Feeling of Love – Là-bas c’est naturel

par |
Demain, à Saint-Germain-en-Laye, grande couronne, aura lieu la seconde réunion de malfrats labellisés Born Bad. La Clef accueillera Magnetix, Von Pariahs, et, surtout, les messins de Feeling of Love, à qui on consacre spécifiquement une petite dizaine de ligne pour leur magnifique reprise de Serge Gainsbourg.

Des yeux rieurs qui se transforment délicatement en vapeur de soleil, un sourire qui s’évanouit dans la lumière, cette chaleur éprouvante qui fait plisser les pupilles: tout cela se retrouve avec une insondable détente dans ce titre de Feeling of Love, Là-bas c’est Naturel, soit une cover de Serge Gainsbourg. Quelque peu autre au sein de leur discographie, moins frontal, plus rêveur, ce morceau présente un parfait ensemble de caractéristiques donnant l’envie de faire des roues dans le sable chaud. Tout y est bienveillant, juste, à sa place, coulant le relâchement: les percussions, le son de la guitare, le larsen éblouissant dans le fond, deux voix qui s’entrecroisent et trois minutes trente de délassement et de rémission désintéressée dans une végétation moite et colorée. Ce morceau est issu du sensationnel Dissolve Me, révélé en 2011.

Feeling-of-Love-by-Pascale-Cholette-2

Les Feeling of Love sont originaires de Metz. trio puis quatuor sur scène maintenant, ils ont sorti une poignée d’albums les amenant petit à petit à nonchalamment dominer l’excellence garage psyché française. Soutenu et propulsé par Born Bad, le groupe sera en représentation scénique ce samedi à la Clef, à Saint-Germain-en-Laye, avec deux autres groupes du label. Premier groupe à l’affiche, le quatuor, dont le dernier album, Reward Your Grace, est sorti l’année dernière, débutera à 20h30.

Crédit photo: Pascale Cholette

Soirée Born Bad
Samedi 22 mars
Von Pariahs + Magnetix + Feeling of Love
La Clef
20h

https://www.facebook.com/events/572688359476340/

BORN BAD LA CLEF

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : (a + b)² = a² + 2ab + b²

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article