22 mai 2007
    kyra a écrit :

    ça mord aussi un peu du côté de chez Flu, c’est assez courant finalement de tout ramener au sexe … par le petit bout (de la lorgnette) … parce qu’évidemment ce qu’on est en train de faire c’est de l’onanisme calligraphique, c’est bien connu.

    Bref.

  11. 11
    le Mardi 22 mai 2007
    kyra a écrit :

    Erratum. Ce sont carrément des menaces.

    J’aurais dû croire au père Noël, aux contes de fées, aux sorcières et à la bave de crapaud, aux OVNI et aux extra-terrestres, aux clones et aux sirènes du néo-capitalisme francho-chinois. J’aurais dû avaler la guimauve et l’emballage au lieu de le leur recracher en pleine gueule.

    C’est sûr …

    Et dire que cet article sur Gemini génère du buzz. Mouarf. C’est l’hôpital qui se fout de la charité.

    Bref. En tout cas, moi ce genre de débat ne me donne pas d’érection, contrairement à mon/mes détracteur(s). Je leur souhaite bien du plaisir.

  12. 12
    le Mardi 22 mai 2007
    Pascal a écrit :

    Suis quand même assez sidéré du niveau des arguments avancés sur le site de fluctuat.net…. On s’éloigne vraiment du sujet….

  13. 13
    le Mardi 22 mai 2007
    kyra a écrit :

    Oui en effet, Pascal.

    Mais les règlements de compte et autres batailles d’ego ne m’intéressent pas. Je pense avoir suffisamment développé certains points pour défendre cet article.

    Il est temps de passer à autre chose.

  14. 14
    le Mercredi 30 mai 2007
    Archibal Clary a écrit :

    Bon, et bien moi je tombe là-dessus et je suis un peu étonné car j’aime bien le son de ce que j’ai entendu… Et du coup j’irais à leur concert au Batofar Le 31 mai. Vous n’avez qu’à venir, rien de tel qu’un (bon) concert pour mettre tout le monde d’accord…
    Archi

  15. 15
    le Mercredi 30 mai 2007
    Anonyme a écrit :

    Juste pour info, le dossier de presse n’est pas si romancé et, bien que je connaisse plutôt bien le couple, je ne suis pas forcément fan de leur musique (j’aime bien sans plus). Néanmoins et pour rétablir quelques vérités, sachez que le « jeune étalon français » compose depuis plus de 15 ans, est passé par tous les styles musicaux (du hip-hop à la techno) et dispose d’une oreille musicale impressionnante. De plus, et avant d’en arriver là, y’a eu la case pas mal de boulots pourris en journée et de zic la nuit… Bref, vous comprendrez que je ne veux pas donner trop de détails perso mais, honnêtement, qu’on attaque leur zic voire leur style, OK, mais évitez les « biographie_guimauve » « on tombe sur des noms comme OolfloO », « si ce n’est de la poudre aux yeux et une belle histoire d’amours cybernétiques sur fond de sex, drug and rock’n’roll à la sauce aigre-douce » quand vous ne savez rien des personnes qui sont derrière et qui ont bossé pour ça… Mais bon, en France, avec l’esprit bien pensant qui est le nôtre, on n’aime pas les jolies histoires qui je l’espère finissent bien.
    a+

  16. 16
    le Mercredi 30 mai 2007
    kyra a écrit :

    Ce n’est pas qu’en France on n’aime pas les contes de fées, c’est un argument un peu facile.

    Mais des « Gabryl » -comprendre jeunes artistes ayant galéré de nombreuses années avant d’être sous les feux des projecteurs – on en trouve à la pelle, et pas qu’en France, d’ailleurs. Alors excusez du peu, mais ce genre de biographie_guimauve (oui j’aime bien cette expression imagée pour tout ce qu’elle sous-entend) a le chic de rendre perplexe n’importe quelle personne douée d’une once d’esprit critique.

    Passer chez Denisot par exemple, ce n’est pas rien il me semble. Je n’irai pas dire qu’Ariane Massenet a des goûts de chiotte ou que ses oeillères sont immenses en matière de « découvertes artistiques », mais bon … à croire qu’il faut que nos artistes (houuuu le chauvinisme qui revient en force) s’expatrient à l’étranger (et même tâter le goujon en Chine, en l’occurrence) pour qu’on leur déroule le tapis rouge dès qu’ils pointent le bout de leur nez. Remarquez, on s’est extasiés devant Anggun, ex-star indochinoise, alors bon. L’exotisme est un argument qui a toujours fait vendre …

    Bref.

    C’est pas la peine non plus de faire passer Gemini pour des victimes. Je vous rappelle que ce que je raconte est éminemment subjectif, alors prenez un peu de recul, c’est tout.

    Merci d’avoir déposé un commentaire, cela dit.

  17. 17
    le Mercredi 30 mai 2007
    kyra a écrit :

    Entre parenthèses, là où n’go voit de la perfidie, moi je vois une bonne dose d’humour dans cet article. De l’humour teinté de cynisme certes, mais de l’humour quand même.

    Je ne suis pas Stéphane Guillon déguisé en fille, qu’on se le dise.

    :-)

  18. 18
    le Mercredi 30 mai 2007
    Anonyme a écrit :

    Dis kyra, tu ne serais pas une ex de Gab pour être aussi cynique (nan j’plaisante, ne réponds pas c’était pour t’embêter ;) ).
    Je suis on ne peut plus d’accord avec toi quand tu dis: « … croire qu’il faut que nos artistes… s’expatrient à l’étranger… pour qu’on leur déroule le tapis rouge dès qu’ils pointent le bout de leur nez » mais malheureusement, c’est assez général! Un stage à Londres ou à New-York et on trouve du boulot beaucoup plus facilement (même un boulot pour lequel l’anglais ne sert pas)!
    Pour finir, je voulais simplement « défendre » les personnes qui sont derrière et que je connais et que j’aime et non les artistes et leur image…
    PS: moi ils m’ont fait marrer chez Denisot et encore + après quand ils m’ont parlé des coulisses…
    a+

  19. 19
    le Mercredi 30 mai 2007
    kyra a écrit :

    Ouais et c’est tout à ton honneur de les « défendre », même si je ne considère pas cet échange comme une bataille.

    C’est toujours intéressant d’avoir une vision des coulisses, en effet, et ces commentaires permettent d’aller un peu plus loin que l’article lui-même, qui est figé (puisqu’il s’agit d’un éjaculat de pensées couchées sur le papier à un instant X), alors que la discussion, elle, est ouverte et en perpétuel mouvement.

    Bye.

  20. 20
    le Mardi 12 juin 2007
    cactus a écrit :

    En ce qui concerne Gemini! Voila le groupe parfait: rencontre sur un site merdique, succès relatif en Chine (il n’y a pas de ventes de disques mais surtout du téléchargement et pas de live car Mr et Mme Gab demandent des cachets exhorbitants!!), discours honteux sur la musique en Chine (Gab précise souvent en interview qu’il n’y a rien en Chine à part eux, ce qui est heureusement complètement faux)… Mais j’ai du scoop!! Gemini devait effectuer un concert au batofar, annulé pour fermeture du lieu, nos deux amis ont fait venir deux musiciens de Chine qui sont restés dans leur chambre d’hotel pendant une semaine avec 20€ par jour, merci la prod!! Donc ce groupe n’a que mépris pour son pays d’adoption, la Chine, et pour ses musiciens! Ce qui les attend tout simplement c’est de tomber dans l’oubli partout dans le monde et c’est totalement mérité!! Alors tous les pro Gemini fermez vos bouches!! Merci!

  21. 21
    le Mardi 12 juin 2007
    PP a écrit :

    Pourquoi toutes ces histoires sur un groupe méconnu en France et qui essaie de faire son trou? Gemini c’est pas Céline Dion ou Anggun! C’est du rock peut-être pas révolutionnaire mais honorable avec une originalité: la voix de Suna en chinois qui donne un côté envoûtant et interessant. Les ayant cotoyés à Beijing je peux vous assurer que c’est un couple sympa, simple et qui n’a rien d’artificiel. Peut-être leur histoire peut faire rire elle n’en est pas moins réelle.Evidemment la bio peut paraitre un peu ridicule mais comment résumer leur aventure autrement? Pour toucher un public en France, ils ne peuvent éviter le côté marketing de la chose. Donc c’était juste pour vous dire qu’il faut parfois être indulgent et ce groupe même avec ses défauts ne mérite certainement pas les méchancetés gentilles parfois mais gratuites souvent. Bien sûr toutes les critiques sont intéressantes et merci de nous laisser un droit de réponse.

  22. 22
    le Mercredi 13 juin 2007
    Anonyme a écrit :

    Mouais !!!! Bizarre tout ça !! On dirait que le groupe est suivi par la DGSE du rock.
    Voir pire par les Brigades du tigre !!!!! ceux la même qui dans les années 80 on critiqué Prince qui jouait au palace devant 50 personnes et qui ont clamé qu’il faisait du funk « gay ».

  23. 23
    le Mercredi 13 juin 2007
    Anonyme a écrit :

    Moi j aime bien kyra !! Elle fait des articles dont elle seule connait les motivations et le recul nécéssaire à l’analyse de ses textes. C vraiment hermétique. Mais bon il faut de tout pour faire un monde. A mon avis, cachée derrière son pc la chine est bien loin et les rêves cybernétiques préserve l’illusion. Elle aurait du participer a starmania en faisant la reprise de « j’aurais voulu être journaaaliiiiste »!!!! De plus elle fait preuve d’une telle ouverture d’esprit avec son pote le cactus. Il a du être coupé au sécateur celui la aussi. Au fait cactus si tu fais partie des RG que fous tu dans le show biz !!!! La sécurité des personnes et des biens ca n a rien a voir avec la musique !! Au fait tu dis certainement porter des fringues ou chaaussures made in china donc est ce que tu te poses la question de savoir combien ont été payé les ouvriers ???? Mais bon j’arrêtte car la méchanceté est dans l acharnement n’est ce pas ????

  24. 24
    le Mercredi 13 juin 2007
    kyra a écrit :

    Non rien. J’ai lu.

  25. 25
    Stedim
    le Mardi 19 juin 2007
    Stedim a écrit :

    Bonsoir tout le monde,

    on m’a dit que la Déesse Discorde squattait son webzine préféré alors je n’ai pas résisté.

    Plus sérieusement, c’est MySpace, ce vil cyber-outil qui est coupable de ma présence ici et, de vous à moi, j’assume plutôt bien.

    Je viens humblement apporter de l’eau à votre édifice. :-)

    Personnellement, cet article de Kyra me plaît. Il est direct, clair, argumenté, subjectif, fier de l’être et respecteux. Je n’en dirais pas autant de certaines réponses et notamment celle de Mister n’go.

    Des dossiers de presse, les enfants, j’en lis des centaines par an et en rédige certains autres. Je voudrais ici témoigner que, à mon sens (ah subjectivité, quand tu nous tiens !), quand un dossier est ainsi saturé de poudre aux yeux, c’est qu’il y a anguille cocaïnomane sous roche ! Dans ce cas, sans pour autant l’avoir lu (c’est mon seul point commun avec Philippe Manoeuvre, je vous jure), il semble vouloir à tout pris non pas cacher la forêt mais un désert de banalités (pire, de vide ?).

    Effectivement, jouer la carte de la romance à outrance, c’est vraiment prendre l’ensemble des futurs lecteurs pour des cons. N’est-ce pas insupportable ? Et considérer ainsi cet exercice comme étant une figure quasi-imposée ne saurait excuser le geste (règles du jeu ? Trop facile). On peut aussi, a contrario, supposer que ça relève du flagrant manque d’intelligence. A vous de voir.

    Bref, un dossier de presse naze a été pondu et diffusé. Les artistes ont, dans tous les cas, eu la possibilité de l’invalider, quoi qu’on en pense ! Si l’Artiste ne contrôle pas son image à ce stade, c’est qu’il ne le souhaite pas vraiment. Vous ne m’ôterez pas cette idée de la tête. Inutile donc de les poser en victimes, les 2 compères.

    Je n’ai pas véritablement de conclusion à mon commentaire, très chers. Je relève aussi simplement qu’il faut être prudent avant de taxer Kyra de cynisme. Please, ouvrez le dico avant tout mot malencontreux (et qui tache).

    Des esprits critiques tels que celui qui a rédigé cet article, pour le bien de tous, il en faudrait beaucoup + ! C’est un gage de vigilance que beaucoup d’entre nous, vulgaires paramécies, ne possèdent plus.

    En plus, Kyra prend le temps de vous répondre tous. C’est presque dingue d’ouverture d’esprit !

    Stedim

    ps
    Je cherche un(e) sympathique traducteur/rice pour publier ma page Wikipédia afin de faire carrière en Far East. Merci d’avance.

    pps
    Je ne connais pas Kyra. :-)

    pps
    Je ne suis pas inquiet concernant la vague Gemini. Loin de plaindre Mister n’go et son faible budget (ainsi envahir la France, c’est plus couteux que la Chine ? Good news), je dirais qu’il faut d’abord qu’on se débarasse de Tokyo Hotel. Rien à voir ? C’est vous qui le dites.

  26. 26
    Pascal
    le Mercredi 20 juin 2007
    Pascal a écrit :

    Excellent post Mister Stedim…
    Ravi de te lire ici.

    « Des esprits critiques tels que celui qui a rédigé cet article, pour le bien de tous, il en faudrait beaucoup + ! »

    C’est pas moi qui vait dire le contraire :o )

    Tokio Hotel ? Help me I’m in Hell

  27. 27
    le Jeudi 17 mai 2007
    kyra a écrit :

    Je retranscris ici les mots de n’go, chargé de la promo du groupe Gemini en France. Il m’a fait l’honneur de déposer un dégueulis -pardon un long commentaire- sur mon blog myspacien et même de me gratifier de 2 bons points.

    Hypocrisie, quant tu nous tiens par les couilles. Cela dit, la discussion a toujours été ouverte.

    Ci-gît le commentaire en question :

    « chère amie apprentie journaliste,

    c’est avec grand amusement que je suis tombé sur ta longue diatribe. Chargé de la promo du groupe pour le compte de son label français, je me devais toutefois d’y répondre, histoire de t’apporter un peu de lumière. J’aime beaucoup les scribouillards qui « décident de creuser un peu le sujet ». Merci tout d’abord de nous attribuer ce « buzz mediatique effarant » ! Je t’avoue que je rame un peu pour chopper des interviews, c’est pas évident en indé avec un budget minimal mais on fait ce qu’on peut. Mais si un buzz se déclare, j’en deviens satisfait.

    Le joli dossier de presse-guimauve, c’est moi qui l’ai pondu. Vois-tu, j’aurais pu écrire « Gemini, un groupe de rock avec une chinoise et un français »… mais je doute que beaucoup de journalistes aient répondu « coool ! mais c’est génial » à cette façon de présenter les choses. Comme tu t’en doutes, pour promouvoir un artiste, on ne se borne pas à envoyer un CDr avec une vulgaire étiquette manuscrite à des journaleux dépressifs. Non. Les gens aiment avoir envie. Alors oui chère amie critique, ça fait un peu conte de fée mais vois-tu, c’est quand même pas mal pour un p’tit français de faire une petite carrière sympa en Chine ! Alors oui, je me suis fendu d’un article sur wikipedia puisqu’il n’y avait rien sur eux en français. N’aurais-tu pas fait de même ? L’avantage, amie perfide, c’est que wikipedia est modifiable, même par toi. Alors si tu as des infos à rajouter, n’hésite pas ! Tu creuses le sujet, c’est bien, et tu nous sors Olivier Florio. Ok, tu marques un point : je ne sais même pas qui c’est, l’artiste ne m’en a jamais parlé. En même temps, si on devait faire la bio de tous les gens qui sont passés autour du groupe, il y aurait beaucoup de monde ! (je ne suis même pas dans la bio ni dans wikipedia… tiens je devrais me citer !) Bon. On a pas creusé profond. Petite bêche.

    mon passage préféré :
    Il n’y a bien que la Chine qui puisse nous renvoyer des caricatures de rockers 30 ans après, hyper-stylés, au look surfait et ravageur, dents blanches et carnassières, lunettes noires et sex-appeal, mais surtout biberonnés au succès asiatique fulgurant, et capables d’embraser des foules affamées, avides de soupes commerciales faciles à digérer, mais insipides. »

    mmmm… limite raciste le jugement ! C’est un peu dans l’air du temps de villipender peuplades étrangères depuis l’ère Sarko 1er mais tout de même ! un peu de tenue ! Ok mon ami Gabryl n’a pas un garde-robe Paul Smith mais tu sais quoi ? c’est son goût ! Si ! je te jure ! Mais tiens-toi bien, ce style n’est pas la chasse gardée des asiatiques. Notre ami johnny n’est pas mal dans son genre, tokyo hotel pareil et j’en passe et des meilleures.

    Tu finis sur une note un peu aigrie,le côté aigre-doux que tu dénonces. Si Gemini marche ici, je serai content, j’aurais fait un taf’ pas trop pire ! Mais je t’avoue, notre démarche est juste de sortir le disque, et faire un peu de promo, juste pour voir comment ça se passe en France. Il n’y aura pas de grand succès à 100 000 disques vendus. On a pas les moyens pour ça. Pas les moyens pour la pub télé, ni pour la pub radio. Sommes-nous des artisans qui se la jouent show business ? boaf ! à peine ! on s’amuse, et c’est ça le principal.

    En tous cas, tu m’as bien fait rire

    salutations révolutionnaires

    n’go »

  28. 28
    le Mercredi 30 mai 2007
    kyra a écrit :

    Pas sûr que voir Gemini en live suffise pour mettre tout le monde d’accord. Cela dit chacun ses goûts, je respecte le public de Gemini.

    Je revisionnais l’autre jour la vidéo de l’itw de Gemini au Grand Journal de Canal + et franchement, y’a même pas besoin de lire ce que j’ai écrit pour avoir l’impression d’être pris pour des cons. J’aime bien leur façon d’éluder les questions ou d’y répondre de façon hypra-superficielle.

    Bref.

    Un grand moment de télévision, c’est sûr.

Réagissez à cet article