Fleet Foxes à la Cigale

par |
En 2008, un certain consensus accompagnait la sortie du premier album du groupe de Seattle : la folk rustique et chorale était de nouveau à la mode grâce à Fleet Foxes . On attendait donc avec une certaine impatience de voir le phénomène sur scène, d'autant plus qu'avec ses hauts plafonds, la salle de la Cigale promettait d'être un écrin particulièrement bien adapté aux échos de choeurs aériens.

fleet-foxes-la-cigale-paris-25-02-09-9Aucune faute de goût dans la programmation de la première partie : les talentueux Canadiens The Acorn sont en parfaite harmonie avec l’atmosphère de la soirée. Les titres de leur dernier album folk rock, Glory Hope Moutain, racontent la vie pleine de péripéties de Gloria Esperanza Montoya, qui n’est autre que la mère de Rolf Klausener, chanteur et songwriter du groupe. Des épisodes tragiques ou heureux qu’évoque par exemple Flood pt.1, un morceau très enlevé qui, en live, prend une tournure plus électrique et apporte d’emblée un rayon de soleil dans la salle. Pour interpréter Low Gravity, Rolf s’empare d’un ukulele et le fait sonner comme une harpe. Après avoir tenté quelques mots en français (« Nous sommes très heureux de jouer avec Fleet Foxes ce soir, et lundi dernier à London.heu.Londres ! »), le groupe s’éclipse.

Dès l’apparition des Fleet Foxes sur scène, le silence se fait religieux dans le public. On retient son souffle quand résonnent a capella les voix du groupe composé de Robin Pecknold (chant, guitare), Skyler Skjelset (guitare), Casey Wescott (claviers, guitare, chant), Christian Wargo (basse, guitare, chant) et Josh Tillman (batterie, chant). Même sans instruments, les rythmes des morceaux sont parfaitement palpables, et les voix composent une superbe harmonie qui fait toute la beauté de cette folk chorale. La batterie se fait en général discrète et la part belle est faite aux guitares acoustiques.

Les meilleurs titres de leur premier album éponyme et du Sun Giant EP s’enchainent : White Winter Hymnal, un morceau qui porte bien son titre, Mykonos, English House, Blue Ridge Moutain .des airs dont la simplicité n’a d’égal que leur efficacité. L’ambiance vintage qui se dégage des morceaux nous plonge dans l’âge d’or du folk, époque Crosby, Stills & Nash . Dommage que le grésillement irritant de l’une des enceintes gâche le plaisir des oreilles pour un temps.
À la fin de chaque morceau, le public honore le groupe d’une ovation qui dure de plus en plus longtemps au fur et à mesure que le concert avance. De quoi rassurer Robin Pecknold . D’abord un peu gêné, il n’hésite plus par la suite à discuter avec le public : « Vous connaissez un bon restaurant végétarien à Paris ? » « Oui, dans le maraiiiis ! » « Maret, c’est comme une chaine de restaurants ? » .

Robin interprète plusieurs titres en solo, dont l’un totalement unplugged : Katie Cruel . Même sans micro, sa voix n’a aucun mal à résonner dans la Cigale et on ne peut s’empêcher de marquer le rythme du pied. Il reprendra à la guitare My only son, un beau morceau de Duncan Browne qui, à son grand regret, n’est pas très connu du public.

Fleet Foxes nous a réservé un bel exemple de maitrise scénique lors d’un concert très agréable et avec un humour qu’on n’attendait pas forcément. Le groupe enchainant sur une tournée américaine, il faudra sûrement patienter jusqu’à l’été pour les revoir dans nos contrées.

Crédits photo : Nicolas Brunet (http://www.nicolasbrunet.fr)

Partager !

En savoir +

Myspace de The Acorn : http://www.myspace.com/theacorn
Myspace de Fleet Foxes : http://www.myspace.com/fleetfoxes

A propos de l'auteur

Image de : Depuis 2004, Julia parcourt les festivals et les salles de concerts en quête de sensations musicales fortes et affiche un net penchant pour la scène indépendante montréalaise, le folk, l'électro et le rock. Malgré une enfance biberonnée à la culture populaire des années 90, sa bibliothèque ITunes n'affiche presque rien entre 1985 et 2000. Repêchée trois fois par le vote du public, Julia anime désormais la rubrique Musique avec Pascal et Laura. "Discordance m'a sauvée". Mon blog / Twitter

2 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mercredi 4 mars 2009
    Vran a écrit :

    Très bon live report :) Vivement qu’ils reviennent en France ces barbus, on les aime !!!

    Un autre live report ici :

    http://wordssounds.free.fr/index.php/2009/03/02/fleet-foxes-the-acorn-la-cigale-2502209/

  2. 2
    le Mercredi 4 mars 2009
    nico a écrit :

    Si vous voulez voir les photos de la premiere partie :

    http://flickr.com/photos/nicolasbrunet/sets/72157614492015557/

    Merci à Julia pour avoir retranscrit le concert :)

    /nico

Réagissez à cet article