Enfin Pris ? – Pierre Carles

par Joaquim|
Dans ce documentaire, Pierre Carles interpelle Daniel Schneidermann, journaliste/critique de presse écrite, qui a été propulsé sur le devant de la scène télévisuelle avec son émission "Arrêt sur Image" diffusée sur La 5ème (qui se veut être une emission de télé sur la télé). Autopsie d'un retournement de veste comme il en existe tant, et qui prouve encore une fois la difficulté de la télé à effectuer sa propre critique et à accepter celle des autres.

Dans ce documentaire, Pierre Carles interpelle Daniel Schneidermann, journaliste/critique de presse écrite, qui a été propulsé sur le devant de la scène télévisuelle avec son émission « Arrêt sur Image » diffusée sur La 5ème (qui se veut être une émission de télé sur la télé).
Autopsie d’un retournement de veste comme il en existe tant, et qui prouve encore une fois la difficulté de la télé à effectuer sa propre critique et à accepter celle des autres.

Pierre Carles épingle les journalistes moralisateurs de la télé qui sous couvert d’émissions soit disant autocritiques ne font rien d’autre que tenter de s’acheter une bonne conscience professionnelle (en grappillant de l’audimat par la même occasion).

Plus globalement, ce documentaire présente les journalistes/animateurs comme des habitués (squatteurs ?) du petit écran qui sont devenus des maîtres dans l’art de l’élocution et des experts en mâchage de réflexion pour public nombreux. Bref des personnes face à qui il n’est pas donné au premier venu de s’exprimer, ce qui peut s’avérer dangereux lorsqu’il s’agit de décortiquer des situations complexes et de les présenter à des millions de téléspectateurs. Bref il dénonce une sur-vulgarisation (qui part peut être d’un bon sentiment) dont les conséquences semblent échapper à leurs auteurs qui ont tendance à penser que le seul affrontement d’idées opposées suffit pour déclarer un débat comme étant démocratique.

Tout au long du documentaire Pierre Carles s’appuie sur les travaux des sociologues Pierre Bourdieu, Noam Chomsky et Serge Halimi qui viennent soutenir la thèse de la manipulation des possibilités d’expression qu’offrent le petit écran et ses gestionnaires.

Partager !

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article